20 septembre 2019 5 20 /09 /septembre /2019 06:35

 

 

Département 33 - GIRONDE

 

 

 

Ces rondeurs vont être miennes dans 1 minute

 

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Cadillac est située à 35km au Sud de Libourne (voir ses fortifications), à 20km au Sud-Ouest de Sauveterre de Guyenne (voir cette bastide) et à 15km au Nord-Ouest de Langon.

 

   Coordonnées d'une des tours :

44° 38' 08" N 00° 19' 13" W
 44.635653°  -0.320316°


 

 

Les fortifications :

L'extérieur :

La faim devient un début

* La recherche de constructions médiévales fortifiées dépense beaucoup d'énergie.

* C'est donc un Chevalier assoiffé et affamé qui termine sa journée proche de Cadillac, commune possédant quelques tavernes de renom.

* Je pensais que victuailles et couchage moelleux seraient mon futur immédiat. Mais rien est simple dans la vie d'un castellologue amateur.

Faut il être allongé pour tirer depuis cette archère ?

 

 

Ronde et mystérieuse

* Devant moi, une ronde forme  géographiquement au Sud-Ouest.

* Il ne fait aucun doute que cet embonpoint en pierre est une tour défensive.

* Son archère cruciforme avec canonnière à la base m'informe qu'elle date du 14ème puis qu'elle fut modifiée au début du 16ème siècle. 

* Mais je suis surpris par de nombreux détails.

Les voyez vous ?

* D'abord cette archère dont la ligne de tir est l'herbe verte. surprise

* Ensuite, cette construction en encorbellement à 1 mètre du sol. surprise

Sont ce des latrines pour nourrir la pelouse ?

* Vous êtes si intelligents hooo mes lectrices et mes lecteurs que vous avez compris la raison :

- Les fossés ayant été comblés, les gravas ayant élevé le sol, il manque 2 mètres de dénivelé devant le rempart.

 

 

Sont ce des sœurs siamoises ?

Sa petite sœur est aussi grande

* Sur la même façade, mais au Sud-Est, il y a une autre tour ronde.

* Elle possède plusieurs archères cruciformes avec canonnière sur deux niveaux.

* Ayant été arasée, elle ne montre ni crénelage ni mâchicoulis (voir  vocabulaire).

* Cette tour défensive est accolée sur la gauche à un haut rempart.

* Ce mur défensif possède des archères cruciformes à croix pattée.

* En contournant le mur je découvre que....

..... c'est une archère en niche.

 

 

La porte de la mer

* Au bout du rempart, je vois une porte nommée : La Mer.

* Quel curieux patronyme pour un bourg si loin de la mer ! surprise

* Comme toutes les bastides, celle de Cadillac possédait 4 portes. Celle coté Ouest étant proche de la Garonne, rivière qui est parfois sujette à la marée haute de l'Océan Atlantique, les anciens lui ont donné le nom de la grande étendue d'eau. smiley

* Les 3 autres se nommaient :

A - Porte de l'horloge (nom récent).

B - Porte de l'Oeuille (nom de la rivière).

C - Porte de Bénauge (nom d'un château au Nord-Ouest qui fut possession de Jean de Grailly --> voir historique).

Nota  : les portes B et C n'existent plus.

Quelle puissance !

 

 

Défensive !

* Ma première constatation est son avancée par rapport au rempart.

* Puis, je suis en admiration devant le crénelage et les mâchicoulis.

* Bien que cette imposante construction ait été très consolidée "récemment", son pont levis, son assommoir, sa herse et le double vantail se devinent.

* En entrant, je comprends la position avancée de la tour-porte : C'est un sas. L'assaillant se retrouve bloqué puis se fait harceler de flèches depuis les 3 archères cruciformes à l'étage.

* Pour mieux vous faire comprendre, j'entre dans la bastide :

- Sur le chemin de ronde, il y a les 3 archères en niche.

- La porte accédant à la salle des gardes (et certainement au mécanisme de manœuvre du pont-levis) est protégée par une bretèche au niveau de la plateforme au sommet.

  

 

La porte de l'horloge Elle a un chapeau pointu, turlututu

* Avec sa toiture en dôme, cette haute tour parait récente. Elle pourrait presque être nommée : Beffroi.

* Mais, de nombreux détails trahissent son origine médiévale et sa fonction défensive :

- D'abord, sur plusieurs niveaux, ses archères cruciformes du moyen âge .

- Puis l'ajout de canonnières après le 15ème siècle.

- L'empreinte du pont-levis.

