12 juin 2020 5 12 /06 /juin /2020 07:50

 

 

Département 33 - GIRONDE

 

 

 

Avec cet enchevêtrement, je pressens le plaisir de la découverte

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

     La commune de Saint-André-de-Cubzac est située à 20km au Nord-Est de Bordeaux, à 18km au Nord-Ouest de Libourne (voir sa porte fortifiée) et à 10km au Sud-Sud-Est de Pugnac.

 

   Coordonnées de l'église :

44° 59' 32" N 00° 26' 55" W
 44.992271°  -0.448680°

 

 

 

L'église :

L'extérieur :

Tout sur la tour !

* En découvrant l'église par la face Nord, mon regard est d'abord attiré par l'imposant clocher.

* Sa position excentrée est curieuse. 

* La différence de qualité des pierres m'informe que le clocher a été surélevé.

* Je pressens qu'il fut "tour de guet".

 

Un enchevêtrement montrant 7 siècles de modification

 

L'autre face est aussi complexe

* Diantre !... Que voila architecture chaotique.

* Il me faut un peu de temps pour comprendre cet enchevêtrement.

* En plus du temps, il me faut un plan.

- Le bâtiment avancé à droite, formant le bras du transept, est une construction de la fin du 16ème siècle. Je m'en désintéresse.

- Évidemment, la nef fortifiée me fascine. La salle de repli défensif est clairement identifiable.

Voyez vous la différence avec le coté Nord ?

-- La corniche a disparu. Je ne m'explique pas la raison.

- La nef est soutenue par 3 types de contreforts différents.

-- La différence de hauteur et d'épaisseur entre ceux de droite et de gauche s'explique par la création de la salle de repli.

Mais pourquoi cet imposant contrefort au centre ?

-- L'explication semble être le poids du clocher coté Nord appliquant une poussée sur les voûtes intérieures de la nef.

 

 

Des défenses encore

* Sur la gauche, donc à l'angle de la façade d'entrée, une curieuse construction m'interpelle.

* Ce vertical et rectiligne aménagement ressemble à une tour d'angle. Mais curieusement, elle ne dépasse pas le toit, comme le ferait une classique construction défensive dans un angle.

* Cette tour se transforme en échauguette, communicant avec la salle de repli de la nef.

* Cette plateforme de défense et de guet possède des mâchicoulis (voir vocabulaire) dont les orifices sont très fins.

Comme cette église possède d'originales défenses !

Que voila un chevet polygonal très défensif

 

 

Le chevet polygonal

* Cette église est fascinante par ses multiples originalités !

* Par exemple :

- Très souvent un chevet d'église romane est soit plat, soit en hémicycle, c'est à dire de forme semi-circulaire.

- Sur cette église, le chevet montre plusieurs pans de mur.

* Évidemment, vous avez remarqué la salle de repli défensif sous le toit.

* Comme pour la nef, la corniche ainsi que les modillons ont disparu, laissant les chapiteaux des colonnes dans un curieux vide.

* Nota :

- Vous avez certainement remarqué les fentes verticales  pour fusil dans le mur des collatéraux et du transept.

- Précédemment je vous ai dit que je m'en désintéressais. Je rage de cette stupide décision.

 

 

L'entrée unique !

* Unique ne signifie pas que c'est la seule porte pour découvrir l'intérieur, en notre siècle.....

..... Unique car je n'ai pas encore vu ce style d'architecture défensive. aire le tour des tours est le tournant de la découverte

* En faisant abstraction du petit bâtiment avancé au centre, je vois une façade défensive.

* A droite, la tour possède des ouvertures de guet et de tir pour arme à feu. Cette salle défensive communique avec l'échauguette vue précédemment.

* La tour de gauche ne possédant pas d’échauguette se pare d'ouverture de guet et de tir coté nef. Coté entrée, le système défensif est identique.

* J'ai une question :

A quoi sert cette encoche à la base de la tour gauche ?

 

 

L'intérieur :

Lumineuse et grandiose

* En entrant, je suis étonné par la lumière, pour une église théoriquement Romane.

* Avec toutes les fenêtres ajoutées, la nef est très lumineuse. 

 

 

L'aventure Gironde continue

* L'abside en cul de four me transporte dans le Moyen Âge.

* Constatant que je ne pourrai pas monter dans les salles de repli défensif, je rebrousse chemin en admirant les voûtes.

