31 décembre 2019 2 31 /12 /décembre /2019 08:50

 

 

Département 33 - GIRONDE

 

 

 

En Gironde, je pensais qu'il n'y avait que des champs de vignes !

Le bourg :

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

    La commune de Saint Laurent d'Arce est située à 25km au Nord de Bordeaux et à 20km au Nord-Ouest de Libourne (voir sa porte fortifiée).

 

   Coordonnées de la chapelle :

45° 03' 13" N 00° 28' 46" W
 45.053706°  -0.479635°

 

 

 

La chapelle :

L'extérieur :

Avant propos

* Mon blog est consacré aux bâtiments fortifiés d'origine médiévale, qu'ils soient entiers ou en ruine, visitables ou pas.

* Normalement, je ne devrais pas montrer des constructions non défensives....... mais.....

 ....... à partir de ce jour, je vais faire quelques exceptions tout en restant au Moyen Âge.

* En abordant des thèmes comme les Templiers, la Guerre de Cent Ans, la vie de Jeanne d'Arc, je vais être confronté à des constructions historiques qui n'étaient pas fortifiées.

* Je ne vais pas abuser de ce type d'article, mais je me dois de préparer le terrain d'un futur projet qui me titille depuis quelques années.Derrière le champs de tombes.... une chapelle

* Voici un exemple avec un site Templier dont il ne reste qu'un bâtiment religieux non défensif.

 

 

Un cimetière herbeux

* Après avoir visité l'église fortifiée de Saint Laurent d'Arce, je me dirige vers le Nord-Nord-Ouest pour voir une chapelle ayant appartenu à l'Ordre de Temple.

* Après 3km, mon regard tombe sur...... des tombes.

* Qu'il y ait un cimetière proche ou entourant un bâtiment religieux ne devrait pas me surprendre, mais que ce soit des sarcophages, de plus si nombreux, m'interpelle.

* Nombre d'entre eux ont été déterrés puis regroupés contre la chapelle.

* Une brochure m'informe que ces sarcophages ont été construits sur plusieurs siècles. J'avoue ne pas être compétent pour définir l'évolution des formes de ce type de pierre taillée.

 

 

Presque borgne et sans fioriture

* Le bâtiment religieux est de forme rectangulaire. Architecture Romane et d'une grande simplicité

* Le coté Nord ne possède aucune fenêtre. La ligne de corbeaux me fait imaginer que des bâtiments s'appuyaient sur cette face.

* La construction est renforcée par des contreforts larges mais peu épais aux angles et au milieu de la nef.

* Le chevet plat, avec ses 3 lancettes ogivales, mesure 10 mètres de large. Il est dépourvu de corniche et modillon.

* La façade Sud, comme sa consœur opposée, ne possède aucune fenêtre. Le nombreux trous et corbeaux recevaient des poutres pour des bâtiments (voir cet exemple de auvent).

* La façade occidentale possède une porte plein cintre au bout d'un portail aux voussures très sobres. Au dessus, la haute et fine fenêtre es surmontée est surmonté d'un clocher à double arcade.

 

 

Comment entrer ?

* J'avance vers le portail.

* Je tire, je pousse, je tourne.... je vire sur ma droite pensant que je ne verrais pas cette curiosité Templière.

* Mais la petite voix posée sur mon épaule me dit :

"Chevalier, regarde sous le auvent !"

* Porte je vois..... L'affronter je vais.

 

 

L'intérieur :Simplicité, linéarité, luminosité

Sombre et lumineux !

* Ma première surprise est l'épaisseur du mur : 1,60 mètre.

* La deuxième est la lumière.

* Je pensais que l'absence de fenêtre le long de la nef aurait été préjudiciable à la clarté.

* En réalité, les grandes ouvertures positionnées en hauteur coté chœur puis entrée diffusent une douce lumière.

* Par contre, l'humidité sur les murs ternit un peu la beauté simple de la chapelle.

* Avant de vous présenter l'intérieur, je vous invite à la lecture du plan.

Nota :

- L'architecture intérieure de cette église ressemble beaucoup à celle de Saint Martial de Viveyrol dans le Périgord.

 

 

Que de détails montrant la vie !

* Sur la gauche, coté clocher, la grande porte.

* Sur sa droite, les bancs cachent le bénitier en pierre.

* En face un long mur lisse, sans colonne, sans pilier. Conséquence : une voûte en berceau ogival sans doubleaux (référence : monuments historiques).

* Puis, dans  l'unique niche, je vois une statut.

Est ce Sainte Quitterie que l'on invoquait contre la rage ?