- Au plafond, les fentes de l'assommoir et de la herse.

- Puis la position du double vantail.

* Depuis une rue droite de cette bastide, je jette un dernier regard sur la porte de l'horloge , puis je me mets en recherche d'une taverne.

 

 

Le diaporama des fortifications est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du bourg :

* En 1280, avec l'autorisation du Duc (voir titre de noblesse) d'Aquitaine et Roi d'Angleterre Edouard Ier , Jean de Grailly, Sénéchal de Guyenne, fait construire une bastide. Elle est entourée d'un fossé et protégée par une palissade en bois

* En 1294, se sentant en position de force face au Roi d'Angleterre Edouard 1er, le Roi de France Philippe le Bel (voir liste) décide la confiscation du Duché de Guyenne. Jean de Grailly s'installe à Cadillac puis défend sa ville contre les prétentions royales.

* En 1315, les remparts avec tours défensives et fossés sont aménagés.

* Au 14ème et 15ème siècle, durant la Guerre de Cent Ans, la ville, alliée à Bordeaux, est parfois la cible de mercenaires à la solde des Français.

* En 1494, une collégiale est construite.

* Au début du 18ème siècle, le pont-levis de la tour-porte (actuellement nommée Tour de l'horloge) est détruit puis remplacé par un pont dormant.

* En 1772, la porte de l'horloge est couverte d'une toiture en dôme à clocheton pour abriter un mécanisme d'horlogerie.

* A la fin du 18ème siècle, à cause de la suppression des fossés et de leur comblement, les crus deviennent nombreuses et les inondations importantes.

* Au 19ème siècles, deux des quatre portes fortifiées sont détruites.

* En 1886, le rempart et les tours sont classés aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur des tours est libre et gratuite. La visite de l'intérieur des fortifications ainsi que l'accès au chemin de ronde du rempart sont interdits.

 

 

Ces fortifications médiévales colorent notre siècle

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux de la Gironde Vers Menu châteaux de la Gironde

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 23/09/2019 20:40

Evidemment !… faudrait voir à ne pas « provoquer » votre destrier non plus, si vous ne voulez mie qu’ils se moque de vous !
… Faire une visite à genou… quelle idée !…
… C’est une croisade en terres médiévales que vous accomplissez, pas un chemin de croix !…

… A moins que… à moins que ce soit votre pénitence, vous qui avez fait des « stations » dans de TROP nombreuses églises !!!…

Le Chevalier Dauphinois 23/09/2019 21:14

* Hihihihihihi........

Pierrote 23/09/2019 14:26

B ien défendue fut la bastide, antan,
A vec son fort haut rempart la ceignant.
S es portes assurèrent les entrées
T rès parcimonieusement dans cité…
I l fallait bien donner aux ennemis
D u fil à retordre, qu’ils ne soient mie
E n position d’investir les lieux si

D ‘emblée avaient franchi Porte de Mer.
E tait-elle munie de trois archères

C ausant dévastations pour qui n’aurait
A ssommé été avant. Sas était
D es plus meurtriers ! Autre accès resté,*
I l est vrai un tant réaménagé,
L ‘heur a eu me plaire un peu moins, pourtant
L es attributs guerriers sont importants.
A i-je aimé voir premier** de l’intérieur,
C harmée par aspect médiéval : bonheur !

G rands pans du rempart, vestiges de tours
I ndiquent puissance au passé, atours
R apellant que n’était mie simple mur
O uvrage bâti comme une ceinture.
N ul doute qu’archère en niche a été
D étail à mes yeux le plus apprécié,***
E t rondeurs des tours je vous ai laissées !

* la porte de l’horloge.
** 1er accès vu = porte de la mer.
*** l’archère en niche du rempart, vue de l’intérieur (image du lien « l’archère en niche »).

Le Chevalier Dauphinois 23/09/2019 16:53

* Cette bastide ou plutôt cette cité fortifiée est une merveille....
....... à condition de ne pas faire le tour de la ville...
............... car seule une grosse centaine de mètres possède encore des remparts.
* Ayant eu la chance de la découvrir par cette face, j'avoue que je suis de suite tombé à genou.
* C'est donc dans cette position inconfortable que j'ai visité ses pierres millénaires.
* Evidemment, devant le rire moqueur de mon destrier (voici la preuve qu'il n'est pas gentil... voir votre commentaire à Bourg de Sirod), je me suis remis sur mes 2 "sabots".
* Cadillac est à voir, toucher, humer, lécher tant ses remparts, portes et tours sont fascinants.