17 septembre 2019 2 17 /09 /septembre /2019 08:50

 

 

Département 33 - GIRONDE

 

 

 

Ai je trop bu ?... hic.. je vois un donjon.. hic

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

  La commune de Bossugan est située à 40km au Nord-Ouest de Marmande, à 15km au Sud-Est de Saint Emilion (voir son château) et à 5km au Nord de Blasimon (voir son abbaye fortifiée).

 

   Coordonnées du donjon :

44° 47' 25" N 00° 03' 39" W
 44.790492°  -0.061037°


 

 

Le donjon :

L'extérieur :

Le hasard existe-t-il ?

* La découverte de cette construction est un peu un hasard...

    ... même si le hasard n'existe pas tant je prépare mes vacances.

* Après avoir cherché durant la matinée 3 châteaux privés que je n'ai pas pu photographier (à cause des grands arbres qui les cachent) je continue mon errance Girondine sans tenter un 4ème échec.

* En passant proche de Bossugan, le hasard me fait tourner la tête pour suivre le vol d'un petit rapace.

* C'est ainsi qu'au dessus des vignes, une grise forme m'apparaît.

 

 

Ses rondeurs me donnent envie de la toucher !

Les rondeurs sont elles médiévales ?

* Mon œil est de suite attiré par les formes rondes.

* Ce sont évidemment des échauguettes d'angle sur culots posées sur de puissants contreforts. Evidemment la forme arrondie de la couverture est assez peu classique.

* Mais une question se pose :

Pourquoi n'y en a-t-il que 3 ?

 

 

Les sentez vous ?

* Pour mieux comprendre ce puissant donjon habitable, je prends un peu de recul.

* Et c'est ainsi que je vois.... et que je sens.... les latrines en encorbellement.

 

 

Crénelage ou usures ?

* Il me faut maintenant comprendre les systèmes défensifs de cette masse impressionnante.

* Les parois ne montre aucune fente : Ni archère, ni arquebusière, ni canonnière.

* Il est vrai que je n'ai aucune vision sur la base de ce donjon.

* Entre les échauguettes, je ne vois pas de mâchicoulis.

* Je crois deviner un crénelage.... mais je doute qu'il soit d'origine.

 

 

L'intérieur :

Puis je l'approcher ?

* Le donjon, accolé à un manoir plus récent n'est pas visitable.

* Le chai m'informe que la propriété privée est une exploitation viticole (ce qui n'est pas très surprenant dans cette région où la vigne est partout).

 

 

Est ce la fin à cause de la faim ?

* N'ayant pas encore mangé, je ne tente pas la dégustation de ce nectar.

* Avant de partir, je déguste l'horizon.

 

 

Le diaporama du donjon est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du donjon :

* Au 14ème siècle, construction du donjon.

* Au 15ème siècle, un manoir de confort est construit au pied du donjon.

* Vers 1792, le colombier du château est détruit.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur du château et donjon est libre et gratuite de loin. La visite du site est interdite mais en achetant des caisses de vin auprès du propriétaire, il serait possible de le voir de plus près.

 

 

La nuit tombe sur ce vestige de notre histoire

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux de la Gironde Vers Menu châteaux de la Gironde

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 19/09/2019 14:40

Ah, ben non ! Là, vous enlevez toute la « poésie-mensongerie » de vos textes en expliquant tout !

Si l’on ne me dit pas une chose explicitement, je peux rêver, broder, comme vous-même le faites, sur cette chose, tout en vous faisant comprendre que je ne suis pas tombée de la dernière pluie non plus !… (en aparté = pas dans ma prose elle-même, mais en annexe).

PS : Ne mettez pas tout sur le compte d’Alzeimer, c’est trop facile !!!

