30 juillet 2019 2 30 /07 /juillet /2019 07:50

 

 

Département 19 - CORRÈZE

 

Voyez vous les traces d'un système défensif ?

 

 

 

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

    La commune d'Allassac est située à 50km à l'Est de Périgueux (voir ses fortifications), à 20km au Sud-Sud-Est d'Arnac-Pompadour (voir son château) et à 12km au Nord de Brive La Gaillarde.

 

     Coordonnées de l'église :

45° 15' 28" N 01° 28' 33" E
 45.257629°  1.475738


 

 

 

L'église : 

L'extérieur :

Quel coup de massue !

* En général, pour trouver une église dans une petite commune, il suffit de se rendre en son centre ou proche de la mairie.

* C'est donc avec assurance que j'arrive sur une place pour voir :

Une masse sombre !

* Cette construction ressemblant à un donjon Roman avec ses contreforts plats est réalisée avec du schiste noir.

* Je ne suis point en ce lieu pour "broyer du noir" cheeky mais pour immortaliser un moutier fortifié.

Voyez vous des systèmes défensifs ?

* Je vais donc prendre un peu de recul pour mieux m'imprégner de cette construction religieuse.

 

Que voila un puissant clocher défensif !

 

 

Un recul qui me fait avancer

* C'est la fête !

* Mon exclamation n'est point pour les manèges de divertissement mais pour l'incroyable tour accolée au puissant clocher.

* Sur la hauteur, cette "verrue" montre :

- 2 ouvertures verticales correspondant certainement à des baies de lumière. Mais une utilisation en archère est probable.

- Une grande ouverture rectangulaire dont la fonction m'est inconnue (salle de garde ?).

Avez vous remarqué l'arc de décharge

au dessus du linteau ?

- Au sommet, une galerie (?) avec mâchicoulis sur triple corbeaux.

- Sur le coté, une ouverture bouchée (pour la protection de la nef ?)

N'y a-t-il que cette tour ?

 

 

 

Toujours plus ! Que voyez vous à droite du clocher défensif ?

* Soudain, mon regard est attiré sur la droite.

Voyez vous ce détail fascinant ?

* Sous le toit, il y a des ouvertures rectangulaires.

* Ces baies sont évidemment la preuve qu'une salle de repli défensif existe au dessus de la nef.

* C'est donc avec un plaisir de Castellologue amateur que j'avance devant le portail.

* En comparaison à la couleur sombre des murs, ce portail surprend par ses tons ocres et rosés dus au grès.

* Il présente un tympan à intrados polylobé. Il est surmonté d'une corniche ornée de sculptures représentant les sept péchés capitaux.

 

 

L'intérieur :

Le clair ou le clerc ?

* En découvrant la nef, je suis surpris par la clarté.

* Cette nef est couverte d'une voûte sur croisée d'ogives en bois.

 

 

Et tout de suite.... la suite !

* Ne pouvant pas monter dans les étages vers la salle de repli et le clocher défensif, je décide de quitter ce lieu Saint.

* En sortant, mes poils de Castellologue-amateur se dresse.

Ont ils senti une autre construction médiévale fortifiée ?

* Je vais de suite vérifier cela.

 

 

Le diaporama de l'église est ici - CLIC

 

 

 

Histoire de l'église :

* Au 6ème siècle, une église semble existée, peut être à l'emplacement actuel.

* Au 12ème siècle, construction de l'église avec chevet plat et sans transept.

* Au 14ème siècle, à cause de la Guerre de Cent Ans, le clocher est remanié.

* Au 14ème et 15ème siècle, les seigneurs et co-seigneurs d'Allassac aménagent des chapelles dans la nef et le chœur.

* A la fin du 17ème siècle, des travaux d'aménagement et d'embellissement de l'intérieur sont réalisés (chair, retable...).

* En 1914, l'église est classée aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Saint Jean Baptiste) est libre et gratuite depuis la place et les rues. La visite des fortifications intérieures est interdite.

 

 

Il est l'heure de partir

 

Vers Menu églises
fortifiées
de France
Cliquez pour aller au menu des églises fortifiées   Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 19

Vers Menu châteaux
de Corrèze

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 05/08/2019 21:15

A ce clocher, je l’avoue, un aspect
L oin d’être banal, grâce à tour qui est
L e point d’orgue de ce bâti. Ce fut,
A vec sa galerie, ce qui m’a plu,
S écurités ayant comme l’on peut
S ur un castel mirer ; non religieux
A ttributs, cela revient donc à dire.
C ‘est ce qui m’a permis, ici, d’écrire.

Le Chevalier Dauphinois 06/08/2019 11:47

* J'avoue que la masse, la couleur sombre, la cubique tour non symétrique m'ont séduit.
* Cette construction religieuse change par rapport aux églises fortifiées que je montre (trop ... hihihi) souvent.* Pour moi, ce fut un petit choc.... Mais je constate que ma Dauphinoise l'a appréciée, avec plusieurs réserves.