22 juin 2018 5 22 /06 /juin /2018 07:50

 

 

Département :  07 - ARDÈCHE

 

 

 

les lumières du petit matin transforment le château

Le bourg :

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

     La commune de Meyras est située à 60km au Sud-Ouest de Valence, à 40km Est-Sud-Est de Langogne et à 10km au Nord-Est d'Aubenas.

 

    Coordonnées du château :

44° 40' 13" N 04° 17' 11" E
 44.670180°  4.286389°

 

 

 

Le château :  

L'extérieur :

Préambule

* Pour certains, une ruine castrale est la trace d'un passé lointain.

* Pour d'autres, c'est une construction romantique.

* Mais pour moi, parfois, c'est un choc, un étonnement sans limites.

* Voici l'histoire d'un Chevalier Dauphinois aux yeux ébahis.

 

 Mon Graal est au sommet d'une colline aplanie

Pourquoi est-il là haut ?

* "Il est là haut" me souffle mon destrier.

* Connaissant depuis des siècles mon fidèle destrier, je comprends que je dois descendre de "sa" selle. C'est à pieds que je dois gravir la colline.

* Si pour Napoléon au sommet de la pyramide d’Égypte, 40 siècles le contemplent, pour votre Chevalier, entre la rivière Ardèche et la base du château, 80 mètres sont à grimper.

 

 

Analyse des défenses de loin

* D'après ma documentation ainsi que l’observation sur le terrain, je distingue 3 niveaux de défense :

- Un rempart extérieur entourant l'ensemble.

- Un rempart coté Sud protégeant le château.

- Un ensemble défensif avec porte unique pour entrer dans la haute-cour.

* Le plus fascinant est que plus j'avance, plus je voyage dans le passé.

* Je vous explique :

- Le rempart le plus récent est loin du château, donc proche de moi,

- La construction la plus éloignée de moi, le donjon, est la plus ancienne.

 

  Quelle merveille !

Que d'évolutions !

* Ce château ayant subi de nombreuses modifications durant les siècles, il n'est pas facile d'en comprendre l'architecture.

* Grâce à ma documentation, je vous "offre" ce dessin.... en espérant que vous fassiez le lien entre mes images du 21ème siècle et son architecture au 17ème siècle.

 

 

La Première

* En découvrant la 1ère façade, les yeux sont attirés par ce long hourdage marron.

* Bien que cette construction en bois ne soit pas d'époque, elle donne le ton de ce château défensif.

* Dans l'angle, l’architecture unique de la haute et puissante échauguette, posée sur des consoles triples, m'interpelle.

Pourquoi est elle si imposante ?

* Je pressens que cette construction est une tourelle d'angle.

 

 

La Deuxième

* La 2ème façade me transporte dans le moyen âge guerrier : Que de puissance et de modifications sur cette façade !

- Il y a d'abord (sur la droite) le haut mur crénelé aux nombreuses archères (hélas, les échafaudages masquent ces merveilles défensives).

- Puis, une haute tour carrée (à droite) presque borgne, mais avec une plateforme de guet au sommet.

- La tour et le bâtiment à gauche, n'ont pas été construits à la même époque. La séparation le prouve, puis les pierres sont différentes.

Avez vous remarqué la petite tour ronde ?

- Cet ensemble de constructions à gauche est surprenant :

-- D'abord, ils sont posés sur des rochers .

-- Puis, ils ne sont pas alignés.

-- Ensuite, il y a cet arc, presque comme une trompe, qui doit porter des latrines.

-- Enfin, la salle de guet au sommet avec ses ouvertures fermées par des huchettes (je vous en ai déjà montrés en Suisse au château d'Aigle).

 

 

La troisième

* Cette façade est surprenante :

- Avec ses chaînages d'angle peu "qualitatifs".

- Avec ses grandes ouvertures (cela est justifié car cette face est coté ravin).

- Avec ses hautes archères.

- Avec ses créneaux.... certainement reconstruits récemment.

 

 

Les archères droites tapissent le mur

L'intérieur :

Introduction

* Le jour de ma venue, hors période touristique, le site n'était que partiellement ouvert.

* Qu'importe, le plaisir est intense

 

 

Rapide découverte

* Avec envie, je traverse la porte donc les années ont supprimé ses systèmes défensifs.

* La cour qui m'accueille est plein de rêve (avec les archères).

* De nombreux bâtiments reconstruits offrent une idée de la vie dans un château du Moyen Âge.

* Les intérieurs offrent une ambiance mais aussi des odeurs de pierre et bois.

* Le panorama est toujours la cadeau ultime d'un site fortifié de "mon" Moyen Âge.

 

 

Conclusion

* Ce château est une merveille qu'il faut déguster.

* Je me dois d'y revenir pour une visite complète.

 

 

Le diaporama du château est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Certains archéologues supposent que ce site portait un fort Romain au début du premier siècle.

* A la fin du 11ème siècle (à vérifier), construction d'un château autour d'un puissant donjon carré. Il est possession de la famille Solignac.

* En 1244, Guillaume de Jaujac rend hommage au chapitre du Puy pour son castrum et le mandement de Meyras.

