31 janvier 2020 5 31 /01 /janvier /2020 08:50

 

 

Département 26 - DRÔME

 

 

 

Autour de moi.... la mer nommée Théthis

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

    La commune de Baume Cornillane est située à 35km au Nord de Bourdeaux (voir ses châteaux), à 20km au Sud-Est de Valence et à 10km au Sud de Chabeuil (voir son rempart).

 

     Coordonnées du château :

44° 49' 24" N 05° 02' 35" E
 44.823357°  5.043103°

 

 

 

Le château : 

L'extérieur :

Il était une fois.... la terre

* Il y a 240 millions d'années, notre terre ne possédait qu'un seul continent.

* Ce continent se nomme : La Pangée.

- Derrière votre écran, je vous entends grommeler puis hurler : "Chevalier, quel est le rapport avec ton blog sur le Moyen Âge fortifié ?"

* Le rapport : Le centre de cette terre unique est sous mes piedssurprise

* C'est en mon Dauphiné que les spécialistes ont déterminé : Le Centre de la Pangée.

Je suis le Roi du Monde.... ancien !

Comme toujours.... je suis poursuivi par un château

 

 

Au milieu du centre

* Sachant que je suis Le Chevalier du Centre du Tout.....

   ...... j'erre en mon territoire si..... central.

* Soudain, mon œil d'aigle central (heu... suis je cyclope ?) voit au centre de ma vue, un point central fortifié.

* Je me dois de centraliser mon esprit pour aller au centre de cette construction centralement belle. 

- Nota 1 : Je pressens que l'information sur la Pangée m'a donné la grosse tête.

 

 

Villam, villa, villae, villarim, villis

* La partie médiévale de La Baume Cornillane n'est pas qu'un simple château, c'est aussi un village qui fut habité jusqu'à "récemment".

* C'est donc sans surprise que je découvre une ruine d'habitation avec de grandes fenêtres.

* Plus loin, une autre maison cubique.

* Plus je monte sur la butte, plus les constructions me semblent anciennes.

Au sommet, vais je trouver des nids de dinosaures ? cheeky

Nota 2 : Ce que je pressentais est vraie. La Pangée a un effet dévastateur sur moi.

 

 

Que voila belle voûte !

Les formes d'arrondissent

* La montée n'est point un calvaire tant les surprises s'enchaînent.

* Sans que je puisse définir la fonction exacte de chaque pan de mur, je suis en admiration devant les pierres aux sol (marquant les séparations des salles) ainsi que les départs de voûte.

* Soudain, une rupture dans une paroi m'interpelle.

Était ce une cheminée ?

* Que nenni. Ceci est une citerne.

* Il semblerait que la butte ne soit pas traversée par un ruisseau souterrain. L'eau est donc récupérée puis stockée dans une salle creusée ou aménagée.

Nota 3 : Il me semble avoir lu que certaines citernes étaient individuelles.

* Plus loin, un four à pain.

* Il ne manque qu'un vendeur de glace (voir mon besoin ici) pour que cette ville soit habitable....... par moi.

 

 

Elle et lui râlent

* Derrière votre écran, je vous entends pester :

"Chevalier, où est le château annoncé dans le titre ?"

* Heu..... avant de vous le montrer, je vous propose de lire ce plan.

 

 

 

L'intérieur :

Rampe et rempartsLes arbres s'écartent pour me faire découvrir cette beauté

* Bien que le rempart extérieur au site castral ait été grandement détruit, quelques fantômes arasés délimitent son emplacement.

Avez vous remarqué la tour défensive ?

* En contournant ces vestiges de rempart, je suis dans, ce que j'ose nommer, la basse cour. Je constate qu'un chemin de ronde  parcourait ce rempart extérieur.

* En un bond, je franchis un nouveau mur. Je pressens que c'est la courtine du château

 

 

Le Donjon

* Voici le symbole d'une construction médiévale fortifiée : La tour maîtresse.

* Pour mieux le comprendre il faut le regarder depuis le bas.

* Le donjon est positionné dans un angle, coté opposé au village médiéval.

* Ayant été arasé, il n'est pas possible de définir ses systèmes défensifs.

* Par contre, je peux imaginer son architecture :

- Le premier niveau est borgne. C'est le ratier. Ses murs sont épais (1.60m au moins).

- Il est accessible par une trappe que je devine au sommet de la voûte plein cintre.

