17 novembre 2020 2 17 /11 /novembre /2020 08:50

 

 

Département :  07 - ARDÈCHE

 

 

 

Y a-t-il un ascenseur pour monter au château ?

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Rochecolombe est située à 50km au Nord-Ouest de Bagnols sur Cèze (voir sa tour), à 25km à l'Ouest de Montélimar (voir son château) et à 15km au Sud-Est d'Aubenas.

 

   Coordonnées du château :

44° 31' 05" N 04° 26' 18" E
 44.518171°  4.438419°

 

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

Pourquoi un préambule ?

* Bien que je sois un Chevalier Grand, Beau, Fort, Intelligent, Infatigable, Parfait et..... Modeste, il m'arrive parfois d'être un Castellologue Amateur peu performant ou moins attentif.

* C'est ainsi que je n'ai pas prêté attention à toutes les fortifications dans le vieux bourg et en ce château.

* Mais, étant "Parfait et Modeste blush..... et..... Professionnel", je me devais de vous montrer cette ruine telle que je l'ai mémorisée en images et faire amende honorable.

* Peut être qu'un jour je retournerai en cette cité des Vogüé (voir historique), puis je complèterai l'article.

 

 

Faut il un baudrier pour gravir ?

Pourquoi suis je ici ?

* En notre Royaume de France, il y a tant de ruines castrales que venir en ce lieu non médiatique et minimal peut paraitre "idiot".

* Mais c'est à cause d'une photographie ancienne en Noir&Blanc.

* Les maisons accrochées à la pente tel qu'au Moyen Âge, la ruine castrale semblant inaccessible au sommet ont titillé mes neurones.

 

 

Pourquoi les belles sont toujours là haut ?

* Au sommet, je vois que cette beauté me fait signe. Elle semble dire :

"Chevalier, il faut me mériter !"

* Alors, j'avance vers elle avec l'espoir de trouver un sentier, car la pente est abrupte.

 

 

Pourquoi une telle porte ?

* Soudain, mon ascension est bloquée par un mur.

* Je le longe pour découvrir une porte possédant un fantôme de bretèche (voir vocabulaire) au dessus.

* Cette entrée est un véritable sas pour ralentir l'avance de l'assaillant, donc mieux le harceler.

* Puis, en dehors du bourg, j'entame une montée.

Ho hisse... Ho hisse !

* Soudain, comme par magie, une paroi borgne et inviolée, posée sur le roc, me fixe.

 

 

 

Le rien est immense !

L'intérieur :

Pourquoi est elle en danger ?

* Lentement je la contourne.

* Un panneau me fait froid dans le dos :

- Est ce moi qui suis en danger ?

- Est ce elle qui est dangereuse ?

- Est ce un danger externe ?

* C'est donc avec précaution, sans geste brusque, tout en la regardant, que j'avance vers elle.

 

 

Pourquoi si peu ?

* La surface sur le plateau est impressionnante. Ce château ne fut point une simple construction de surveillance mais un bâtiment :

- Pour seigneur important.

- Ou pour marquer un pouvoir.

* La paroi la plus significative est évidemment : Ce magnifique fantôme.

* Ce fut....... heu......

* Une analyse semble nécessaire avant de définir une fonction :

- La paroi est épaisse, surtout coté de l'attaque..

- Le vestige est borgne.

- Une voûte se devine au sommet.

- Il me semble voir (avec mon imagination fertile) 3 niveaux.

* Ce fut....... heu...... un mur bouclier ou un donjon de repli ou......

--> J'attends vos suggestions.

Est ce une piste cyclable ?

 

 

Pourquoi dois je partir ?

* Hélas, mon sablier m'informe que le temps qui m'est imparti est écoulé.

* Je me dois de retrouver mon destrier dans la vallée.

* Je vous laisse réfléchir à ce fossé creusé qui isolait le château par des dimensions impressionnantes :

- Longueur : 26 mètres.

- Largeur : 6 mètres.

- Profondeur : 6 mètres (en moyenne).

* Puis je vous offre le plan du château au 16ème siècle.

 

 

Le diaporama du château est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Au 11ème siècle, une construction fortifiée existe (à vérifier).

* Au 12ème siècle, le château est composé d'un donjon carré entouré d'un rempart. Une citerne est creusée. Un fossé taillé dans le roc isole le château du coté de l'attaque.

* Vers 1169, le château avec une chapelle (à nef unique et chevet plat) et son petit bourg "défensif" sont cités dans un texte sous le non : Ruppis Colombis. Le site est donné par le Comte (voir titre de noblesse) de Toulouse à la puissante famille d'Ucel, propriétaire des mines d'argent de Largentière.

