17 janvier 2020 5 17 /01 /janvier /2020 08:50

 

 

Département 13 - BOUCHES du RHÔNE

 

 

Elle vole au dessus des arbres pour voler vers l'infini des temps

 

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Barbentane est située à 30km au Nord-Est de Nîmes, à 25km au Nord-Ouest de Cavaillon et à 7km au Sud-Ouest d'Avignon.

 

     Coordonnées du château :

43° 53' 51" N 04° 44' 56" E
 43.897365°  4.748790°

 

 

 

 

Le château : 

L'extérieur :

Elle est là haut !

* C'est le petit matin. Quelques nuages tentent de faire des dessins dans le ciel bleu.

* Je ne suis point venu au confluent de la Durance et du Rhône pour faire de la poésie ni pour tenter d'imiter Frédéric Mistral. Ma mission est simple : Découvrir les secrets de la Tour Anglica.

* Elle est si grande, si belle, si merveilleuse que je la vois survoler le monde tel la Tour de Babel.

Oups... le Mistral et le mistral me montent à la tête.

 

 

Une flèche vers un ciel médiéval !

Elle n'était pas seule

* Lentement, j'avance vers elle.

* En découvrant les vestiges extérieurs, je comprends que la tour fut certainement le donjon habitable d'un château dont les communs ne sont plus que ruines.

 

 

Ramper devant le rempart

* La belle est séduisante, mais elle a mis un rempart entre nous.

* Même si les archères ou systèmes de tir ne sont pas présents, même si les angles ne sont pas protégés par des tours ou échauguettes, je suis certain que le mur posé sur le rocher fut le rempart du château.

 

 

Faire le tour de la tour

* Cette belle tour mesure 28 mètres de haut pour 10 mètres de large.

* Sur l'une des façades, je vois de larges ouvertures sur les 3 niveaux supérieurs. Je pressens que ce furent des fenêtres (à meneaux en croix ?).

* Le coté adjacent montre des ouvertures aux 2 derniers niveaux :

- La plus basse me semble être un vestige de latrines en encorbellement (supposition je l'avoue).

- L'autre, avec ses trous de boulin (voir vocabulaire) alignés, me fait penser à la porte d'accès pour une passerelle en bois.

* La troisième façade est beaucoup plus travaillée :

- En partie basse, je vois une porte dont la création me semble plus récente que la tour.

- Au dessus, les traces d'un toit me font penser qu'un logis (avec aula ?) était accolé.

- La porte proche du toit accédait au donjon.

 

 

Défensive elle est

* Les façades ne comportant pas (ou plus) de trace d'archère, mes yeux se lèvent vers le sommet.

* Bien que la tour ait été arasée (donc elle ne montre pas de crénelage) j'ose m'écrier :

Que voila de merveilleux vestiges de mâchicoulis !

* Pour monter au sommet il faut un escalier. Celui-ci n'est pas dans le donjon mais dans une petite tour dédiée à l'extérieur. Pour ne point rompre le système défensif par mâchicoulis, cette tour-escalier en possède un.

* Petit plus :

- Durant la montée, si vous avez un petit besoin urgent, cela est possible dans les latrines en encorbellement.

Vive le progrès !  cheeky

 

 

Que voila vestiges de mâchicoulis amenant le rêve médiéval

 

 

 

L'intérieur :

* La propriété privée n'est pas visitable.

 

 

Le diaporama du château est ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* A la fin du 9ème siècle (à vérifier), un château en bois est aménagé sur la hauteur par l'évêque d'Arles.

* A partir de 1360, après la signature du traité de Brétigny,  les Routiers se retrouvent sans bataille donc sans argent. Certains décident de "ravager" d'autres contrées dont la Provence.

* En 1363, pour protéger la cité des attaques des Routiers, Anglic de Grimoard, vicaire général d'Avignon fait construire des fortifications à Barbantane dont le château au sommet de la colline.

* Au 17ème siècle, le Roi de France Louis XIV (voir liste) demande la réalisation d'une cartographie précise.  Les tours sont très utiles pour la triangulation.

* Au 18ème siècle, la tour est partiellement restaurée.

* Au milieu 18ème siècle, la tour Anglica est utilisée pour de nombreux relevés en triangulation par la famille Cassini.

* Vers 1792, les Révolutionnaires réquisitionnent le site castral puis le vendent comme Bien National.

* En 1852, le Marquis (voir titre de noblesse) Robin de Barbentane achète le site castral.

* En 1925, la tour est classée aux Monuments Historiques.

* Au début du 20ème siècle, le a de Barbantane se "transforme" en e, donnant le nom actuel de la commune : Barbentane

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de la tour est libre et gratuite. La visite de l'intérieur de la propriété privée est interdite.

 

 

Que la lumière brille toujours sur cette tour historique !

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 13

Vers Menu châteaux
des Bouches du Rhône

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 19/01/2020 13:06

T ant a dû être puissant ce castel
O ù seul le donjon trône, toujours bel !
U n univers si peu changé offrez,
R endant visite des lieux enchantée…

A certainement été forteresse,
N ‘en doutons mie, cette place et richesse
G randement prouvée par appareillage
L uxueux car travaillé. Une image,
I l est vrai, forte et qui me siet, pour sûr.
C ependant, me plaisent mieux de vieux murs
A ux pierres moins jointives : moins sécures,

B ien évidemment sont, mais à mes yeux
A pportent chaleur, effet très heureux…
R avie je fus mirer mâchicoulis
B ien que tronqués. Malgré tout, là, survit
E sprit guerrier, défensif. Nulle archère
N ‘est visible, sécurité primaire
T émoignage d’un site très ancien.
A rruiné est trop rempart, c’est certain.
N ous pouvons songer qu’il a possédé
E troites fentes aux arcs dédiées.

P reuve du logis : les traces du toit.
R estes bien minces… Comment autrefois
O uvrage fut ? Pouvons le concevoir
V ia lectures, images de grimoires
E t surtout par toutes vos descriptions
N ourissant moult d’autres constructions !
C hevalier des ruines oubliées êtes
E t honneur à votre titre vous faites !

N ‘omettrai-je latrines aperçues.
O n sait que culte leur est dévolu !
T rès bonne vitrine du temps passé
A t-on, les découvrant. Les ai-je aimées !

P uis-je ajouter qu’apprécié j’ai les mots
S i poétiques sur prime photo !*

* info-bulle, donc, de la 1ère image de votre article. Mistral était donc avec vous pendant la visite !

Le Chevalier Dauphinois 19/01/2020 14:50

** Que lis je ?
"......Comment autrefois
O uvrage fut ? Pouvons le concevoir
V ia lectures, images de grimoires
E t surtout par toutes vos descriptions
N ourissant moult d’autres constructions !"
.
** Ainsi, vous admettez que toutes les constructions non ruinées que je montre sont sources d'inspiration pour comprendre les ruines ruinées.
** Ai je bien compris ?
** Donc...... Je vais abandonner articles sur les ruines pour ne montrer que constructions entières pour que connaissance soit encore plus grande.... Hihihihi !
*** Vil Chevalier je suis car j'ai détourné votre prose.
*** Je suis ainsi, Diable et Ange sont en moi..... chacun d'eux choisit le meilleur moment pour réagir....... Hihihi