- Au dessus l'étage d'habitation.

- Puis au 3ème niveau, créé par des poutres sur des corbeaux que je devine/vois, l'étage défensif.

 

 

Partir, c'est mourir un peu

* Pensant avoir tout vu, je regarde Mon Dauphiné jusqu'au fleuve puis au loin, le Vivarais.

* Il est temps de redescendre non sans avoir jeté un dernier regard au donjon.

 

 

Le diaporama du château est visible ici

 

 

 

Histoire du château :

* Au 12ème siècle, construction d'un château avec donjon carré en pierre.

* En 1209, début de la Croisade des Albigeois. A la tête de l'armée Royale, Simon de Monfort se doit de soumettre tous les seigneurs ayant un lien avec les Cathares.

* Au début du 13ème siècle (1217 ?), Simon de Montfort  (ou son armée sans sa présence ?) attaque ce château (à vérifier).

* En 1332, Balma Cornillana est cité dans un texte.

* En 1562, Catherine de Cornillan  (dernière descendante de la famille d'origine) opte pour la religion Protestante.

* Au début du 17ème siècle, après l'Edit de Nantes, la Baume se dote d'un temple.

* En 1626, (à vérifier), le château est attaqué puis le donjon détruit sur l'ordre de Louis XIII (voir liste).

* En 1685, après la révocation de l'Edit de Nantes, la cité Protestante est attaquée, son temple est détruit.

* Au 21ème siècle, la découverte du site est libre et gratuite. Bien que les murs aient été consolidés au début du siècle, veuillez respecter ses constructions de l'histoire et ne monter pas dessus. Une ruine est fragile. Soyez prudents.

 

La vidéo du château est ici

 

 

Plusieurs siècles s'étalent à mes pieds

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 26

Vers Menu châteaux

de la Drôme

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 01/02/2020 17:29

L à, me faire atteindre l’extase*, cherchez,
A vec centre du monde en Dauphiné !**

B ien sûr, je ne peux mie vous contredire,
A joutées ruines qui sont pur plaisir !
U n site tel qu’icelui : dame ! j’adore
M ême si n’a plus grand chose de fort
E t, pour beaucoup de gens, semblant très mort !

C omme j’aime ces vestiges d’antan
O ubliés, certes, et pourtant si présents !
R avissement survient à chaque pas
N ous dévoilant tout d’abord habitats.
I mmergés sommes dans la vie courante.
L e four à pain est image parlante,
L a citerne, un élément, lui aussi,
A ttaché au plus précieux des « produits »…
N ul doute que rempart est en lambeaux.
E nvoûtants, toutefois, quelques morceaux

D isant place des soldats pour veiller.
R onde tour belle vigie a été,
O u chemin de guet parfois aperçu…
M irable est enfin le donjon. « Fendu »
E st-il pour que les explications du

D auphinois Chevalier soient des plus claires !…
A insi, n’y a t-il de trace guerrière.
U n manque qui ne fait défaut ici
P arce qu’est comblé par nos rêveries…
H eur avez reconstituer fonctions
I nhérentes aux niveaux de construction,
N e voyant qu’un détail ! Expert vous êtes,
E t bon : don de votre savoir vous faites !

N ous est-il nécessaire à chaque fois :
O ui, j’avoue que toujours mes yeux ne voient
T out ces menus restes. Ressusciter
A utrefois, comme un magicien, savez !

* je dis : « me » parce que Dauphinoise je suis, donc concernée personnellement ! (si Périgourdine j’avais été, j’aurais dit : « nous »)
** ce que je ne savais mie… même si ce n’est plus « d’actualité » !

Le Chevalier Dauphinois 01/02/2020 20:10

* Je savais que j'étais Grand, Beau, Fort, Intelligent, Fascinant, Merveilleux, Fabuleux et.... modeste... hihihi.
* Ce jour, vous me donnez/trouvez une nouvelle qualité : Magicien.
* Si cela continue, je vais avoir la tête qui enfle et les chevilles...... aussi.
* Donc, si 2020 est, comme je le souhaite, un 20/20 en articles.......
................ Je ne pourrai plus entrer dans mon armure de castellologue en fin d'année.
* Conséquence : 2021 sera l'an..... des églises (puisque point d'armure m'est nécessaire).
* Que voila planning qui me sied. L'est il pour vous ?..... hihihihi