* Au milieu du 13ème siècle (1270 ?), Janiage de Jaujac, fille de Hugues de Jaujac, épouse Guigues IV de La Roche-en-Régnier.

* En 1272, dans son testament, Pons V (à vérifier) de Montlaur, seigneur d’Aubenas, exige la restitution de tous les droits du castrum de Meyras à Guigue IV de La Roche-en-Régnier (à vérifier), son neveu.

* En 1275, Héracle de Montlaur, frère de Pons V, rend hommage à l’évêque du Puy pour le château et les terres de Meyras.

* Vers 1792, les Révolutionnaires s'emparent du château et le vendent. Il est transformé en carrière de pierres.

* Au début du 19ème siècle, le château est noté "très en ruine".

* Au 19ème siècle, le château de Meyras est renommé : Château de Ventadour.

* En 1937, le site est inscrit aux Monuments Historiques.

* Vers 1960, une association de sauvegarde commence des travaux de consolidation.

* Au début du 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite. L'entrée dans le château est payante. Renseignez vous sur les dates d'ouverture. N'oubliez jamais qu'un site médiéval en reconstruction offre parfois quelques pièges pour les enfants, soyez toujours prudents.

 

 

L'ombre emporte les secrets du château

 

  Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 07

Vers Menu châteaux de l'Ardèche

Partager cet article

Repost0

commentaires

Chateau de Ventadour 26/10/2018 17:39

Bonjour chevalier! Au clavier Jean-Luc, secrétaire de l'association de sauvegarde du chateau de Ventadour.
J'aimerais communiquer par mail avec toi pour des échanges fructueux... je peux te fournir de quoi étoffer ta description du chateau et son histoire. En échange, je suis très intéressé par tes superbes photos de diaporama, pour étoffer notre (énorme déjà) photothèque du monument.
Car tes photos sont soignées, et très bien cadrées pour décrire le chateau.
je peux mettre aussi ces photos sur notre page FB, et promouvoir ton blog...
Échange de bons procédés... ;-)
En l'attente de ton contact,
Bien à Toi
jean-Luc

Le Chevalier Dauphinois 26/10/2018 18:13

* Bien le bonjour messire Jean-Luc.
* J'ai visité votre château. Mais comme je ne prends jamais mes vacances en juillet-août, ni durant les vacances scolaires, les sites médiévaux visitables sont souvent fermés.
* Je vous contacte par mail la semaine prochaine pour un historique plus fourni..
* Je serai très flatté que vous me fassiez une visite guidée en 2019. Je vous recontacterai vers avril 2019.
* Au sujet de mes images, je vous autorise à les récupérer.... en contrepartie d'un petit lien vers mon blog. ;)
* A bientôt.

Pierrote 24/06/2018 13:52

V aleureux Chevalier qui a grimpé
E n armure si fort dénivelé,
N ous découvrant alors un magnifique
T résor à l’allure des plus rustique !
A imerai-je toujours ce style austère
D ans lequel se reflète, c’est vrai, la guerre.
O r, n’est-ce mie, en fait, du Moyen-Âge
U ne vision réelle de grands dommages
R equérant places pour éviter carnages ?…

M ais seuls gens de richesse et de noblesse
E urent l’heur bâtir ce genre de forteresse.
Y mirent tout leur cœur à voir le plan !
R êveur laisse cette image d’antan,*
A insi que les vôtres, Ô, preux Chevalier :
S urent me transporter dans ce passé

A uquel appartiennent hourdage, archères ;
R avie encore contempler ces dernières
D e l’intérieur ! Je ne m’en lasse mie…
E t hourds sont, à mes yeux, la plus jolie
C réation en matière de défense.**
H eureux choix du bois contre pierre; alliance
E xquise donnant au mur grande puissance.

V ous nous avez attributs découverts
I nexistants souvent. Nous sont offerts «
V errous » pour ouvertures : mantelets
A ccrochés comme jadis se devaient.
R egard se plait les mirer même si
A notre époque sont dûs, car ainsi
I mage plus près de la vérité
S ait être transmise, et mieux nous parler :

N ous comprenons, par ce détail « menu »,
O euvre des hôtes pour être défendu
T otalement en protégeant soldats
A vec « boucliers » de cette sorte-là.

B ien sûr, il me faudrait aussi citer
E normes courtines sur rochers ancrées
N e possédant ouvertures à foison
E ncore aujourd’hui***… Vous avez raison :

P aradis ce doit être visiter lieu !
S ut déjà article nous rendre heureux !

* même si ce que l’on voit sur le plan n’est pas tout médiéval. On dirait que le style a été respecté par les générations qui se sont succédé pour améliorer, agrandir ce castel (ce qui n’est point toujours le cas).
** je ne parle bien que de l’aspect esthétique… et à mes yeux.
*** à moins que les parties non visibles soient très remaniées ?…

Le Chevalier Dauphinois 03/07/2018 19:23

* Ce château, toujours en reconstruction, est à déguster en été, lorsque les visites sont organisées.
* Hélas, je ne l'ai qu'effleuré.
* Il faudra qu'un jour je fasse LA croisade pour humer les entrailles de toutes les salles et du donjon.
* Évidemment, je complèterai cet article qui ne donne qu'un petit aperçu des merveilles médiévales "uniques".