22 octobre 2019 2 22 /10 /octobre /2019 08:50

 

 

Département 13 - BOUCHES du RHÔNE

 

La belle m'attend au bout de la route !

 

 

 Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

    La commune d'Istres est située à 40km au Nord-Ouest de Marseille, à 35km au Sud-Est d'Arles et à 20km au Sud-Ouest de Salon de Provence.

 

     Coordonnées de l'église :

43° 30' 50" N 04° 59' 20" E
 43.513889°  4.988833°

 

 

 

 

L'église : 

L'extérieur :

Être un simple touriste m'est impossible

* Il fait chaud dans le Grand Sud.

* Après avoir visité quelques ruines, j'ai envie de me reposer, de me prélasser, d'être un touriste en tongs et en chapeau de paille devant un "pastaga".

* Un panneau m'informe que, pour être touriste, il faut voir ces 3 constructions.

* Avec lenteur, j'avance en direction de la flèche.

 

 

Erreur.... il faut monter ! 

* La vieille ville d'Istres a débuté autour d'un château sur une colline.

* Conséquence : L'ancienne église est sur la même colline..... monter, monter, monter je dois.

* Depuis les étroites ruelles, je vois un clocher qui ne semble pas défensif.

* Monter, monter, monter je dois.

* Mes chausses ont tellement monté que je suis presque plus haut que l'église.

Suis je sur l'emplacement du château médiéval ?

 

 

Pensez vous que cette église fut fortifiée ?

 

 

Le contournement

* Je redescends.

* Ses dimensions sont : 11 mètres de haut, 32 mètres de long, 21 mètres de large.

* En longeant la nef, je constate que l'église est positionnée en hauteur. Je ne saurais pas affirmer que le talus en pierres soit d'origine.

* A cause de la luxuriante végétation, chevet et nef ne sont pas photographiables. Mais je peux affirmer qu'ils ne sont pas défensifs.

Aurais je commis une erreur ?

 

 

Voila une entrée bien défendue

Sa face me fait face

* Enfin, la belle accepte de me montrer ses défenses.

* Sur la droite, une ronde tour curieusement borgne et certainement arasée. L'ensemble est posé sur une base aux pierres pauvrement taillées et peu jointives.

* Sur la gauche, une tour identique.

* Je suis surpris de ne voir ni crénelage, ni mâchicoulis (voir vocabulaire), ni archère, ni fente de tir. Aseptises sont ces tours et la façade.

 

 

 

L'intérieur :

* Comme souvent en notre siècle, les églises sont fermées.

* Celle d'Istres ne fait pas exception.

 

 

Le diaporama de l'église est ici - CLIC

 

 

 

Histoire de l'église :

* A la fin du 10ème siècle, un castrum est cité dans les écrits de l'abbaye de Montmajour. Les maisons s'établissent sur la pente.

* Au 13ème siècle, adossée au château seigneurial, une église est construite.

* En 1510, l’autorisation est donnée d'agrandir l'église. Un clocher est ajouté.

* Au début du 18ème siècle, effondrement d'une partie de la voûte. Elle est reconstruite peu de temps après.

* A la fin du 18ème siècle, aménagement d'un baptistère sur le mur Ouest et d'une sacristie sur le mur Sud.

* En 1833, à cause de la foudre, effondrement du clocher. La partie Est est reconstruite. Un nouveau clocher est aménagé en avant du chevet.

* En 1997, l'église est inscrite aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Notre Dame de Beauvoir) est libre et gratuite depuis les ruelles de la vieille ville. La visite des fortifications intérieures est interdite.

 

 

Est ce le lac de Genève que je vois au loin ?

 

Vers Menu églises
fortifiées
de France
Cliquez pour aller au menu des églises fortifiées   Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 13

Vers Menu châteaux
des Bouches du Rhône

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 22/10/2019 20:19

I l faut croire qu’imbécile ne suis,
S ans quoi, muette je serais ici. *
T rouvé j’ai dans façade du moutier
R essemblance avec châtelet d’entrée.
E st-ce défense d’un castel parant
S uperbement cette église d’antan.

P ourrai-je même ajouter que j’ai vu (
R aison m’a quittée ? en moi n’est-elle plus ?)
O mbre de Domme, en plus menu, bien sûr.**
V ision ne pouvant que plaire ! Des murs
E t tours ainsi pour religieux bâti :
N e puis-je qu’être des plus réjouie !…
C eci dit, « oui », je réponds à question
E n info-bulle,*** car population -

P ardi ! - bien sait que depuis Istres on voit,
S ans problème lac Léman ! Toutefois

N ‘est-ce possible que par beau temps **** ou…
B ourré !!!… Quel fut le cas ?… Le direz-vous ?… !

* puisque l’on dit qu’il n’y a que les imbéciles qui ne changent mie d’avis… et je vous avais laissé entendre (au moulin d’Espiet) que je ne proserais mie sur le moutier de ce mardi… Or, je me suis ravisée… et pas pour critiquer !… serait-ce un miracle ?…!!!
** je ne sais mie pourquoi, voyant la 1ère image de la façade d’entrée, j’ai de suite pensé à l’entrée de Domme (bien qu’elle n’y ressemble mie).
*** info-bulle de la dernière image de votre article !
**** qui ne connaît point le dicton : « depuis Istres par beau temps, beau vent, voit-on beauté du lac Léman » !!!

Le Chevalier Dauphinois 22/10/2019 20:59

* Hihihi....... Comme moi, Ma Pierrote voit la Suisse depuis Istres..... Hihihi.
* Hic......Je subodore qu'elle a du, comme moi, abuser des délicieuses bouteilles de Notre Chartreuse et du génépi de Nos belles montagnes...... Hic.... avant de lire l'article.......Hic !
.
** Il y a quelques années, je me suis fait une promesse : "Je dois voir toutes les églises fortifiées de France !... pour mieux les comparer".
** Passant en Provence, je me devais de voir celle d'Istres, car il y a peu de moutiers défensifs en PACA.
* Au début, en découvrant cette église, je me suis dit : "La construction ne sera pas dans ton blog .... de suite.... donc pas avant l'an 2358 (environ).
* Puis, face à cette entrée aux cotés joufflus, je me suis dit : "Elle est bien ronde, donc elle doit plaire"..... car les rondeurs sont mon péché mignon (en plus d'être mon obsession.... hihihihi).
** Heureux je suis de vous avoir présenter ses rondeurs qui vous ont fait proser.
** Vous avez remarqué que cette architecture religieuse et défensive est bien différente de celle de la Grande Aquitaine.
** Il est vrai qu'avec l'urbanisation galopante des villes en PACA, les églises et les vieux bâtiments sont très souvent consolidés (rapidement) donc changent de style.