29 mai 2020 5 29 /05 /mai /2020 07:50

 

 

Département 26 - DRÔME

 

 

 

Que voila château magnifiquement entouré d'habitations sur rempart

 

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

    La commune de Montbrun les Bains est située à 35km au Nord-Est de Carpentras, à 25km au Nord-Nord-Ouest de Simiane la Rotonde (voir son château) et à 20km au Sud-Est de Buis les Baronnies.

 

     Coordonnées du château :

44° 10' 33" N 05° 26' 18" E
 44.175812°  5.438277°

 

 

 

La cité fortifiée : 

L'extérieur :

Point besoin de lunettes, je vois bien de loin

* Depuis le château de Reilhanette, je vois au Nord-Est un site castral entouré de maisons.

* Je pressens que cette petite cité fortifiée posée sur une colline fut aménagée au moyen âge.

* Il me faut de suite la découvrir.

* Mon destrier, toujours aussi vif à lire mes pensées, galope vers cette commune de.......... bains.

 

 

Rempart, porte fortifiée, église, château.... une vraie cité médiévale !

A mi-distance, ma vue est parfaite

* Depuis la vallée, la petite cité arbore fièrement son passé défensif.

* Elle est composée logiquement :

- D'une église romane.

- D'une porte fortifiée.

- Un château au sommet.

* Les maison alignées à mi-hauteur se sont établies dans le rempart.

* Ne pouvant s'étendre ni plus bas ni sur le coté, les maisons se sont élevées :

- Niveau bas pour les bêtes.

- Puis l'habitat.

- Puis grenier pour les récoltes.

 

 

De près aussi, ma vue est bonne

* Après avoir grimpé quelques calades, proche du vestige du 2ème rempart, je rencontre la porte nommée en notre siècle : 

- Tour de l'horloge.

- Beffroi.

- Tour campanile.

* Cette porte défensive montre :

- Des archères droites.

- Des mâchicoulis sur 3 cotés.

- Puis sur la plateforme, un campanile.

* Je ne vois aucune trace d'un pont levis.

* Par contre, le rail de guidage m'informe q'une herse existait.

 

 

L'intérieur :

Mon œil droit voit très bien cette surprise

* En franchissant cette porte, je n'imaginais point sa curieuse architecture.

* Une sorte de mur a été construit coté intérieur ville.

* Je pressens qu'à l'origine, la tour devait être ouverte à la gorge (voir un exemple à Sisteron), puis elle fut refermée.

 

Vous savez que je les aime rondes... bien rondes !

 

Mon œil gauche arrondit les formes

* La montée vers le château n'est pas difficile.

* En arrivant proche du sommet, je suis accueilli par une tour du rempart extérieur très arasée et aux défenses minimales. En notre siècle, elles sont au nombre de 2 mais je subodore qu'elles devaient être 4.

* Puis, je découvre le château.

* Aux angles, il possède des rondes tours qui semblent avoir été consolidées de nombreuses fois.

 

 

Ensemble, mes deux yeux voient des droites trouées

* Entre chaque tour, il y a évidemment une courtine parfois très abîmée.

* Le deuxième niveau montre de nombreuses fenêtres à meneaux en croix. Ce devait être les salles de réception et de vie.

* Les étages supérieurs n'ont que de simples ouvertures. Je suppose que c'était les étages des chambres pour le personnel et les gardes.

* L'absence de toit me fait comprendre que le château n'est pas habitable (ni habité).

 

 

Le diaporama du château est visible ici

 

 

 

Histoire du château :

* Au 1er siècle, les Romains établissent des bains grâce aux sources d'eaux sulfurées.

* Au 12ème siècle (?) construction d'un château. Il semble qu'il soit en coseigneurie entre les familles Mévouillon et Agout. Des maisons se construisent dans la pente.

* En 1178, les seigneurs de Mévouillon sont considérés comme les vassaux directs de l'empereur Frédéric 1er Barberousse. Ce dernier leur accorde le droit de transformer leur territoire en Principauté (relevant directement de l'Empire). 

* Au 13ème siècle, la famille Mévouillon a des problèmes d'argent. Elle cède une partie des seigneuries (lesquelles ?) au Comte (voir titre de noblesse) de Valentinois et de Diois. Les Mévouillon rendent un hommage partiel au Comte de Toulouse (à vérifier).