* Au 13ème siècle, le site est possession de Raymond Ier de Vogüé. Le donjon primitif est remplacé par une tour plus puissante. La chapelle (dédiée à Saint Barthélémy) est agrandie (?). Devant la puissance du château, de nombreux villageois construisent de petits habitats dans la pente. Les maisons sont si proches, si "alignées" qu'elles forment un rempart, mais sans chemin de ronde ni crénelage.

* Au 14ème siècle (?), un bâtiment de confort est construit au château. La famille Vogüé se rend régulièrement en ce château pour y habiter quelques temps.

* Au 15ème siècle (?), durant la Guerre de Cent Ans, le système défensif est amélioré aussi bien sur le château que pour le bourg (porte défensive, 2 tours rondes dans le rempart, etc....). Le site (château et bourg) est occupé par 90 personnes. La grande majorité sont des exploitants de terre à seigle ou blé mais aussi de vignes. 

* Au 16ème siècle, il est probable que des aménagements de confort soient réalisés au château (à vérifier). Certaines maisons du bourg sont couvertes de tuiles. La chapelle est agrandie (doublement de la nef).

* En 1552, Jean de Vogüé est enterré dans l'église du château.

* A la fin du 16ème siècle (ou début du 17ème ?), durant les Guerres de Religion, le château est attaqué puis incendié. La famille Vogüé délaisse ce site. Ruine sera son avenir.

* En 1602, Guillaume de Vogüé, fils de Jean, est enterré dans l'église du château.

* Vers 1851, le site est habité par 627 personnes.

* Au troisième tiers du 19ème siècle, lentement les familles quittent ce village sans confort pour s'établir plus bas.

* Au début du 20ème siècle, le village est déserté.

* A la fin du 20ème siècle, des travaux de consolidation sont réalisés.

* Au début du 21ème siècle, la découverte du site est libre et gratuite. Bien que les ruines aient été consolidées, soyez très prudents.

 

La vidéo du château est ici - CLIC

 

 

A mes pieds, le vieux village médiéval

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 07

Vers Menu châteaux de l'Ardèche

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 18/11/2020 16:34

R ien que ça, Chevalier, pour vous décrire !*
O ui, ces adjectifs savent éblouir !
C arrément : « grand, beau, fort, intelligent »,
H ors « infatiguable, parfait », et sans
E videmment oublier « modeste » ! Ah !…
C omme vos chevilles, disant cela,
O nt dû enfler jusqu’à, bien sûr, casser
L ‘armure que portez ! Et bien piqué,**
O n espère qu’avez été, ici ! «
M oins attentif, peu performant »* : voici
B elle raison d’être puni, pas vrai ?
E t le rajout de « professionnel » n’est

V alable pour une amende honorable !
I l vous faudra faire - je suis le diable !
V ous le méritez, de plus, amplement -
A ussi montée à genoux. Ce faisant,
R iche version, détaillée, et images
A urez à cœur nous offrir. Grand dommage,
I l m’est avis, qu’ayez « survolé » tout
S ans penser à notre frustration ! Vous

A vez une chance (non indolore !***)
R attraper article !… Foncez, alors !
D onjon**** nous apparaîtra sans mystère,
E ntrée, avec défenses bien plus claires (
C ertes, en avons une par fossé
H aut de six mètres, soit bien plus de pieds).
E t autres ruines vous nous montrerez…

P our sûr, nous donnez du lieu aperçu…
S uis-je dure : je n’en ai assez vu !*****

* cf. votre préambule !…
** par les ronces, les épineux… et par ma remarque !
*** parce que monter le sentier à genoux et en armure, ça doit frotter la peau, et demander moult d’efforts !
**** car c’est le donjon/tour maîtresse… vous nous demandez notre avis dans le § « Pourquoi si peu » - dernière phrase. On le sait déjà par l’historique que je n’ai mie manqué de lire !…
***** toute vérité n’est mie bonne à dire, Mon Chevalier !... du moins devant moi : si vous n’aviez rien précisé de votre nonchalance ici, j’aurais cru que vous ne pouviez point faire mieux ! (d’un autre côté j’aime l’honnêteté, cela va sans dire… mais ça m’a donné raison de vous titiller à mon tour !)

Le Chevalier Dauphinois 19/11/2020 13:18

* Si je donne le bâton pour me faire battre...... je ne m'étonne point que vos mots me flagellent.
* Mais quel plaisir d'être "caressé" par vous, hooooo Dame de Mon Dauphiné.
* Cela signifie que texte vous avez lu et compris.
* Hummmm.... Etre compris d'une Belle, c'est l'approche du paradis ! ! ! ! !
(c'est à ce moment que Pierrote pense "Cet énergumène sait toujours retomber sur ses pieds !").