14 avril 2020 2 14 /04 /avril /2020 08:53

 

 

Département 13 - BOUCHES du RHÔNE

 

 

Voyez vous la ruine sur le plateau ?

 

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Le Puy Sainte Réparade est située à 15km au Nord d'Aix en Provence, à 10km au Sud-Ouest de Pertuis et à 8km à l'Est de Rognes (voir son château).

 

     Coordonnées du château :

43° 38' 52" N 05° 26' 12" E
 43.647751°  5.436706°

 

 

 

Le site castral : 

L'extérieur :

J'ai une envie de croissant aux amandes

* Lorsque dans le bourg j'ai demandé la direction d'une boulangerie, un autochtone à la bedaine bien en avant me dit :

- "C'est par là, mon gars !"

* C'est donc avec assurance que je me dirige vers le Sud.

* J'aurais du me méfier de son ricanement derrière son épaisse moustache.

 

 

Est ce la boulangerie ?

Village âgé

* En face de moi, une ruine.

* A la base du contrefort un panneau indique : Boulangerie.

* Avec précaution, j'entre. Je vois un four mais point de boulangère.

Pensez vous qu'elle soit à l'étage ?

* Comme vous le comprenez, ce bâtiment se situe en bordure de l'ancien village. De nombreuses maisons sont encore visibles dont certaines possédaient de belles voûtes.

* Ne pouvant définir avec certitude les dates de construction de ces habitations ruinées, je continue la montée vers une plateforme.

 

 

Ces murs me murmurent

* La pente est douce, le sentier est bien défini, l'herbe n'est point agressive ni piquante pour mes jolis mollets.

* C'est donc avec émoi que j'arrive devant un mur.

 

 

Quelle magnifique... heu... statut médiévale !

L'intérieur :

Ramper devant un rempart

* Le mur (rempart ?) en pierres sèches semble faire le tour d'un curieux vestige.

* Le mur est si petit que je ne distingue aucun système défensif.

 

 

Tel un doigt 

* Proche du ravin, je vois une haute construction faite de pierres à bossage.

* Bien que la dimension des pierres soit multiple, leur qualité et taille me font penser que ce château devait appartenir à un riche seigneur.

N'y a-t-il que ce vestige de tour ?

* En regardant au sol, je comprends que le château est étendu en horizontal.

 

 

Castellologue et comptable je suis !

* Pour définir la dimension du site castral, je décide de compter les pierres :

- Une, deux, trois, quatre, cinq....

* Pour vous faire patienter, je vous propose de regarder les vestiges de l'ancien village et surtout le magnifique panorama.

- Deux cent trente trois, deux cent trente quatre......

 

 

Le diaporama du château est ici - CLIC

 

 

 

Histoire du site castral :

* Au 4ème siècle avant JC, durant le second âge du fer, un oppidum est construit sur la colline.

* Vers le 8ème siècle; durant les importantes invasions surtout Sarrasines, un château est construit sur le plateau pour sécuriser la population.

* Au 12ème siècle (?), le site est possession de l’archevêque d'Aix.

* Vers 1579, durant les guerres de religion, une troupe de Carcistes attaque puis s'empare du site castral. Ces intégristes saccagent la région.

* Peu de temps après, l’archevêque d'Aix récupère le site.

* Vers 1585 (?), Hubert de Garde Vins, à la tête d'une troupe de Ligueurs, attaque le site.

* Vers 1612, le roi de France Louis XIII (voir liste des rois) ordonne le démantèlement des nombreuses places fortes dont celle de Quille.

* A la fin du 17ème siècle, une partie de la population déserte le village pour s'installer plus bas, proche des terres cultivables.

* En 1909, un séisme détruit presque complètement la tour et toutes les maisons proches.

* Au 21ème siècle, la découverte du site est libre et gratuite. Bien que la ruine soit consolidée, soyez très prudents.

 

- Quatre cent soixante six, quatre cent soixante sept...... cool

 

 

L'infini s'offre aux amateurs de ruines castrales

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 13

Vers Menu châteaux
des Bouches du Rhône

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 16/04/2020 11:10

Q uatre cent soixante huit… je poursuis
U n peu comptage qu’avez entrepris !…*
I l n’aurait pas été mieux, en ce lieu,
L es pierres assembler ? En moins de deux
L ‘on aurait site reconstruit miré !
E tre matheux, c’est bien, mais préféré

L ‘ouvrier accompli qui, lors, aurait
E rigé belle construction !… C’était,

P our sûr, me transporter au paradis ! (
U n raté !… une griffure… ironie…)
Y serais-je comme oisel en son nid…

S oit ! J’avoue qu’ici je suis un peu dure !
A i-je aimé apercevoir pans de murs,
I ndices qu’a existé un village,
N aguère, autour de son château. Dommages
T rès importants ne nous permettent plus
E xquise vue des bâtis. L’étendue

R éelle de cette place est pourtant
E vidente : maisons sont tant et tant !…
P risé j’ai beaucoup la boulangerie
A vec son intérieur voûté, et puis
R avissante montée d’escaliers : elle
A l’air d’un passage au septième ciel…***
D ans les feuillus, une arche est esseulée :
E tait plafond ou partie d’une entrée ?…

P auvre morceau de tour ! (ou du donjon ?)
R ien qu’un vestige petit, un « moignon »…
O r, voyons que les pierres extérieures
V aleur ont. Etaient riches les seigneurs,
E voqué l’avez, qui là habitaient.
N ous supposons que ce castel avait
C achet et certainement grande aisance
E n ses entrailles, mais aussi défenses.

N e saurons-nous vraiment ce qu’il en fut.
O ublié des hommes est site, perdu…
T ant pis ! Nous pouvons ainsi le rêver
A notre gôut ! Merci, Mon Chevalier !

P our avancer comptage : quatre cent
S oixante neuf, et dix… ça finit quand ?… !

* cf. toute dernière phrase de votre article, après l’historique (pour la juste continuation du comptage : après 467, c’est bien 468…).
** à mes yeux, du moins : j’adore votre image de ce début de montée d’escaliers, image préférée parmi toutes celles de cet article.
*** lien « qu’elle soit à l’étage ». M’ont plu ces vestiges, même s’ils ne sont peut-être mie du Moyen-Âge.

Le Chevalier Dauphinois 16/04/2020 12:11

* Deux mille six cent quarante trois...... J'ai écris cet article il y a si longtemps....
........ que je ne souvenais plus de son contenu.... Deux mille six cent quarante quatre.
* J'ai donc du.... Deux mille six cent quarante cinq...... retourner sur ma page pour....
.....Deux mille six cent quarante six....... comprendre votre commentaire...... Deux mille six cent quarante sept.
* Être rédacteur et .....Deux mille six cent quarante huit.... aussi lecteur est fascinant.
* Grâce à vous, je........Deux mille six... heu...... zut..... il faut que je recommence.
* Donc, je vous laisse : Un, deux, trois, quatre.........