3 janvier 2020 5 03 /01 /janvier /2020 08:50

 

 

Département 26 - DRÔME

 

 

Vais je visiter une forteresse de Vauban ?

 

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

    La commune de Montélimar est située à 50km au Nord d'Orange, à 40km au Sud de Valence et à 35km à l'Est-Sud-Est d'Aubenas.

 

     Coordonnées du château :

44° 33' 33" N 04° 45' 17" E
 44.559386°  4.754786°

 

 

 

Le château : 

L'extérieur :

Est il encore médiéval ?

* Au dessus de cette grande ville de la Drôme Provençale apparaît une construction presque millénaire.

* La masse est le but de ma visite de cette fin de matinée d'automne.

* En arrivant au sommet de la colline, je vois.... heu.... un aménagement défensif ressemblant aux constructions de Vauban.

Reste-t-il des murs médiévaux ?

 

Que voila belle entrée défensive !

 

Plusieurs siècles s’entremêlent

* Profitant de la douce chaleur Dauphinoise (sans chauvinisme bien sur) je longe ce rempart moderne (16ème siècle) avec ses échauguettes d'angle sur culots. 

* Soudain, je vois une tour carrée. Cette beauté médiévale (sentez là, sa poussière a au moins 600 ans.... c'est ainsi que je date les vestiges surprise ) est nommée : Tour de Narbonne. 

* Après avoir léché cette anguleuse beauté avec ses fentes défensives, je continue mon errante recherche.

* Médusé je suis devant..... hooo.... cette merveille.

* Vous avez évidemment  donné une fonction à cette cubique construction. Je vous résume :

- Bien qu'elle soit arasée (comme la tour de Narbonne), l'encadrement en retrait autour de l'entrée puis les fentes pour les flèches d'un pont levis m'informe que cette tour fut : Une porte défensive.

* Ma documentation affirme que cette entrée fut aménagée au 16ème siècle...... Qu'importe, elle copie parfaitement une construction médiévale.

 

 

Prendre son temps pour comprendre

* Avant de traverser cette porte, il est important que vous compreniez l'architecture de nombreuse fois modifiée (voir historique).Que c'est beau un château..... Dauphinois !

* Voici la légende du plan :

1 - Chapelle Saint Pierre (11ème ? ).

2 - Logis seigneurial (12ème).

3 - Tour utilitaire (13ème).

4 - Tourelle du logis (14ème).

5 - Donjon (14ème).

6 - Mur d'enceinte (14ème 16ème).

7 - Tour de Narbonne (14ème).

 

 

L'intérieur :

Entre elle et moi

* Je traverse la porte défensive.

* J'admire les fentes de tir sur le mur (repère 6).

* Je donne quelques piastres à une damoiselle au sourire enjôleur. kiss

* Puis je commence la découverte de la cour en admirant l'extérieur des bâtiments de cette forteresse.

 

 

Faire la coure à la courA gauche, le logis, au fond, le donjon, sur le rempart, moi !

* Mon premier réflexe est évidemment d'admirer le système défensif du mur (repère 6). 

Imaginiez vous des archères avec un ébrasement si important ?

* Puis je me retourne pour regarder le donjon (repère 5) :

- Ce donjon s'appuis sur le rempart.

- En notre siècle, cette construction comporte au premier niveau, la billetterie et l'accueil des touristes (cette salle était certainement les écuries........ il est bon de ne point respirer en payant cheeky ).

- La ronde tour dans l'angle comporte un escalier.

- Evidemment avec les modernisations (ouverture des fenêtres), les consolidations (bouchage des portes), cette tour maîtresse défensive a perdu de sa puissance.

- Pourtant, en détaillant cette masse je vois encore la salle défensive sous le toit

Avez vous vu l'arc en encorbellement

permettant d'accéder au chemin de ronde ?

 

 

Religieusement présente

* En chaque château, il y avait une chapelle ou un bâtiment religieux. C'est donc sans surprise que je découvre cette construction avec des chapelles en hémicycle  (repère 1) .

* L'intérieur ayant été mutilé par les Protestants au 16ème siècle, il est étonnant de voir encore des traces de peintures âgées de 600 ans au moins.

 

 

Que voila palais luxueux

Le luxe Dauphinois !

* Au centre du château trône un bâtiment anguleux. C'est le palais des Adhémar (repère 2) .

* Il arbore au 1er étage, coté ville, 9 fenêtres décorées. Les voussures des archivoltes sont composées de claveaux sculptés de palmette alternant pierre blanche et molasse brune. Les arcatures plein cintre sont jointives. Elles retombent sur des chapiteaux portés par des colonnes cylindriques ou carrées.

* A elles seules, ces baies sont un chef d'oeuvre de l'art roman.

* Evidemment ces grandes ouvertures de lumière éclairent la aula et la loggia.

 

 

Entrer dans les entrailles

* Je pousse la porte.

* Pendante d'admiration est ma langue (mais point comme ce vil personnage surprise ).

* Avec lenteur (pour mémoriser chaque détail) je grimpe l'escalier.

 

 

Mettez la table, je vous invite tous à manger en cette salle

Holala, la aula

* Evidemment, un site castral médiéval transformé en musée ou en centre artistique doit respecter les nombreuses et contraignantes normes de sécurité au public. Ce sont donc des salles très propres, très éclairées, très organisées que je découvre.....

   ..... mais le rêve est présent par de nombreux détails.

* La grandeur des salles, les pierres dont certaines ont été taillées il y a 10 siècles et d'autres 6 siècles, les fenêtres à coussiège me transportent.

