16 février 2021 2 16 /02 /février /2021 08:50

 

 

Département 26 - DRÔME

 

 

 

Dans ce chaos de rochers, le cubique donjon dénote !

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

    La commune de Montbrun les Bains est située à 35km au Nord-Est de Carpentras, à 25km au Nord-Nord-Ouest de Simiane la Rotonde (voir son château) et à 20km au Sud-Est de Buis les Baronnies.

 

Coordonnées approximatives du donjon :

44° 10' 42" N 05° 25' 50" E
 44.178582°  5.430719°

 

 

 

 

Le donjon : 

L'extérieur :

Stop ou encore ?

* Après avoir visité le château de Montbrun les Bains, mon destrier prend la route du Nord.

* Moins d'un kilomètre après, il stoppe, hennit, puis m'éjecte de SA selle.

Qu'a-t-il vu que ma vigilance si légendaire n'a point remarquée ?

* Je ne vois que rochers en escalier.

 

 

Voulez vous jouer au cube ?

* J'avance sur un sentier improvisé.

* Soudain, comme par magie, apparaît un cubique bâtiment au sommet.

* Cette merveille construite par l'homme se détache dans le ciel bleu. 

 

 

Que voila un cube bien sympathique !

Voulez vous une rapide analyse ?

* Le donjon parallélépipédique est assis directement sur le rocher.

* Les pierres des parements d'angle sont parfaites (en dimension, tailles, joints), par contre les façades sont réalisées avec des pierres pauvrement taillées, de dimension aléatoire et de provenances différentes (couleur des pierres).

* Cette anguleuse construction est arasée, donc point de traces de crénelage ni mâchicoulis (voir vocabulaire).

* De loin, il semble borgne, mais en observant la façade la plus petite, je remarque des ouvertures bouchées.

* Le dernier niveau montre des trous de boulin alignés sur plusieurs cotés.

Était ce pour un hourdage ?

 

 

Souhaitez vous le toucher ?

* Il me faut approcher cette merveille âgée de 800 ans (comme moi).

* Je vais tenter de gravir par ce coté.

* Ho hisse......... Ho hisse.....

* Hélas, je me suis trompé. Le vrai passage est de l'autre coté.

* Je suis à bonne distance des archers qui m'attendaient en..... haaaaa....... je suis touché sad ........ je meurs. no

 

 

Le diaporama du donjon est visible ici

 

 

 

Histoire du donjon :

* En 1057, Laugier de Mévouillon est le premier à porter ce nom (Medillone).

* Au 12ème siècle, construction du donjon. Il semble qu'il soit en coseigneurie entre les familles Mévouillon et Agout.

* En 1178, les seigneurs de Mévouillon sont considérés comme les vassaux directs de l'empereur Frédéric 1er Barberousse. Ce dernier leur accorde le droit de transformer leur territoire en Principauté (relevant directement de l'Empire)

* Au 13ème siècle, la famille Mévouillon a des problèmes d'argent. Elle cède une partie des seigneuries (lesquelles ?) au Comte (voir titre de noblesse) de Valentinois et de Diois. Les Mévouillon rendent un hommage partiel au Comte de Toulouse (à vérifier).

* En 1317 (le 2 septembre), la famille Mévouillon est très endettée. Raymond VI de Mévouillon cède officiellement la Principauté au Dauphin (voir liste) par acte passé à Avignon. Ce donjon devient "Dauphinois".

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite. La visite de l'intérieur est difficile. Soyez très prudents proche d'une ruine non consolidée, le risque de glisser ou de recevoir une pierre est important.

 

 

Du haut de son trône de pierre, le donjon nague les passants

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 26

Vers Menu châteaux

de la Drôme

Partager cet article
Repost0

commentaires

Pierrote 17/02/2021 23:46

D onc, avouez ici qu’avez failli.
O ui, d’accord, mais cela ne me suffit !
N e suis-je du tout, du tout contentée !
J ouer avec mes nerfs vous ne pouvez :
O bserver de loin site Dauphinois
N ‘est mie concevable, du moins pour moi !

R avie j’étais, commençant la lecture
E t mirant images de ces forts murs.
Y sentais-je prémices d’un voyage
B el et envoûtant dans le Moyen-Âge.*
A u lieu de cela : juste un aperçu,
U ne vague idée de ce qu’antan fut
D onjon !… Déçue, je suis, plus que déçue !

D irez-vous : « on peut se tromper, et puis
A gile comme un cabri je ne suis ».
U n lot d’excuses tôt invalidé
P arce que ruine était en Dauphiné !
H onni soit le Chevalier qui ne sait
I mmortaliser entrailles de près !…
N ‘attendez mie ! Repartez, galopant !
E viterez ainsi écrits cinglants !

* et dans les entrailles du donjon !

** info-bulle de la dernière image : «… le donjon « nague » (!) les passants »… mais, dites-moi, il n’oseait quand même pas naguer pas le peux Chevalier qui caacole su son fiè destier, au moins ?… !!!

Le Chevalier Dauphinois 18/02/2021 09:53

* Pauvre Chevalier parcourant le royaume pour immortaliser les beautés médiévales... mais ne recevant point de compliment.
* Pauvre Dauphinois qui n'est pas bisé car il n'a point su trouver la sente.
* Pauvre castellologue amateur griffé car ses jambes n'ont point voulu monter au sommet de cet Olympe.
* Ha, comme il n'est point aisé d'être un Demi-Dieu en ce monde pourtant si imparfait.
* De suite, je vais hiberner dans une ruine oubliée, perdue, sans accès......
......... ceci est mon dernier article ! ! ! ! ! ! ! ! !