10 avril 2020 5 10 /04 /avril /2020 07:50

 

 

Département 26 - DRÔME

 

 

 

Comme le Vercors est vert !

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

    La commune de Die est située à 70km au Nord-Ouest de Gap, à 60km au Nord-Est de Montélimar (voir son château) et à 45km au Sud-Est de Valence.

 

Coordonnées de la  plus fascinantes partie du rempart :

44° 45' 26" N 05° 22' 25" E
 44.757241°  5.373820°

 

 

 

Le rempart : 

L'extérieur :

Le repos m'est interdit !

* Un Chevalier Dauphinois (surtout le votre) est un être parfait et infatigable.

* Par monts et par vaux il va, sans limites de temps et de climat.

* Mais parfois, votre Chevalier a envie de savourer le paysage.... surtout celui de Son Dauphiné.

Le Vercors, le diamant !

* Mais, en se retournant, cet être merveilleux (heu... suivez un peu, je parle de moi) voit un mur, un long mur, un mur presque sans fin.

* Voici le début d'une nouvelle aventure. 

 

 

Les aimez vous rondes.... Bien rondes ?

Ramper devant un rempart

* Vous êtes si intelligents mes lectrices et lecteurs que vous avez deviné, grâce au titre de l'article, que je vais vous faire découvrir un rempart.

Pourquoi y a-t-il un rempart ?

* Un haut mur entourant une ville est avant tout une protection.

- Ce rempart fut construit au 3ème siècle à cause des attaques des tribus belliqueuses venant du Nord de l'Europe.

* Mais pour les Romains, le mur est aussi un symbole, une manière de monumentaliser la ville, de montrer son importance, de justifier cette capitale.

 

 

J'adore la variété.... même en chanson

* En longeant ce rempart, je constate qu'il possède des tours (une cinquantaine à l'origine) permettant de protéger les murs.

* Elles ont différentes formes certainement dues à des modifications et reconstructions sur plusieurs siècles :

- Certaines sont rondes.

- D'autres carrées ou parallélépipédiques avec des parements d'angles très solides.

- Et une est polygonale (7 pans).

 

 

Les hommes sont capables de grandes choses !

Bric et broc s'entremêlent

* Ce qui me frappe est le manque d'homogénéité des formes et des matériaux.

- Par exemple : Cette tour réalisée en petites pierres non taillées et peu jointives possède un parement d'angle composé d'imposantes pierres taillées.

* Les modifications sont visibles partout :

- La porte médiévale de Beaumes a été  bouchée durant les Guerres de Religion.

- Une poterne (certainement) a aussi été obstruée.

* Ce rempart ayant été pauvrement entretenu à partir du 19ème siècle, certains parements se sont effondrés laissant voir le remblai.

* Que de merveilles sont dans les murs :

- Des dalles.

- Des stèles.

- Des morceaux de colonnes lisses ou cannelées.

 

 

Encore et toujours

* Lentement je poursuis mon errance sur les 2km de rempart, parfois disparu.

* Tours carrées souvent très abîmées et tours rondes parfois très refaites s’enchaînent.

* Soudain, au loin apparaît une porte  G R A N D I O S E  !

 

 

Saint Marcel est son nom

La porte Saint Marcel

     Coordonnées de la  porte :

44° 45' 12" N 05° 22' 25" E
 44.753325°  5.373656°

 

* Quelle beauté !

* Certains historiens supposent qu'elle se nommait "Porte des Alpes". C'est la canonisation de l'évêque Marcel de Die, qui a/aurait fait changer son nom vers le 6ème siècle.

* Deux tours encadrent la porte d'accès.

* D'imposants blocs de pierre constituent la base de l'édifice.

* Une moulure divise la hauteur.

* L'ensemble a été surélevé au Moyen Âge.

- Un crénelage avec mâchicoulis (voir vocabulaire) devait exister sur les tours.