* En 1317 (le 2 septembre), la famille Mévouillon est très endettée. Raymond VI de Mévouillon cède officiellement la Principauté au Dauphin (voir liste) par acte passé à Avignon. Ce site devient "Dauphinois".

* Au 14ème siècle, des tours portes sont aménagées.

* Au 16ème siècle, Charles du Puy-Montbrun est seigneur de Montbrun. Il fait détruire une grande partie du vieux château médiéval pour faire construire un logis Renaissance.

* Au milieu du 16ème siècle,  à cause des Guerres de Religion, les habitants renforcent les remparts (à vérifier). Charles du Puy-Montbrun devient le chef des Huguenots en Dauphiné. Son hardeur au combat  est telle qu'il est parfois nommé : Le Bayard Protestant.

* En 1560, le château de Montbrun est démantelé sur l'ordre du Roi Charles IX (voir liste).

* En 1577, deux ans après l'exécution de Charles du Puy-Montbrun pour exactions, pillages et meurtres , le Roi de France ordonne que toutes traces de son procès (et de sa vie ?) soient rayées.

* En 1620, Jean Alleman du Puy-Montbrun, fils de Charles, marié 29 ans auparavant à Lucrèce de La Tour du Pin-Gouvernet, devient, par la grâce du Roi, le premier Marquis de Montbrun.

* Vers 1789, sentant les méfaits de la Révolution Française, les propriétaires du château quittent la cité.

* Vers 1792, les Révolutionnaires s'emparent du château puis le vendent comme Bien National. Ruine sera l'avenir de cette construction seigneuriale.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de la cité, de la porte fortifiée et des ruines est libre et gratuite. La visite de l'intérieur est interdite.

 

 

Pauvre château..... tout cassé !

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 26

Vers Menu châteaux

de la Drôme

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 01/06/2020 20:10

Oui, l’histoire est merveilleuse, mais…… c’est quand qu’on se dispute ?… !!!…

Le Chevalier Dauphinois 03/06/2020 14:18

* Hihihihi.....
* Bientôt..... Par exemple..... dans une église..... Hihihihi

Pierrote 31/05/2020 14:24

M ême si je me répète, je dis :
O ui, ce site encore une fois ravit
N eurones médiévaux ! Je suis comblée !
T out, ici, rappelle un lointain passé :
B ourg fortifié perché sur sa colline,
R empart le ceignant. Pour finir vitrine :
U ne église et un castel. C’est le roi,
N ‘en doutons pas, de ce lieu Dauphinois.

L a porte d’entrée du village a su
E tre efficace contre les intrus.
S a forte herse était grille très sûre.

B elliqueuses archères sur les murs
A ssuraient tirs de flèches. Au sommet
I ntimidants mâchicoulis savaient
N ourrir sur ennemis des jets de pierres.
S ur trois côtés de la tour font « barrière ».

D onc, comme dans article avez écrit :
A la gorge ouvert était ce bâti.
U ne ouverture depuis lors bouchée,
P erturbant certaine réalité…
H ors de portée, intérieur du château.
I nvisibles, détails qui l’ont fait beau…
N ous en offrez, cependant, aperçu
E t l’on rêve à ce qui a disparu :

D es éléments de vie prouvant aisance,
R ichesse peut-être, et aussi défense.
O uvrages lus et articles nombreux*
M ‘emportent dans ce vénérable lieu.
E xquis voyage avec l’esprit heureux !

P our vous je laisse les rondeurs des tours :
S ais-je que vous sont très chers ces atours !

* les vôtres, bien sûr ! (en rapport avec ma phrase d’avant : éléments d’aisance, de défense du castel imaginés ici par ce que j’en sais par mes lectures et votre blog)

Le Chevalier Dauphinois 31/05/2020 18:35

* Comme dans un vieux couple, chacun de nous tente de faire plaisir à l'autre.
--- Moi en vous montrant beauté millénaire et guerrière.
--- Vous en me laissant les rondeurs....... humm....... que j'affectionne tant.
* Vieux couple nous sommes devenus...... Que cette histoire est belle ! ! ! ! !