1 octobre 2019 2 01 /10 /octobre /2019 07:50

 

 

Département 33 - GIRONDE

 

 

 

Sentez vous la poussière de l'histoire défensive ?

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Saint Gervais est située à 25km au Nord-Nord-Est de Bordeaux, à 20km au Nord-Ouest de Libourne (voir sa tour-porte) et à 8 km à l'Est de Bourg sur Gironde (voir ses remparts).

 

   Coordonnées de l'église :

45° 01' 04" N 00° 27' 56" W
 45.017871°  -0.465685°

 
 

 

L'église :

L'extérieur :

La découverte

* Il est impossible de ne pas voir l'église de Saint Gervais tant sa masse et sa hauteur supplantent toutes les habitations de la commune.

* Lentement, pour mieux la déguster, j'avance vers elle.

* Mes poils de castellologue amateur se hérissent. Je pressens le plaisir.

 

 

Quelle magnifique masse fortifiée

Préambule

* Pour comprendre cette église, d'abord il faut :

- Imaginer la nef sans les chapelles latérales.

- Oublier le bâtiment bas entre les chapelles.

* Puis, il est nécessaire de pointer ses yeux en hauteur. Tout est au dessus de la corniche.

 

 

Elle me guette

* Sur la gauche, coté Ouest, une construction en encorbellement, posée sur des consoles triple, me fascine mais aussi me pose questions.

- Pourquoi cette échauguette est seule ?

- Pourquoi des mâchicoulis ?

-- Y avait il une porte en dessous ?

* Voyant que la construction a supprimé une partie de la corniche, j'ose affirmer qu'elle a été construite après.

* Ses petites ouvertures rondes (pour fusils) me la font dater du 16ème siècle.

 

 

Le repli qui s'étale

* Au dessus de la corniche, la rehausse m'informe qu'une chambre de repli existe.

* Avec ses nombreux trous pour fusil, je peux affirmer que la salle de repli est défensive.

* Moi qui pensais avoir tout compris de cette rehausse, je vois proche du clocher une grande ouverture.

- Est ce une petite porte ?

-- Je doute car il n'y a aucune possibilité de passerelle ou de hourdage.

 

Sentez vous le système défensif en ce chevet ?

 

Je suis une cloche

* Rapidement, je passe proche du haut clocher tour soutenu par des doubles contreforts à lamier. 

* Curieusement cette masse ne montre aucune ouverture de tir.

- N'était ce qu'une tour de guet ?

- Était ce un repli borgne pour femmes et enfants ?

 

 

Je suis à son chevet

* Le chevet en hémicycle m'interpelle :

1 - Il a la même hauteur que la nef, ce qui n'est pas le cas pour la majorité des églises défensives.

2 - Il est dans l'alignement de la nef, ce qui n'est pas classique.

3 - Ses contreforts en forme de colonnes se terminent sans corniche. Cela signifie que la construction a été rehaussée "avec empressement".

4 - La salle de repli défensif sous le toit montre de petits trous pour fusils.

5 - La grande ouverture me rappelle celle de la nef.

 

 

Comment monter au ciel ?

* En prenant un peu de recul pour admirer ce chevet je vois....

.... à l'arrière une ronde construction.

* Ce rondelet sommet est posé sur une architecture carrée.

Qu'est ce ?

* Vous êtes si intelligents mes merveilleuses lectrices et mes fabuleux lecteurs que vous avez deviné une tour escalier accédant aux salles de repli et au clocher.

* Il me semble que sa fonction est double, puisqu'elle possède, en plus des ouvertures de lumière :

- Des ouvertures de tir pour fusil,

- Une archère cruciforme à croix pattée.

 

 

L'intérieur :

* Pensant avoir tout vu de l'extérieur j'avance vers le portail.

* Cette façade d'entrée ne possède aucun système défensif

* J'ai tenté de tirer la chevillette pour que la bobinette cherre.

* J'ai essayé de clamer : "Sésame, ouvre toi".

* Hélas, close est la porte.

 

 

Le diaporama de l'église est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire de l'église :

* Au 12ème siècle, construction d'une église à nef unique et chevet circulaire.

* Au 14ème siècle, allongement de la nef. Ajout de deux chapelles latérales formant transept.

* Au 16ème siècle, à cause des Guerres de Religion, l'église est fortifiée.