- Au centre, les consoles sont les vestiges d'une bretèche.

- Les fentes pour les bras d'un pont levis ont été bouchées.

 

 

L'intérieur :

Traverser les siècles

* Avec précaution, je franchi la porte.

* A l’intérieur je vois l'emplacement du double vantail ainsi que les rails de guidage d'une herse.

* A l'intérieur puis coté ville, elle montre des pierres d'un arc de triomphe qui a été démonté pour être installé dans le rempart. 

* La voûte de l'arc est décorée de médaillons à fleurons.

 

 

La fin est aussi un début

* Quelle aventure !

* Ce voyage de 18 siècles me donne une énergie sans limite.

* Je vais errer dans la ville à la recherche d'une autre construction fortifiée : L'ancienne cathédrale.

 

 

Le diaporama du rempart est visible ici

 

 

 

Histoire simplifiée du rempart :

* Au 1er siècle, des maisons formant un village sont construites sur une butte au dessus de la rivière Drôme.

* Au 2ème siècle, Dea Augusta Vocontiorum devient une capitale Romaine.

* A la fin du 3ème siècle, avec les menaces des "tributs barbares" du Nord, la ville s'entoure d'un rempart sur deux kilomètres de long. Il possède 2 portes défensives à l'Ouest et à l'Est et 2 poternes.

* Au 9ème siècle, le seigneur de Die possède un "chastel" à l'intérieur du rempart.

* Au 12ème siècle (à vérifier), le rempart est consolidé.

* Au 13ème siècle, après la disparition de la lignée seigneuriale, l'évêque devient Comte (voir titre de noblesse) de Die.

* Au 16ème siècle, durant les Guerres de Religion, le rempart est consolidé.

* En 1629, Louis XIII (voir liste des rois) et le cardinal de Richelieu dorment dans la cité après leur victoire durant un des nombreux épisodes de la Guerre de Trente Ans.

* Au 17ème siècle, des bastions sont construits pour renforcer le système défensif si peu adapté aux canons.

* A partir de 1820, le rempart, devenu inutile, est partiellement démoli pour aménager des habitations.

* En 1862, la porte Saint Marcel est classée aux Monuments Historiques.

* En 1891, la porte défensive Saint-Pierre, coté Ouest, est démolie.

* En 1921, le rempart et ses tours sont classés aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur du rempart et de sa porte défensive est libre et gratuite. La visite de l'intérieur est impossible.

 

 

our mieux sentir les époques du rempart, il faut ramper

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 26

Vers Menu châteaux

de la Drôme

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 15/04/2020 13:13

Pour rire :
Dois-je comprendre que Mon Chevalier ne lit pas mes commentaires complètement ?…
… Oui, j’ai visité cette ville ( bien sûr, allais-je rajouter, comme tout(e)Dauphinois(e) qui se respecte !), mais je vous ai précisé que si j’avais vu le rempart, je n’avais mie rampé devant lui = je n’ai pas eu l’occasion de voir notamment tous les remplois que vous nous dévoilez, parce qu’il n’y a qu’en rampant qu’on peut les mirer ! ni toutes les tours restantes = j’ai été surprise !
… Et puis, vous n’allez pas nous laisser tomber maintenant ! Non !
… Vous faites partie des personnes fragiles à risques, avec vos 800 ans (et plus) d’âge, ne l’oubliez mie !!!… alors, pas question pour vous d’ôter votre armure maintenant ! (cachez-moi ce sublime corps d’athlète que je ne saurais voir !!!)

Le Chevalier Dauphinois 16/04/2020 12:19

* Comme vos mots sont si parfaits et puisque je ne souhaite point que syncope vous ayez devant la beauté parfaite de mon corps si bellement musclé, je cache mes muscles saillants pour reprendre mon travail de rédacteur-découvreur.
* Et puis, moi qui ai affronté toutes les pestes et autres microbes des 8 derniers siècles, ce n'est point une rigolade Chinoise qui va m'anéantir !
** Rappel = En plus de ramper, je lèche les pierres et j'erre sous les latrines. Donc ce Covid n'est qu'une petite Chinoiserie sans effet sur moi.
.... Signé : L'immortel !

