5 janvier 2021 2 05 /01 /janvier /2021 08:50

 

 

Département 33 - GIRONDE

 

 

 

Point de défense visible pour cette église !

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

     La commune de Mourens est située à 40km au Sud-Est de Bordeaux, à 20km au Nord-Est de Sauternes et à 12km au Sud-Ouest de Sauveterre de Guyenne (voir cette bastide).

 

   Coordonnées de l'église :

44° 38' 53" N 00° 12' 29" W
 44.648256°  -0.208103°


 

 

 

L'église :

L'extérieur :

Monter, c'est gravir ses connaissances (et inversement)

* Dans cette région de petites collines dont les pentes sont plantées de vignes, je laisse mon destrier gravir la petite route menant vers un moutier qui serait fortifié.

* Au sommet, la construction religieuse apparaît.

* De loin, elle ne montre pas de signe distinctif de fortification.

Aurais je commis une erreur ?

 

 

Pensez vous que le chevet fut fortifié ?

La recherche d'indices

* De suite, je me dirige vers la nef, souvent partie défensive.

- Aucune fente de tir ou de guet.

- Le transept est aussi vierge de particularité défensive. 

* Sur la droite, le chevet en hémicycle me fait dresser les poils de bonheur  (et de bonne heure) :

- Bien que le mur ait été partiellement arasé, je vois au sommet une ouverture de guet et une fente de tir.

- Une trace orangée correspondant à l'emplacement des modillons.

* Nef et transept de l'autre coté sont aussi stériles en système défensif.

* C'est donc avec détermination que je prends du recul pour observer le clocher.

* Wahouuuu !

 

 

Un fascinant clocher

* A l'origine, je suppose que l'église possédait un simple clocher-mur.

* Puis, des systèmes défensifs ont été aménagés en avancé.

* Je suis surpris que l'accès se fasse par l'extérieur.

* Ses 2 avancés semblent être 2 salles.

* Je suis surpris que le niveau inférieur ne soit pas ajouré pour devenir une deuxième bretèche (voir vocabulaire).

 

 

Quel magnifique clocher-mur !

 

 

Point de bobinette ni de chevillette

* J'approche de la porte.

* Je pousse, je tourne, je cheville, je bobine...

* La porte ne s'ouvre pas.

* Ne pouvant entrer, je prends du temps pour admirer le portail et ses 4 colonnes avec les chapiteaux montrant la tentation d'Adam et Ève ainsi que des décors floraux, etc...

* Soudain sur le coté je remarque plusieurs curiosités gravées aux dessins simplistes :

- Ce sont des marques de tâcheron (voir explication).

 

 

La fin est aussi une conclusion

* Je profite de ce moment de calme pour admirer le paysage et le léger dénivelé, prouvant que les églises fortifiées ne sont pas construites au hasard.

* Leur positionnement est toujours stratégique.

 

 

Le diaporama de l'église est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire de l'église :

* Au 12ème siècle, construction de l'église en style Roman.

* Au 16ème siècle, fortification de l'église (certainement à cause des guerres de religion).

* Au 17ème siècle, ajout de 2 chapelles latérales formant transept.

* Au 18ème siècle, les murs intérieurs sont peints.

* Vers 1792 (?), les Révolutionnaires saccagent l'église et ses pierres sculptées (modillons).

Nota : information à vérifier.

* En 2002, l'église est inscrite aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Saint Martin) est libre et gratuite. La visite du clocher et de la salle de repli est interdite.

 

 

L'infini est le trésor de cette église

 

Vers Menu églises
fortifiées
de France
Cliquez pour aller au menu des églises fortifiées   Cliquez pour aller au menu des Châteaux de la Gironde Vers Menu châteaux de la Gironde
Partager cet article
Repost0

commentaires

Pierrote 06/01/2021 20:12

M agie n’a pas opéré très longtemps…*
O ui, mon esprit n’est donc jamais content !
U n moment vous auriez pu me laisser
R êvant à belles ruines du passé !
E t, pour couronner le tout, médiévaux
N e sont attributs guerriers. Trop « nouveaux »**
S ont-ils : en Thiérache je les veux bien,

G uère ailleurs ! J’ai failli « passer chemin » !
I l est vrai que l’on se demande si
R éellement ajouts sur ce bâti
O uvragés ne furent au Moyen-Âge… ? ***
N ous savons qu’à cette époque dommages
D ut subir cette contrée et castels
E taient peu : on fortifiait lors chapelles…

N ‘ai-je le chevet imposant boudé
O ù j’ai très bien repli imaginé.
T rop « jeune » est, pour moi, le haut clocher-mur.
A i-je conscience qu’avis est fort dur,

P arce qu’éléments défensifs « récents »
S uffisent. A découvrir sont plaisants.

* réf. à votre 1er article de l’année 2021.
** de la Renaissance, d’après l’historique = je veux bien en Thiérache, parce que les moutiers sont assez exceptionnels pour qu’on oublie qu’on n’est plus au Moyen-Âge (… le Moyen-Âge… but de votre blog… non ?), mais là…
*** dans cette région, on penserait plus aisément que ce moutier a été fortifié pendant la Guerre de Cent ans… avant de l’être peut-être à nouveau pendant les Guerres de Religion.

Le Chevalier Dauphinois 06/01/2021 20:33

* Je savais, en l'écrivant, que cet article du mardi ne serait point pour Ma Dauphinoise.
* Mais j'avais prévenu : 2021 est l'année UN........
........ Donc : château et église, ville et maison isolée, ancien et récent, ruiné et entier, Alsace et Bretagne, pierre blanche et grès rose, texte minimal et longue prose, seigneur inconnu et médiatique Duchesse......
* C'est l'Année des opposés se rejoignant.
* Donc je sais déjà quand je dois porter un jabot en dentelle ou une armure renforcée...... hihihihi.