25 octobre 2019 5 25 /10 /octobre /2019 08:08

 

 

Département 33 - GIRONDE

 

 

 

Que voila porte qui me semble Anglaise !

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

  La commune de Bourg, localement nommée Bourg sur Gironde, est située à 60km au Nord-Ouest de Libourne (voir sa porte fortifiée), à 25km au Nord de Bordeaux et à 5km au Sud-Est de Blaye.

 

Coordonnées d'une des portes fortifiées :

45° 02' 26" N 00° 33' 37" W
 45.040772°  -0.560389°

 

 

 

Les fortifications :

L'extérieur :

Les Maudits sont là

* Mon merveilleux destrier étant assoiffé, je me suis donc rendu au bord de la Dordogne, sur la rive droite, pour qu'il puisse jouir du frais aqueux.

* Puis, lorsqu'il fut repu, il se mit à remonter vers la ville haute de Bourg (qui est aussi un bourg).

* Soudain, il stoppe. Ses naseaux se bloquent. Il vient de sentir l'Anglais, ce maudit envahisseur au 14ème siècle.

* Cette entrée fortifiée de l'ancienne cité (nommée Porte de la mer ou Porte du port) possède un mur épais, les vestiges d'un rail pour une herse, puis un blocage pour un vantail double.

* Curieusement je ne vois pas de trace d'assommoir ni de rempart, ni de bretèche.

Les Anglais étaient ils si bêtes ? no

* Evidemment, vous avez compris que les siècles et les consolidations "récentes" ont gommé de nombreux systèmes défensifs

 

 

La surprise de l'errance

* Pensant avoir tout vu des fortifications de cette cité, je me promène dans les petites rues à la recherche d'un glacier. wink

Rappel : Seul mon palefroi s'est abreuvé.

* Au détour d'une boutique, je vois ce curieux bâtiment devenu musée.

* Son passage et sa bretèche m'attirent sans que je puisse en faire une datation correcte.

 

 

Diantre... Quelle porte !

La masse

* Puis ma chance me transporte vers une porte qui me met en transe.

* Son nom n'est point transe-porte mais porte de Blaye (elle est donc au Nord de Bourg en direction de la commune de Blaye). 

* Cette porte fortifiée, certes "un peu" cassée, possède de nombreuses traces de sa vie guerrière :

- Au sommet, une rangée d'archère-canonnière.

- Sur la paroi, plusieurs archères-canonnières.

- Certaines, sont proches d'une gorge.

Est ce pour un fusil ?

* Evidemment comme toutes les portes défensives, celle-ci possède les rails d'une herse et les buttoirs du vantail (certainement double mais il ne reste qu'un seul coté de la porte).

Avez vous remarqué l'élégant linteau

en accolade de la porte d'accès au bâtiment ?

 

 

Élégance et confort

* Avec mon œil d'aigle (qualité obligatoire pour être Dauphinois blush) je remarque plusieurs détails d'architecture au dessus.

* Par exemple, cette enfilade de portes de circulation avec linteaux et montants sculptés

* C'est avec jouissance que je quitte ce vestige d'un autre temps pour déguster ma glace chocolat-pistache en admirant le paysage Girondin.

 

 

Le diaporama des fortifications est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire de Bourg :

* Du 5ème au 10ème siècle, la petite cité est ravagée par les multiples assaillants que sont les Mérovingiens, Gascons, Sarrasins, Carolingiens, Normands, etc......

* Au 13ème siècle, la porte fortifiée basse (porte du port) est construite.

* Au milieu du 14ème siècle, débute la Guerre de Cent Ans. Evidemment, sur le confluent entre les deux fleuves navigables que sont la Garonne et la Dordogne, en face de Bordeaux, riche cité Anglaise, Bourg subit de nombreuses attaques.

* Au 15ème siècle, les systèmes défensifs de la porte de Blaye sont modernisés pour utiliser les armes à poudre.

* Au 19ème siècle, pour faciliter la circulation des véhicules, la porte de Blaye est partiellement détruite pour agrandir la rue. La partie basse de la porte du port a aussi été entaillée.

* En 1925, la porte de Blaye et la porte du port sont inscrites aux Monument Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur des deux portes fortifiées est libre et gratuite. La visite des entrailles est impossible.