Pierrote 14/04/2020 14:20

Oui, raison vous avez : après la visite, un « coup de Clairette » s’impose !… ce que j’ai fait les fois où je suis allée en ce lieu.
… J’ai passé la magnifique porte, bien sûr, et vu le rempart, mais pas rampé devant lui !… je laisse ça aux valeureux Chevaliers, qui ne se salissent mie puisqu’ils sont en armure !

Le Chevalier Dauphinois 14/04/2020 20:18

* Qu'apprends je ?
* Ma Pierrote a déjà visité ce site !
* Diantre....... Je ne sais plus la surprendre....... Quelle terrible déception.
* De suite, j'arrête ce blog puis je vais sortir nu,(donc sans armure) pour attraper ce Covid Chinois et mortel.....
....... puisque je suis devenu un simple montreur d'images connues.
** Signé : Caliméro.

Pierrote 13/04/2020 13:44

R êveuse me laissent vos qualités…! *
E tre parfait, infatigable… Seriez
M erveilleux aussi… ( oui, j’avais suivi ! **)
P artagé ainsi le rempart de Die…
A vec gravure montrant l’étendue
R éelle de cette enceinte.*** Perdus
T ant sont aujourd’hui primes attributs.

D evons lors imaginer la splendeur
E t grandeur de cet ouvrage. Avons l’heur

D ‘avoir un super guide pour ce faire !
I ndices vous avez mis en lumière
E tayant impression que fut, naguère,

D es plus puissantes la muraille… Avez
A insi tours différentes encontrées :
U ne polygonale qui surprend,
P uis des carrées dont certaines au temps,
H élas, n’ont résisté. Une autre, enfin,
I mposante, adorée car ronde bien !****
N ous voyons que fort anciens matériaux
E urent seconde vie… pas un cadeau…*****

D ame ! Comme la porte saint Marcel
R avit les yeux ! Grandiose oui, est belle !
O n y ressent puissance du passé
M ême si les siècles l’ont abîmée.
E n songe, mirons éléments guerriers…

N oblesse se lit dans les médaillons
O tés d’un arc de triomphe. Nous avons
T out l’art d’une réutilisation
A typique des pierres… Admiration !…******

B ien défendue fut la cité, antan,
E fficace barrière pour ces gens
N e désirant mie voir les ennemis
E nvahir espace premier de vie.

* cf. 1er §.
** cf. § du début « le repos m’est interdit », avant-dernière phrase.
*** gravure vue par le lien « monumentaliser la ville ».
**** adorée par vous, bien sûr ! (et nous, lecteurs, aussi, d’ailleurs)… vous êtes servi, en rondeurs, ici !… cf. info-bulle de la 2e image de cet article !
***** pas un cadeau, pour toutes ces colonnes, pierres, etc… en remploi, cachées, « fondues » dans le rempart.
****** si j’ai bien compris : les médaillons viennent de l’arc de triomphe, non ? (ainsi que d‘autres éléments mis dans le rempart).

Le Chevalier Dauphinois 14/04/2020 13:09

* En cet article, je fais croire que le rempart est encore immense, entier et partout.
* La vérité est autre car la ville s'est étendue, la modernité du 20ème siècle a beaucoup cassé....
...... mais la partie existante est réellement fascinante.
* Entre Romain et médiéval, cet épais mur est à voir, à toucher à lécher.
* Les pierres de remploi (colonne, arc etc...) sont à voir pour comprendre ce que les autres remparts en France possèdent, cachés dans leur entrailles.
* Évidemment, après autant d'efforts et de concentration, il faut....... boire une bouteille de Clairette.... Hic.