4 octobre 2019 5 04 /10 /octobre /2019 06:50

 

 

Département 13 - BOUCHES du RHÔNE

 

 

 

Les Tours de Castillon sont le Graal de ma matinée

 

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

  La commune de Paradou est située à 35km au Nord-Ouest de Salon de Provence, à 30km au Sud d'Avignon et à 15km au Nord-Est d'Arles.

 

     Coordonnées du castrum :

43° 42' 17" N 04° 47' 23" E
 43.704850°  4.789654 °


 

 

Le castrum : 

L'extérieur :

Aride... comme un film de Sergio Leone

* Après avoir traversé la commune de Paradou, mon destrier continue sa marche vers le Sud.

* Soudain, il stoppe, il hoche la tête, il piaffe, il me jette de ma selle, il rigole puis il va paître, après m'avoir envoyé paître (saviez vous que c'est une expression médiévale ?).

* Je me retrouve seul devant un chemin sans indication.

 

Où est la 3ème tour de Castillon ?

 

 

Obéir à un destrier, c'est voir une merveille

* J'avance avec lenteur.

* Mes poils de castellologue amateur se dressent... signifiant qu'une belle ruine est présente.

* Que c'est beau !

 

 

Des tours donnant le tournis

* Devant moi un espace en ruine entouré par 3 tours.

* La superficie est si grande que cela ne pouvait pas être qu'un château : Voici un castrum (une construction résidentielle fortifiée avec habitations pour villageois).

Nota :

Sur les cartes, dans de nombreux guides et brochures touristiques, le site est nommée : Tours de Castillon........ Qualificatif réducteur.

 

 

Défensif

* La fonction défensive est évidente : Quel magnifique paysage multicolore

A - Aux angles des tours rondes certes qu'arasées.

- Je ne vois aucune fente de tir, mais il est possible que les consolidations les aient supprimées.

- En partie supérieure, mon imaginaire croit voir des trous de boulin (voir vocabulaire) alignés.

Était ce pour un hourdage ?

B - Un rempart reliait les tours et délimitait le castrum.

- En notre siècle, la hauteur de ce mur extérieur est faible.

- Cette "muraille est si détruite qu'il faut beaucoup d'imagination pour la deviner par endroit.

 

 

L'intérieur :

Les entrailles des angles

* Tel un géant, en un bond je suis dans la "cité".... (il est vrai que la faible hauteur du rempart et parfois son absence diminue mon exploit).

* Mon premier regard va vers les tours d'angles :

1 - La première est ronde avec une paroi épaisse. La surface intérieure, utilisable par le défenseur, est minimale.

2 - La seconde, toujours circulaire, est beaucoup plus abîmée. La paroi intérieure a disparu ne laissant voir que le remblai.

3 - La troisième est anguleuse :

- L'ouverture dans le mur ressemble plus à un éboulement qu'à une fenêtre (D'ailleurs, ce style d'ouverture aussi basse n'est pas logique pour une tour défensive).

- Le retrait de matériaux dans le mur me pose question. Est ce une cheminée ou un éboulement ?

- La partie basse m'intrigue aussi. Est ce le fantôme d'une salle basse ?

 

Les fantômes (de mur) hantent de site historique

 

Vide et pourtant si plein

* La végétation rase permet de mieux voir les vestiges.

* Par leur faible hauteur, par leur disposition partielle, il est délicat pour un profane de définir la fonction de ces fantômes millénaires. Mais je vais me risquer à cet exercice.

* Je pressens :

- Ici, ce furent des maisons (et des communs ?).

- Là, un donjon (ou une tour de repli défensif ?)

 

 

La récompense d'un castellologue amateur

* Positionné proche de la ruine la plus haute, assis sur mon séant merveilleux, je regarde l'étendu du castrum.

* Puis, tout en mangeant une pomme, j'admire le panorama unique.

 

 

Le diaporama du castrum est ici - CLIC

 

 

 

Histoire du castrum :

* Au 2ème siècle avant J.C., le site entouré d'un rempart (à vérifier) est habité.

* Au 1er siècle avant J.C., un incendie ravage les habitations. Il semble qu'à la suite, le site soit abandonné.

* Au 1er siècle, le site fortifié est habité.

* Au 10ème siècle (?), le castrum dépend de l'abbé de Montmajour.

* Au 12ème siècle (à vérifier), le site est possession de la châtellenie des Baux. Il surveille le passage par le marais des Baux.

* Au 14ème siècle, un rempart entoure complètement la colline.

* Au 15ème siècle, le site est lentement abandonné. Les villageois s'installent dans l'actuelle commune de Paradou, à quelques kilomètres au Nord.

* A partir de 1986, durant 5 ans, le site est fouillé par des archéologues dont Henri Tréziny.

* Au 21ème siècle, la découverte du site est libre et gratuite. Soyez très prudents les jours de fort mistral. Veuillez respecter les interdictions partielles (dues aux risques d'incendie).

 

 

Quel incroyable panorama sur le parc régional des Alpilles

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 13

Vers Menu châteaux
des Bouches du Rhône

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 06/10/2019 14:18

C omme est plaisant d’imaginer ici
A utant vie de jadis que les bâtis !
S ont traces du village et du château
T émoins d’un lieu qui fut fort et très beau :
R estes d’appareillage sont, pour moi,
U ne vitrine de « mon » autrefois,
M ême s’il est difficile parfois

D eviner où l’on est dans tous ces murs :
E st primordial d’entendre leurs murmures

C omme je le fis grâce à vos images,
A ussi texte et histoire : sont un hommage
S i bien rendu à ce bourg… J’ai aimé
T ours carrées ou rondes. Ma préférée,
I l est vrai, est celle gardant mystères :
L a tierce. N’a t-elle plus allure guerrière,
L oin de là, mais est empreinte d’antan.
O n ne sait ses intérieurs éléments,
N on plus si elle eut moult de puissance.

P ensé j’ai qu’elle ne fut que pour défense…
A vec bien plus qu’ils n’eurent de prestige
R êves permettent vision des vestiges…
A insi, dans ce castrum je me suis vue
D éambulant parmi places et rues,
O bservant, du haut du castel, contrée.
U n Chevalier venu du Dauphiné

N ettement j’ai reconnu s’en allant :
B onheur !… Article avait écrit avant !

Le Chevalier Dauphinois 07/10/2019 09:50

* En cette province (PACA) où les riches personnages de notre siècle achètent tout puis interdisent la visite après aménagement, j'avoue que cette ruine au panorama magique m'a surpris.
* S'y promener prend des heures tant chaque pierre est fascinante, tant la surface est grande, tant l'odeur est belle.
* A l'origine j'avais prévu 2 articles pour que le lecteur/lectrice comprenne la beauté de cette ruine.
* Heureux je suis que vous ayez ressenti la puissance historique et architecturale de ce site "un peu" cassé.