 

Au loin Bordeaux puis l'Amérique puis.....

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux de la Gironde Vers Menu châteaux de la Gironde

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 26/10/2019 14:30

F ichtre ! Que les Anglois avaient donc peur,
O ui, des François ! Et c’est un pur bonheur !
R aison ? Déjà est-ce bien qu’ennemi
T remble devant nous, mais construise aussi
I ncroyables portes qui ont su faire
F rémir destrier ! Ce fut pour me plaire !
I mpénétrable dut être cité
C ombien défendue par ses deux entrées !
A i-je été surprise par leur puissance.
T ant peur, redis-je, avaient Anglois ! Méfiance
I ndiscutable envers la fleur de lys.
O r, me siet qu’il en fut ainsi… Délice !
N écessaire était, de ce fait, avoir
S écurités parfaites. Pouvons croire,

D ‘après vestiges, que s’y employèrent,
E t fort bien, ces intrus sur notre terre !…

B arrières superbes furent accès :
O uvrages érigés hauts et si épais.
U n univers de force, très guerrier
R endu, il est vrai, plus « hospitalier »
G râce aux éléments intérieurs sculptés.

G lace chocolat-pistache, là, fut
I ndéniablement méritée !* J’ai pu
R êver à bâtiment belligérant,
O bservant - c’est un comble ! - qu’en son temps
N e démérita mie quant à défiance
D éployée pour nous faire grande offense.
E st-ce loi… Honni soit qui mal y pense !**

P our ultime image*** : après Amérique,
S ûr qu’est Bordeaux !… Notre Terre est magique !****

* cf. dernière phrase de votre article.
** ça n’a rien à voir ici, mais ça finit ma prose… et puis, je ne suis mie complètement hors-sujet !
*** son info-bulle, plutôt.
****… si magique que lorsque l’on part d’un point donné, on y revient !… (donc, au loin Bordeaux, puis l’Amérique, puis… Bordeaux de nouveau !)… à moins que vous ne soyez de ceux qui pensent encore que la Terre est plate !…

Le Chevalier Dauphinois 26/10/2019 17:52

* L'histoire de la glace est vraie.... même si je ne suis pas obsédé par ces 2 parfums. Je m'offre ce que le vendeur possède (banane-kiwi par exemple).
* En vérité, je suis arrivé par le haut (route principale). Le bureau d'accueil des touristes étant fermé, j'ai demandé à 3 personnes la position des portes fortifiées. La réponse fut : "Je ne sais pas, demander à la mairie etc..."
* Donc après un peu d'errance, j'ai failli repartir car le « Château de la Citadelle » est trop jeune pour moi.
* Mais.... l’instinct, l'habitude, la persévérance, l'odeur nauséabonde des Anglois (hihihihi) m'ont attiré vers le port.... C'est ainsi que je vis (de voir et non point vivre... quoique... cela pourrait être possible) la porte basse.
* Finalement (en vérité vraie), ce ne fut point une glace mais un gâteau au chocolat..... hummm..... avant la glace... hummmm

FABrice roger 25/10/2019 13:18

toujours un grand plaisir de vous lire, tant de site a visité et a refaire l'histoire et surtout a imaginé leurs vies a cette époque,
il serait bon de pouvoir vous transmettre certaines photo de site qui pourrait attiré un jour votre curiosité

Le Chevalier Dauphinois 26/10/2019 17:33

* Bien le bonjour messire Fabrice.
* Pour me transmettre des photos, vous avez 2 solutions :
- 1 - Vous le mettez dans un site web les acceptant ou une base d'archive (google image ?), puis vous me donnez les url (adresses). Comme je bloque les commentaires (je ne les valide que si cela est visible par tous), je serai le seul à avoir ces adresses.
- 2 - Je vous transmets dans quelques jours une adresse mail. Mais il est important que vos images dans le mail ne soit pas trop lourdes, car je ne saurais pas les lire facilement. Habitant dans les montagnes, l'adsl est d'une immense lenteur. Pour preuve : Quand je charge mes images sur le blog, je fais un "paquet" avant de dîner le soir. Avec de la chance, les images sont transférées avant d'aller au lit... hihihihi.