23 juillet 2019 2 23 /07 /juillet /2019 06:55

 

 

Département 16 - CHARENTE

 

 

 

Faut il sortir une loupe pour voir les systèmes défensifs ?

Le bourg :

    Situation :   (--> la voir sur une carte)

     La commune de Saint-Projet-Saint-Constant est située à 80km à l'Ouest de Limoges, à 20km au Nord-Est d'Angoulême (voir son château) et à 3km à l'Ouest de La Rochefoucauld.

 

   Coordonnées de l'église :

45° 44' 21" N 00° 21' 36"E
 45.739080°  0.359986°

 

 

 

L'église : 

L'extérieur :

Est ce le bon endroit ?

* En découvrant le moutier, j'ai un doute.

Est ce vraiment l'église fortifiée que je recherche ?

* Le chevet plat, l'absence de transept, les hauts et nombreux contreforts à larmiers m'informent que je suis devant une église d'architecture Romane (certainement du 12ème siècle), mais cela n'en fait pas un bâtiment défensif.

 

 

Voyez vous quelle partie a été fortifiée ?

Le recul salvateur

* Ceux qui me suivent depuis quelques années savent que si j'ai un doute, je prends du recul.

* La réponse est évidente : L'église fut fortifiée.

Voyez vous où ?

* Comme vous êtes formidables, mes magnifiques lectrices et mes merveilleux lecteurs, vous avez remarqué le puissant clocher.

 

 

Un clocher très anguleux

* L'imposant clocher est positionné au dessus de l'abside.

* Il possède une salle de repli avec archères au 2ème niveau (1er étage).

* Au sommet, les abat-sons ont peut être servi de plateforme de guet. Seule une visite du clocher pourra confirmer ma supputation.

* En me décalant, je constate que le chevet est plat. C'est une architecture assez classique pour une église au début du 12ème en cette province.

 

Voyez vous tous les détails médiévaux défensifs presque effacés ?

 

Curiosités et questionnements sur  ce clocher

* Plusieurs détails m'intriguent :

- Les contreforts d'angle en 2 "sections" m'informent que le clocher a (peut être) été fortifié après la construction de l'église (13ème ou 14ème siècle à cause de la Guerre de Cent Ans).

- Sous la fenêtre bien trop large pour empêcher l'intrusion, il y a une fente verticale bouchée. Je pressens que ce fut une archère droite du 13ème. La fenêtre est dont plus récente.

- L'autre façade montre aussi une archère sous les abat-sons. Donc, le premier étage était défensif.

- Au niveau des abat-sons, sur la périphérie, je vois des trous de boulin partiellement obstrués. J'ai l'intuition qu'à ce niveau il y avait (peut être) un hourdage (voir vocabulaire).

- Sous la fenêtre de la nef, légèrement décalé à gauche, un fantôme d'archère droite apparaît.

- La nef ne comporte qu'une fenêtre (récente) sur toute sa longueur.

Pensez vous que la totalité de l'église était fortifiée ?

* Il est temps d'entrer dans l'église pour vérifier toutes mes hypothèses.

 

 

L'intérieur :

* La porte est ouverte, mais une barrière quémande aux visiteurs d'observer les entrailles sans entrer. 

* Point de possibilité de visiter le donjon ni vérifier si les archères ont un ébrasement (voir vocabulaire).

* Je regarde la nef et le chœur. L'ensemble a été consolidé et modernisé, ce qui est bien pour la durée de vie de l'église, mais moins agréable pour un castellologue-amateur.

 

 

Le diaporama de l'église est ici - CLIC

 

 

 

Histoire de l'église :

Je n'ai aucune information historique sur cette église.

 

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Saint Projet) est libre et gratuite. La visite des fortifications intérieures est interdite.

 

 

Seul le clocher fut fortifié

 

Vers Menu églises
fortifiées
de France
Cliquez pour aller au menu des églises fortifiées   Vers Menu châteaux de Charente

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 24/07/2019 18:51

S ont quelques détails qui m’ont prévenue
A ujourd’hui « rejeter » le moutier vu :
I ntéressantes archères montrées.
N e datent mie d’hier, mais d’un passé
T out à fait révolu. Les ai-je aimées.

P uis avez découvert trous de boulins.
R ien ne sait mieux me plaire, c’est certain,
O ui, quand sont associés à un hourdage.
J adis, c’est dire, pour moi : Moyen-Âge,
E tait-ce bien ma préférée défense.
T out en bois, cet ouvrage qui avance

S ur murailles d’églises ou de castels
A une stature qui est très belle.
I l m’importe peu que, peut-être, ici
N ‘aient point été ces sécurités-ci
T résor que j’apprécie, car en esprit

C ru j’ai les entrevoir : su vous avez
O ccasion nous offrir là d’en rêver.*
N ‘avez parlé de petite ouverture
S ur première image à droite du mur.**
T émoin d’une salle sur nef ? Ou quoi ?
A eu une utilité autrefois,
N ‘est-ce pas ? Récente est ? Ce qui amène
T oujours même question : vers où elle mène ?

C omme plafond intérieur est fort bas,
H érésie serait de voir « habitat »
A u-dessus ? Si vous pouvez me donner
R éponse vôtre, en serez remercié…
E t archère bouchée intrigue aussi*** :
N ’est-elle point aménagée ici
T rop bas, cette fois ? Je ne la comprends…
E n fait, attributs de ce lieu d’antan****

P araîssent mystérieux. Le clocher-tour
S ait, lui, dévoiler de « normaux » atours.

N ‘ai-je regretté d’avoir insisté :*****
B ien paraît loin d’être simple moutier.

* § « Curiosités et questionnements sur ce clocher », vers la fin.
** 1ère image de l’article : ouverture en haut, à droite du mur de la nef.
*** celle du lien « sous la fenêtre de la nef ».
**** certains, ceux dont je parle notamment et que vous avez notés dans votre description (sauf l’ouverture sur nef).
***** d’avoir insisté pour lire cet article dans les moindres détails (comme je le fais toujours, en fait… mais là, j’étais partie avec, disons, un gros a priori… négatif !).

Le Chevalier Dauphinois 25/07/2019 08:44

* Heureux je suis que cette église soit, pour vos yeux, un plaisir.
* Ce qui me fascine dans les bâtiments religieux fortifiés c'est leurs différences.
* Sur chaque église il y a toujours un détail qui n'existe pas dans une autre., même lorsqu'elles sont proches géographiquement.
* C'est ce détail, cette différence que je recherche à chacune de mes découvertes
.
** Pour votre question... je vous dirais :
** Pour arriver jusqu'à nous les églises ont subi de nombreuses transformations, soit volontairement (agrandissement par exemple), soit involontairement (incendie par exemple).
** Conséquence : Elles n'ont plus la même architecture qu'au Moyen Âge. Beaucoup d'églises étaient entourées d'un fossé ou était sur un plan incliné.
** Une archère trop basse en notre siècle était certainement parfaitement positionnée il y a 6 siècles.
** L'effondrement probable du toit de la nef a effacé la salle de repli défensif au dessus. Conséquence, aucune trace exceptée le plafond intérieur très bas.
*** Mais pour avoir LA vérité, il faut être archéologue...... ce que je ne suis point puisque .... Chevalier !