 

 

Le diaporama de l'église est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire de l'église :

* Au 12ème siècle, construction d'une église et d'un prieuré demandée par les bénédictins de l'abbaye de La Sauve-Majeure. L'église comporte une nef droite, une chapelle latérale portant un clocher et un chevet polygonal.

* Au 13ème siècle, la charpente en bois est remplacée par des voûtes en ogive portées par des piliers divisant la nef. Des contreforts extérieurs sont construits pour tenir les murs de la nef. En ce siècle, la petite cité est un carrefour commercial important.

* Au 14ème siècle, durant la Guerre de Cent Ans, le Roi d'Angleterre et Duc (voir titre de noblesse) d'Aquitaine érige une châtellenie pour surveiller les possibles intrusions Françaises.

* Au 15ème siècle, le clocher est rehaussé.

* En 1453, à la fin de la Guerre, l'Aquitaine redevient Française. N'étant plus stratégique, la cité est délaissée. Son château n'est plus entretenu (à vérifier).

* Au 16ème siècle, à cause des Guerres de Religion, l'église est fortifiée.

* Au 18ème siècle, la nef reçoit de nouvelles fenêtres offrant plus de lumière. Un portail est aménagé coté Ouest, puis une sacristie est construite au Sud-Ouest.

* En 1837, par manque d'entretien, l'église est proche de l’effondrement. Au lieu de la démolir, de nombreux travaux de consolidation sont réalisés.

* En 1925, l'église est inscrite aux Monuments Historiques.

* A partir de 1977, l'église est restaurée.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Saint-André-du-Nom-de-Dieu) est libre et gratuite. La visite du clocher est interdite.

 

 

Quelle masse, quelle puissance, quelle défense !

 

Vers Menu églises
fortifiées
de France
Cliquez pour aller au menu des églises fortifiées   Cliquez pour aller au menu des Châteaux de la Gironde Vers Menu châteaux de la Gironde

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 13/06/2020 17:59

S i n’avait pas ce moutier ressemblé
A forteresse, j’aurais fort râlé !
I l est un point me chagrinant pourtant :
N ‘est bâti fortifié depuis long temps…*
T rès bien je vois ce qu’allez me répondre : «

A u Moyen-Âge savent correspondre
N ombre d’éléments de la construction,
D onc, je me devais, c’était ma mission,
R édiger un article, et, défendue
E st église ! »… C’est votre point de vue !…

D ame ! Au premier regard cette puissance
E ffraierait presque encore ! Quelle défiance !

C arrure imposante, et les grands replis
U n tant ont fait que me suis radoucie.
B ercé d’illusions ne soyez point trop !
Z èle n’est, du tout, celui qu’un château
A urait pu provoquer, mais, je l’avoue
C e lieu fut transformé de bout en bout,**

G arantissant un aspect très guerrier,
I nsolite aussi par décors tronqués.***
R ajout sur façade d’entrée, récent,
O cculte « agressivité », c’est gênant…
N ‘ai-je mie boudé l’échauguette qui
D onne accès au repli. Mâchicoulis
E xtrêmement fins sont cocasses, oui…

N e retiendrai-je qu’une vue : dernière.****
B eau résumé en faites : fut pour la guerre.*****

* puisque d’après l’historique il le fut pendant les Guerres de Religion, non pas au Moyen-Âge, donc…
** j’exagère un tant, mais c’est pour vous prouver ma bonne foi !
*** je pense aux colonnettes qui ne supportent plus rien :cocasse !
**** la dernière image de votre article.
***** cf. info-bulle de la dernière image de l’article : par sa masse, sa puissance, sa défense, cette église était faite pour la guerre… cela m’a réconfortée !

Le Chevalier Dauphinois 13/06/2020 19:24

* Cette église est si impressionnante par sa masse qu'elle se devait être publiée en l'année du 20/20.
* En découvrant l'historique (après ma visite), j'avoue avoir été surpris que les systèmes défensifs ne soient point médiévaux.
* Dans cette province où les harcèlements durant la guerre de Cent Ans furent nombreux, je doute qu'elle ne fut point défensive au moins au 15ème.
* Que ce moutier fut modifié au 16ème est logique (beaucoup d'autres l'ont été), mais qu'il fut vierge de défense aux 14 et 15ème siècle..... je doute. Surtout que d'autres églises proches furent fortifiées (vous les verrez un jour..... prochain et en 2021).
* Qu'importe.
* Si l'on ne lit pas l'historique, cette église est fascinante, magnifique, trapue, rustre et........ pour moi !