24 septembre 2019 2 24 /09 /septembre /2019 07:50

 

 

Département 33 - GIRONDE

 

 

 

Une des extrémités est pour moi, l'autre non

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

    La commune de Tresses est située à 40km au Nord-Ouest de Sauveterre de Guyenne (voir cette bastide), à 20km au Sud-Ouest de Libourne (voir sa porte fortifiée) et à 12km à l'Est de Bordeaux.

 

   Coordonnées de l'église :

44° 50' 50" N 00° 27' 47" W
 44.847408°  -0.463294°

 

 

 

L'église :

L'extérieur :

Préambule

* En notre beau Royaume de France, il existe de nombreuses églises fortifiées.

* Certaines n'ont gardé que peu de souvenir de leurs systèmes défensifs, mais d'autres ressemblent à une véritable forteresse.

* L'église fortifiée de Tresses semble unique car elle possède 2 clochers, dus à son évolution architecturale sur 7 siècles.

 

Que voila chevet qui me met à genou !

 

L'enquête commence

* En découvrant l'église coté Nord, je tombe en pâmoison devant ce spectacle unique :

- A droite, coté Ouest, un haut clocher que je délaisse de suite.

- Le long de la nef, un collatéral de faible hauteur.

- A gauche, coté Est, une haute tour :

-- En bas, c'est le chevet plat de l'église.

-- En haut, ce fut le clocher défensif.

* En découvrant cette tour, faisant pâlir de jalousie de nombreux châteaux, mes poils de castellologue amateur se dressent.

J'arrive ma belle, j'arrive !

 

 

Le clocher-tour... ou la tour-clocher ?

* En tournant sur les 3 faces facilement visibles, je remarque :

- Le sommet est crénelé. Cette plateforme peut être considérée comme une salle de repli et de défense.

- Pour monter, il faut utiliser l'escalier extérieur coté Nord.

- Les contreforts à chaque angle montent si haut qu'ils dépasse la plateforme.

- Le sommet des puissants contreforts est aménagé en échauguette.

- Les encoches et les pierres en encorbellement servent à porter des hourds (voir vocabulaire).

 

 

Le contraste

La fusée est prête à partir !

* La façade Sud ressemble à celle coté Nord excepté un détail :

- Une sacristie aménagée au pied de la tour.

* La dissemblance entre les deux clochers est incroyable.

* Six siècles séparent ces 2 hautes constructions.

Il fallait montrer patte blanche pour approcher

 

 

Je ne saurais affirmer que la nef semble légère

L'intérieur :

Sombre et lumineux

* En poussant la porte je "vois".....

  ..... une curieuse ambiance.

* La nef semble lumineuse grâce à ses fenêtres positionnées en hauteur....

   ....mais les collatéraux, par leur faible hauteur, assombrissent.

* Cette curieuse sensation est augmentée par les multiples arcades.

 

 

Une fin vers... un autre monde

* Le chœur est un ravissement de sobriété.

* Sachant qu'au dessus de la croisée d'ogives il y a la masse impressionnante de la tour- clocher, je suis admiratif du travail de répartition des efforts calculée par les architectes médiévaux.

* Sur le mur gauche, je vois une porte bouchée. Je suppose que ce fut l'entrée de l'escalier à l'époque médiévale

Nota : Maintenant, la porte est à l'extérieur.

* Ne pouvant pas visiter le clocher, je quitte cette église sur la pointe de mes chausses.

 

 

Le diaporama de l'église est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire de l'église :

* Au 13ème siècle, construction d'une église à nef unique et chevet plat. Une tour (clocher ?) est posé sur le sanctuaire (partie de l’église où se trouve placé l’autel majeur). Cette haute construction est défensive.

Note personnelle :

- Je suis dans le doute que le clocher fut défensif dès la construction de l'église.

* Au 16ème siècle, un collatéral est aménagé coté Nord.

* Au 19ème siècle, un collatéral est aménagé coté Sud.

* A la fin du 19ème siècle, un clocher élancé est construit coté Ouest.