* A droite, le chœur est séparé de la nef par une double barrière basse en pierre formant un templon (?).

* Au dessus de l'autel, les 3 baies de lumière illuminent "divinement la pièce".

* Une curiosité architecturale m'interpelle ;

Pourquoi le mur à gauche est creusé ?

A - Passage secret à la salle d'un trésor caché.

B - Porte bouchée vers l'ancienne sacristie.

C - Fantôme d'un passage vers les communs accolés.

D - Poterne.

Quel est votre avis ?

 

 

Particularité architecturale unique ! Pur Malte... comme mon café

*  Ce n'est pas les nombreuses croix de Malte dont je souhaite vous entretenir, mais.....

.... la chair (sans le E à la fin... car je suis dans une chapelle blush ).

* Traditionnellement elle est en bois......

.......D'habitude c'est un escalier en bois qui permet l'accès.

* La chaire de cette chapelle est en pierre.

* Pour l'atteindre, il faut utiliser un escalier taillé/construit dans l'épaisseur du mur donc l'accès est sur la droite.

 

 

Le diaporama de la chapelle est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire de la chapelle :

* Au 13ème siècle, construction de bâtiments d'habitation, de culte et de stockage par l'Ordre du Temple.

* Vers 1312 (?), après le concile de Vienne, après la dissolution de l'Ordre du Temple, le site devient possession de l'Ordre des Hospitaliers.

* Au 16ème siècle (?), destruction des bâtiments autres que la chapelle.

* En 1921, le site est classé aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de la chapelle (dédiée à Sainte Quitterie) est libre et gratuite. La visite de l'intérieur est possible parfois à travers la gille derrière la porte. Veuillez vous renseigner.

 

Est ce un graffiti de 800 ans ?

 

Vers liste
bâtiments des Templiers
Vers liste châteaux des Templiers   Cliquez pour aller au menu des Châteaux de la Gironde Vers Menu châteaux de la Gironde

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 02/01/2020 12:22

M ais… c’est un coup de poignard dans le cœur !*
A u secours, Mon Chevalier ! Je me meurs !!!…
G rand effroi je lis dans vos yeux… nenni ?
R até !… M’enfin, quoi donc vous attendrit ?
I l s’agit de notre divorce, quand même !
G aiment je ne peux l’envisager, même (
N ul doute sur ce point) si tous les torts -
E videmment ! - sont vôtres, êtes d’accord.**

S avez bien qu’énormes efforts j’ai dû
A ccomplir pour que fil ne soit rompu :
I mage pour évoquer la déviance,
N ‘est-il point vrai, de ce blog, et souffrance
T errible pour neurones médiévaux

L aissés à l’abandon avec châteaux
A l’aspect trop moderne ou bien moutiers
U n peu trop nombreux ou… pas fortifiés !…***
R âler je ne vais pouvoir tout le temps, ****
E t vous quitter sera… oui, déchirant !
N e me laissez, voyez-vous, pas grand choix !
T out au plus, nous nous verrons une fois

D e temps-en-temps pour bâtis de jadis

A ux sécurités belles : sera délice !…
R este du temps ? Comme d’hab, serez maudit
C hevalier sans cœur, cent reproches aussi !…
E t… je renie chapelle d’aujourd’hui !*****

* cf. votre avant-propos…(et cet article, bien sûr)
** Je ne vous demande même pas votre avis : pour moi, vous êtes d’accord sur ce point.
*** comme l’exemple de ce jour… Je ne réécris point la liste de tous mes griefs, vous la connaissez trop !… mais, peut-être que si vous expliquiez mieux vos futures intentions - abordées dans votre avant-propos - je comprendrais, peut-être aussi, mieux…?… j’en doute, parce que j’entrevois la fusion d’un blog touristique avec celui-ci, donc encore moins d’articles ayant vraiment trait aux propos initiaux de votre blog actuel…
**** puisqu’il y aura encore plus d’articles « hors sujet » par rapport à ce blog, à mes yeux… à moins que… voir ***
***** mais, je l’ai vue, j’ai même regardé toutes les images des liens, etc… mais je refuse d’en parler ici… en signe de contestation, déjà !

Le Chevalier Dauphinois 02/01/2020 19:12

* J'ai réussi ! ! ! ! ! ! !
* Ma Dauphinoise me griffonne....... comme.... heu...... (les mots me manquent tant je suis bellement troublé).
* Que voila prose que j'ai provoqué..... volontairement avec mes petits mots et mes minuscules images.
* Avoir ce que l'on souhaite, n'est ce pas le plus beau cadeau...... de noël.... et de la vie.
* Haaa..... quelle chance j'ai ! ! ! !