* Au 19ème siècle (?), construction d'un bâtiment bas servant de débarras et/ou de sacristie.

* En 1927, l'église est inscrite aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église est libre et gratuite. La visite du clocher est interdite.

 

En se fermant, l'église garde ses secrets

 

Vers Menu églises
fortifiées
de France
Cliquez pour aller au menu des églises fortifiées   Cliquez pour aller au menu des Châteaux de la Gironde Vers Menu châteaux de la Gironde

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 01/10/2019 14:21

S oit ! Vous chercher vraiment, là, la rupture
A vec déjà un moutier et dont murs -
I nconscient êtes ! – furent fortifiés
N on au Moyen-Âge mais dans passé
T errible n’ayant mie sa place ici !*

G âché ma journée avez ! (même si
E n fait ce n’est point vrai : ce jour est beau,
R empli de soleil, du chant des oiseaux !**)
V itrine d’un bâti défensif n’est,
A mes yeux, cette église, bien qu’elle ait
I mposante stature et éléments
S ymboles de sécurité : d’antan

N e sont, du moins de mon antan à moi !
O r, un Chevalier, me semble, se doit
T out au vouloir des autres attentif être…
A bon entendeur, salut ! Ô, vil traitre !***

* ici = dans votre blog intitulé « Château féodal et Ruine médiévale », faut-il vous le rappeler ?…
** et il y en a, dans mon coin de campagne dauphinoise ! qui m’attendent notamment chaque matin pour leur « festin » de miettes de pain. Si, si, c’est vrai ! Je ne me prends mie pour la version féminine de saint François pour autant !!!… voyez, je fais référence à votre thème du jour : la religion… trop gentille je suis !).
*** j’aurais pu finir par : « Ô, Mon Maître ! »… mais non !

Le Chevalier Dauphinois 01/10/2019 17:38

* Rhôôôô...... La gentille vilaine !.... Hihihi.
* Je vais argumenter :
-1- L'église est médiévale, c'est certain.... donc je respecte la close de mon blog.... De plus, je pressens que l'église fut partiellement fortifiée durant la Guerre de Cent Ans, puisque la région fut accessible par le fleuve et son affluent...... Mais je n'ai pas trouvé d'information.
-2-La bretèche fut une invention médiévale que les constructeurs du 16ème ont utilisé... donc, le rêve médiéval est présent. Cette bretèche possède des trous pour arme à feu, mais j'ai un exemple d'une église qui avait des archères médiévales puis qui fut modifiée par le remplacement des pierres créant des fentes pour arc en pierres tombales trouées pour les fusils.
-3- Dans certaines provinces, au Moyen Âge, il y avait au moins 8 fois plus d'églises fortifiées que de châteaux...... donc je suis toujours dans le thème.
* Suis je encore un traître ?...... En mes neurones, la réponse est Non.
.
* Nota : Vous écrivez que mon blog se nomme : Château Féodal et Ruine Médiévale.....
... donc lorsque je montre un pont fortifié, un moulin fortifié, un cimetière fortifié, une grange fortifiée, etc.... Suis je hors sujet aussi ?...... Traîtrise aussi je fais ?.... Hihihihi.
.
* Le Moyen Âge est symbolisé par le château fort. Mais, durant mes lectures il y a 20 ans, je suis tombé sur cette curiosité : Le bâtiment religieux fortifié.
* A l'époque, je pensais que ce type de construction était anecdotique car dans les provinces (loin de la guerre de Cent Ans) je n'en voyais pas ou plutôt les panneaux indicateurs routiers ne les signalaient pas (contrairement aux châteaux).
* Mais je suis allé dans les Landes, puis dans le 16 puis 17 puis 33.... Conséquence : Mon raisonnement a changé.
* Avec Facebook, je m'aperçois que peu de personnes connaissaient cette curiosité historique. Les rares qui en avaient eu vent n'en connaissaient pas l'ampleur !
* Dernièrement, j'ai loué un gite rural dans une petite commune de 300 habitants..... Devant la fenêtre du salon j'avais vu sur une église fortifiée que je n'avais pas cochée sur ma carte.
* C'est la raison de ma publication d'églises fortifiées en ce moment.
* Je n'abandonne pas les châteaux.... surtout ceux perdus dans les bois ou sur une colline presque inaccessible, mais l'église fortifiée fait partie de mes rencontres, comme les ruines, les ponts, les granges, les moulins, les maisons forts.