* En 1925, l'église est inscrite aux Monuments Historiques.

* En 1964, DRAC, CAOA et CRPA changent la classification de ce bâtiment religieux. Le clocher est classé aux Monuments Historiques, le reste de l'église est inscrit aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Saint Pierre) est libre et gratuite. La visite du clocher et des salles de repli défensif est interdite.

 

Laisse moi devenir, l'ombre de ton ombre...

 

Vers Menu églises
fortifiées
de France
Cliquez pour aller au menu des églises fortifiées   Cliquez pour aller au menu des Châteaux de la Gironde Vers Menu châteaux de la Gironde

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 25/09/2019 20:38

Savoir lire et compter, c’est espionner, pour vous ?… !!!
…On lit, à gauche, la liste de vos dernières publications, on fait le ratio entre castels et moutiers et… on devient espie ! (j’aime beaucoup le nom d’espion en vieux-françois).

… Bien évidemment, il est inutile de vous demander quoi que ce soit en plus sur ces 2 fascinantes constructions… Si ? Ah, grand merci à vous, Ô, preux Chevalier digne, lors, d’être Dauphinois de surcroît !

Le Chevalier Dauphinois 26/09/2019 10:06

* Pauvre Pierrote maltraitée par l'horrible Chevalier qui ne mérite plus son titre !..... hihihihi.
* Demain, avec la parution d'un château, le quota sera de 4 sur 10...... Je ne serai point griffé.
* Ma résolution : A partir de ce jour, je n'ouvre les commentaires qu'avec mon armure et mon heaume avec visière baissée.... car la plume de Ma Dauphinoise est pointue.......Hihihihi

Pierrote 25/09/2019 13:33

T rès bien : vous vous obstinez, moi aussi !
R âler vais-je donc parce qu’aujourd’hui
E st-ce, sur dix articles, quatrième
S ur religieux édifice… quand même !*
S oit ! Y a t-il ici, je reconnais,
E léments qui ont un certain attrait (
S ans quoi, abstenue, oui, je me serais)…

G uère de doute que clocher-donjon
I mpressionne vraiment ! Savoir qu’avons
R estes de hourds met mon cœur fort en joie !
O uvrage défensif d’un autrefois
N ommé Moyen-Âge. J’ai apprécié,
D e plus, cette architecture élevée
E t son sommet encore crénelé.

P uis-je ajouter que clocher « neuf » n’a mie
S a place en ce lieu : force est amoindrie.

* bon, il y a peu, c’était 5 articles sur 10… il y a un progrès, mais insuffisant pour retrouver grâce à mes yeux ! (ce dont vous vous fichez comme de l’an 40, je suppose, mais ne ressentez-vous mie mon immense désarroi, vous, le preux, vaillant, invincible et le plus bel, Ô, mon Chevalier Dauphinois ?…!).

Le Chevalier Dauphinois 25/09/2019 16:36

* Diantre !... Espionné sur mes publications je suis.
* Je vais tenter le 6/10 (en église bien sur).... Car je souhaite voir les griffes de "Loup Garou" traverser mon écran (hihihihi...).
* Le département 33 possède de nombreuses églises fortifiées possédant souvent..... un clocher moderne haut et pointu.
* Cet ajout date du 19ème siècle suite à la demande d'un Archevêque de Bordeaux qui étend son emprise sur toute la région : "Le Cardinal Donnet entreprend la reconstruction, l’embellissement et l’édification de clochers très hauts, affirmant la présence de l’Eglise".
*** Donc..... Ma Pierrote va devoir accepter ce haut clocher moderne sur les nombreuses églises fortifiées que j'ai photographiées en ce département si loin de notre Dauphiné.
*** Qui puis je ?.... Je ne fais pas 700km pour ne voir que 3 ruines et 4 châteaux puis 2... (ceci est un secret qui apparaîtra prochainement...... 2 fascisantes constructions non classiques..... hihihi....... je titille ma Dauphinoise... hihihi).