Le Chevalier Dauphinois 19/09/2019 17:03

* Hihihihi......... Ma Pierrote se fâche.
* Mais pourquoi se fâche-t-elle ?
* Mon merveilleux Alzheimer ne me permet plus de connaitre la raison de ce petit reproche.
* Qu'ai je "dit" ?
- 1 - Que je ne me souvenais plus.
- 2 - Que mes récits sont vrais, sauf parfois un "tout petit" détail.
- 3 - Que je suis LE chevalier sans peur et Cent reproches.
- 4 - Que je confonds parfois "quand la bise fut venue" avec "quand le buse fut venue".
* Qui puis je si ma Perfection légendaire est parfois entachée de rêveries alternatives.
* Hihihihi....... Donc, je n'ai pas menti...... j'ai simplement confondu..... à cause d'Aloysius.

Pierrote 18/09/2019 21:23

D irai-je que bien sur sa faim, ici,
O n reste plutôt que sur sa soif, si
N ous ne nous concentrons que sur donjon !…
J amais je n’avais vu de « chapeau » rond
O rner une échauguette, ce qui rend,
N ul doute pour moi, le site attirant.

D ‘autres détails m’aurait-il plu mirer.
E st-ce ainsi : hasard vous a là mené

B ien « malgré vous » déjà,* et cette chance
R avit mon cœur : ce lieu a la puissance
U nique d’un bâtiment médiéval
I ntimidant, guerrier, si peu banal…
G éant, parmi les vignes d’aujourd’hui,
N ‘a t-il perdu, en ce siècle, magie.
A ux croisades m’a fait penser. Pourquoi ?
C ela, je ne le sais. Peut-être toits**

B izarres en notre Pays, ressemblant,
O ui, aux couvertures sises en Orient ;
S ouvenirs rapportés dans mes grimoires
S ur cette période de notre Histoire…
U n long voyage m’avez-vous fait faire
G râce à architecture militaire «
A jolivée » d’éléments au sommet
N ous transportant… ailleurs … Le bonheur c’est !

N e puis-je oublier latrines qu’aimez.
O n est, par elles, plongé dans passé
T erre-à-terre, certes, mais c’est la vie !…
A insi, par article donjon revit !

* bien que je ne crois mie trop au hasard ici et à votre histoire de rapace suivi des yeux (oui, vous avez peut-être bien vu un rapace, mais vous saviez que le donjon était là !), mais c’est joli, alors dans ma prose je fais comme si !
** couvertures, plutôt, des échauguettes.

Le Chevalier Dauphinois 19/09/2019 09:56

* Qu'apprends je ?
* Vous doutez de mes proses....... Que vérité je ne narre point.
* Hihihihi.... Cela est un peu vrai...... Je brode parfois dans l'introduction, j'amène doucement les lecteurs (et lectrices bien sur) vers la découverte.
** Faisant aussi un peu de macro-photo (fleurs, insectes, arachnides) et un peu d'animalier (bien que mon téléobjectif ne soit pas adapté), je vois souvent quelques animaux avant, pendant ou après ma découverte castrale.
** Donc, je n'ai pas menti...... j'ai simplement confondu (volontairement) deux dates ou deux lieux différents.
** Ainsi le rapace exista, mais pas proche de ce donjon....
....... parfois j’affirme que c'est le matin, alors que la découverte est à un autre moment.
............. d'autres fois, j'écris que c'est le dernier jour de mes vacances alors que, heu..... ce ne l'est pas vraiment.
*** J'avoue, petit mensonge de situation je fais (parfois/souvent ?), pour une introduction.
*** J'avoue aussi que mes récits de découverte ne sont pas toujours tels que j'ai vu le site narré. Encore un petit mensonge pour créer un suspens. Car :
--- Dans une ruine, c'est souvent le haut donjon que je vois en premier, les remparts extérieurs, les traces des communs et salles, je ne les recherche qu'après.
--- Pour une église, le chevet défensif ou le clocher-donjon est LA première découverte. Les autres détails (latrines, archères, fentes de tir, bretèche) je ne les immortalise qu'après.
**** Je ne mens pas..... c'est mon Alzheimer qui déforme la vérité.... car je suis âgé de 800 ans (environ).