28 janvier 2020 2 28 /01 /janvier /2020 08:50

 

 

Département 33 - GIRONDE

 

 

 

Sentez vous le plaisir de la découverte ?

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Saint Jean de Blaignac est située à 55km à l'Ouest de Bergerac, à 20km au Nord de Sauveterre de Guyenne (voir cette bastide) et à 15km au Sud-Est de Libourne (voir sa porte fortifiée).

 

   Coordonnées de l'église :

44° 48' 44" N 00° 08' 24" W
 44.812347°  -0.140064°

 

 

 

L'église :

L'extérieur :

Préambule

* Souvent, lorsque de loin je découvre un bâtiment religieux (peut être défensif), j'ai un petit frémissement, une sensation qui titille mes poils de castellologue amateur passionné.

* Mais parfois, je reste sans voix, je n'ose avancer, je savoure cet instant rare des neurones qui tressaillent, des yeux qui oscillent, des mains qui veulent tout prendre.

Éprouvez vous aussi cela ?

 

Quelle magnifique échauguette sur contrefort

 

Le sublime côtoie la perfection

* Je suis si excité de découvrir cette église, que je délaisse la façade d'entrée pour me précipiter coté Nord.

Que vois je ?

* Sur la droite, une échauguette posée sur le contrefort d'angle :

- Cet encorbellement peut défendre 2 cotés (Nord et Ouest).

- Les petits trous ronds m'informent que cette construction était prévue pour des armes à poudre.

- Le dessous est partiellement troué. Cette échauguette faisait office aussi de mâchicoulis.

* Au centre, la longue nef.

- Elle a été rehaussée, donc possède une salle de repli défensif.

- Elle possède des ouvertures verticales ressemblant à des archères droites.... mais j'ai des doutes sur l'ancienneté de ces fentes.

 

 

Sont ce des trous de souris ?

Le chevet très plat (et bosselé)

* Coté Est, logiquement je vois le chevet.

* A l'origine, il devait être plat, mais les modifications des siècles suivants l'ont affublé de "verrues".

* Trois détails me fascinent :

- A droite, une grande ouverture ronde (canonnière ou puits de lumière et de guet) à coté d'un petit trou pour fusil.

- Au centre, une fenêtre bouchée (n'y a-t-il aucune lumière dans l'abside ?).

- A gauche, une échauguette sur un contrefort d'angle.

 

 

La face Sud

* Curieusement, ce coté semble plus sobre.

* La nef ne possède aucune fente de tir ni archère au sommet du mur. Aucune salle de repli défensif se révèle.

* Les contreforts à larmiers ne semblent pas creux (comme parfois pour un escalier intérieur ou un défenseur protégeant les murs.

* Par contre l'angle entre la nef Sud et le portail est défendu par une belle échauguette pour arme à poudre.

 

 

Entrer sans blessure dans cette église semble impossible !

La façade d'entrée

* Que cette entrée est magnifiquement défensive :

- Evidemment, il y a les 2 échauguettes vues précédemment.

- Au niveaux de l'horloge moderne il y a une plateforme qui a pu être une sorte de bretèche.

- En dessous un arc de décharge.

- En avançant, je découvre... un assommoir.

 

 

L'intérieur :

* Beaucoup d'églises en notre siècle ne sont pas accessibles (à cause des vols et dégradations).

* La porte de ce magnifique moutier est close.

 

 

Le diaporama de l'église est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire de l'église :

* Au 6ème siècle (?), construction d'une nécropole Mérovingienne (à vérifier).

* Au 11ème siècle, construction d'un prioral (c'est l’église d’un prieuré, domaine dépendant d’une abbaye et dirigé par un prieur nommé par un abbé).

* Au 13ème siècle, l'église est fortement remaniée.

* Au 14ème siècle, à cause de la Guerre de Cent Ans, l'église est fortifiée.

Nota :

J'ai trouvé cette affirmation dans une revue, mais j'ai des doutes :

- Certes les villages de cette province ont souvent  été attaqués, mais....

 ...... Les échauguettes ne possèdent pas d'archère.

* A la fin du 15ème siècle, de nombreuses peintures sont réalisées dans l'église.

* Au 16ème siècle, à cause des Guerres de Religion l'église est fortifiée (ou les systèmes défensifs sont modernisés).

* Au milieu du 17ème siècle, création d'une sacristie.

* En 2002, l'église est classée aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Saint Jean) est libre et gratuite. La visite des systèmes défensifs est interdite.

 

 

Les nombreuses échauguettes et la salle de repli sont des preuves de la vie défensive de cette église

 

Vers Menu églises
fortifiées
de France
Cliquez pour aller au menu des églises fortifiées   Cliquez pour aller au menu des Châteaux de la Gironde Vers Menu châteaux de la Gironde

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 29/01/2020 12:14

S ûr que je n’éprouve mie sentiment
A utant fort que le vôtre découvrant
I mage, ou réalité, d’un moutier.
N ‘oublierai-je votre phrase citée,*
T outefois, me manque vie du passé,

J e veux dire celle de personnages,
E cclésiastiques non pas, dont lignage
A ssure à mes neurones médiévaux
N ombreux recoupements, pour moi cadeaux

D ont je me délecte : « plonger » me font
E n nostre longue Histoire, au plus profond…

B ien sûr, je ne renie mie « vos » églises,
L esquelles ont eu sur moi belle emprise.
A vec vous, j’ai appris à les connaître.
I l me fallut quelques temps pour admettre
G rand utilité de tous ces bâtis.
N e puis-je effacer tout ceci, nenni…
A condition que vous n’en abusiez !
C omme je suis téméraire, effrontée !

G arantie du bien n’est oncques le mieux !**
I l me plait mirer sites religieux
R aison gardant quant à leur nombre vu !…
O uvrage du jour est bien défendu.
N e savons si ce lieu fut fortifié
D urant Moyen-Âge, puis transformé.
E st-ce peu important. Sécurités

G énéré ont dû de l’effroi, antan.
U nivers, aujourd’hui, peu différent.
Y sent-on glaive et goupillon unis
E n forme de salle haute : un repli.
N ous avons échauguettes dans les coins
N ourissant feu, occisant, c’est certain.
E t bretèche, assommoir pour que malins

N e puissent pénétrer à l’intérieur…
O ui, cette église offrit petit bonheur.
T rès bien je sais que serez mécontent.
A i-je pourtant dans prose « pris des gants »

P our dire que si montrez forteresses,***
S era mon cœur, soyez-en sûr, en liesse.

* « Les églises fortifiées n'ont point été habitées par des personnages connus, mais elles ont souvent sauvé des vies d'inconnus. C'est une autre approche de l'histoire (peu écrite) »
** je fais référence au dicton : « le mieux est l’ennemi du bien »… Des moutiers fortifiés de temps à autre, oui, mais trop de moutiers fortifiés tuent les moutiers fortifiés… à mes yeux !
*** moutiers en forme de forteresses, genre Inières…

Le Chevalier Dauphinois 29/01/2020 13:09

* A l'origine, cette église, que je définis comme "fortement" fortifiée, devait être publiée le Vendredi (jour d'un article à la construction fascinante.
* Mais sachant que nous sommes en l'an 2020 (donc 20/20) je me devais d'avoir une philosophie différente.
* Cette merveille religieuse est donc un mardi (jour d'un bâtiment mineur).
** Pourtant cette église est GRANDE par ses systèmes défensifs nombreux et variés.