 

 

La fin..... c'est l'immensité

* Le site castral étant payant, je ne vais pas tout vous montrer.

* Conséquence : Je vous abandonne devant cette porte pour que vous admiriez le panorama.

* N'oubliez pas de redescendre par cet escalier avant la fermeture.

 

 

Le diaporama du château est visible ici

 

 

 

Histoire du château :

* Au 11ème siècle, construction d'un château défensif sur une motte aplanie, entourée d'un fossé. Il est possession de la famille Adhémar.

* A la fin du 12ème siècle (?), la famille Adhémar transforme le site fortifié en palais.

* Au 13ème siècle, construction (amélioration ?) d'un rempart entourant le logis (le château ?). Une aile est construite sur le logis.

* Au 14ème siècle, construction de la tour défensive nommée : tour de Narbonne.

* En 1570, durant les Guerres de Religion, Montélimar est attaqué par les troupe Huguenotes.

* En 1585,  le Duc de Lesdiguières, chef des armées protestantes du Dauphiné, attaque la ville. Les Catholiques se réfugient dans le château. Lesdigières les délogent peu de temps après.

* Vers 1586 (?), le Duc (voir titre de noblesse) de Lesdiguières demande la destruction du vieux château. Il conserve le donjon, le logis et la tour de Narbonne, puis il fait bâtir une fortification plus moderne et adaptée aux armes à poudre. L'entrée avec pont levis est construite (ou aménagée ?). La nef de la chapelle est transformée en poudrière.

* De 1622 à 1788, le logis est le siège de l'état major Royal.

* De 1792 à 1926 (?), l'ancien logis seigneurial a pour fonction : Maison d'arrêt. Les fenêtres sont obstruées, de nombreux aménagement détruisent la beauté des salles. La chapelle retrouve sa fonction de prière, elle est à nouveau consacrée.

* En 1889, le logis seigneurial est classé aux Monuments Historiques.

* En 1938, la tour de Narbonne et mur de fortification reliant cette tour au château sont classés aux Monuments Historiques.

* Vers 1965 (?), le château est acheté par le département de la Drôme.

* En 1983, après de nombreux travaux, le château est ouvert au public.

* En 2000, le château devient un Centre d'art contemporain présentant des expositions temporaires de jeunes artistes.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite depuis le parc et le sentier. La visite de l'intérieur est payante. Veuillez vous renseigner sur les horaires et jours d'ouverture.

 

 

Au loin, c'est le Vivarais

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 26

Vers Menu châteaux

de la Drôme

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 06/01/2020 14:02

C omme il est doux de commencer l’année
A vec une beauté du Dauphiné ! (
S ûr que s’applique cette réflexion
T out autant à vous qu’à la construction !…)
E sprit médiéval je ressens ici.
L es nombreux aménagements n’ont mie

D étruit ce dernier… ou je suis, plutôt,
E nchantée* par les hôtes du château,
S ouvenir effaçant le trop nouveau...

A dhémar de Monteil fut le premier
D e cette famille auquel j’ai pensé.
H eur eut-il connaître logis, chapelle ?**
E n son temps, n’était-ce une citadelle,
M ais était ce site bien défendu.
A ujourd’hui, sécurités ne sont plus
R eines, pour sûr, comme l’aurions voulu.

M irables archères avez trouvées,
O uvrages de jadis tant appréciés !
N ‘est-ce que pur bonheur ainsi pouvoir «
T oucher des yeux » leur intérieur et voir
E brasement si grand !… Et puis repli
L ogé en haut du donjon me ravit.
I l est tant bel cet encorbellement
M ontré, au chemin de ronde menant !
A su captiver mon regard : il est
R are en cette forme courbée : me siet !

D élicate a dû être la aula
A ntan. De nos jours, sentons toujours là
U n air de luxe salle envelopper
P ar menus détails, ceux que désignez…
H abitat dans lequel m’aurait fort plu
I nvitée être ! N’a mie disparu,
N enni, de ces temps anciens la mémoire
E t cela grâce à moult et moult grimoires…***

D e l’escalier, livrez exquise image
R iche, pour moi, d’esprit du Moyen-Âge…
O ui, poussière des ans est bien ici.****
M erveilleux sont multiples brins de vie
E ncontrés dans tous ces vestiges : magie !*****

* au sens premier : sous l’enchantement de, envoûtée par tous les hôtes de céans… peut-être bien parce qu’ils étaient Dauphinois !…
** je ne dis mie que ce lieu lui a appartenu, mais, peut-être l’a t-il vu, visité, y a demeuré un peu ?…
*** grimoires lus sur le Dauphiné, sur le Moyen-Âge…
**** cf. § « Plusieurs siècles s’entremêlent ».
***** même s’il y a beaucoup d’aménagements, de toilettage ici, j’ai rêvé… à notre Histoire du Dauphiné, à l’Histoire de la France, à tous ces personnages encontrés lors de mes lectures… Je les ai un tant mélangés, c’est sûr, mais n’est-ce point là la magie des rêves… et de vos ruines !…

Le Chevalier Dauphinois 06/01/2020 16:26

* Ceci est le premier article du feu d'artifice de 2020.
* Ho la belle bleue... Ho la belle rouge.... ho la belle jaune.... Ho.....
* Evidemment, comme dans tous les feux d’artifice, il y aura des pétards mouillés atterrissant sur des...... heu....... églises.
* Mais c'est l'ensemble du spectacle qu'il faudra regarder...... et il est riche ! ! ! ! ! !
* En résumé : 2020 sera 20/20..... Hihihihi.