8 décembre 2020 2 08 /12 /décembre /2020 08:50

 

 

Département :  07 - ARDÈCHE

 

 

 

Voyez vous une ruine médiévale au sommet ?

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Sarras sur Rhône est située à 40km au Sud de Vienne, à 35km au Nord de Valence et à 15km au Sud-Est d'Annonay.

 

   Coordonnées du château :

45° 11' 39" N 04° 47' 50" E
 45.194267°  4.797206°

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

A l'envers en mon endroit

* Pourquoi suis je en ce bourg ?

* La raison principale (ou presque) est ma passion pour le palindrome. Je vous en ai montré un mystérieux ici.

* Sarras est l'une des rares communes de notre Royaume à être "palindromique".

* Mais comme souvent, mon rêve est cassé par mon destrier qui a senti la poussière médiévale au sommet du monticule rocheux.

* Comme l'a écrit René Char :

 "Il n'y a que deux conduites avec la vie : Ou on la rêve ou on l'accomplit."

 

 

 

Là, monter puis la montée (ou inversement)

* Pour voir le sommet, il faut monter (évidemment.... faut il vraiment que je vous explique tout ?) par un agréable sentier.

* Sous le soleil, la végétation est odorante.

* Là haut... c'est encore haut !

(heu... il faut que je dise un secret..... je vous mens un peu).

* Devant cette muraille rocheuse, je fais comme Moïse.......

     ......... le miracle s'accomplit, la "mer" de roche s'écarte.

(heu... il faut que je dise un secret..... je vous mens un peu).

* C'est ainsi que j'arrive sur le plateau aménagé.

Quelle merveille ! ! ! !

(heu... il faut que je dise un secret..... je vous mens un peu).

 

 

Quelle magnifique... heu... tour... ou... autre !

L'intérieur :

L'immensité du tout !

* D'abord, il y a de l'herbe.... heu... ne rêver point, elle ne se fume pas.

* Puis, des centaines de mètres de murs médiévaux.

(heu... il faut que je dise un secret..... je vous mens un peu).

* Certes, la hauteur des parois n'est pas impressionnante,, Conséquence : Il n'y a aucun indice de crénelage ni de mâchicoulis (voir vocabulaire).

* Mais si vous savez observer, vous verrez......... heu...... les vestiges d'une...... heu...... archère avec ébrasement intérieur.

* Il faut des heures pour observer cette immense surface bâtie.

(heu... il faut que je dise un secret..... je vous mens un peu).

 

 

La récompense

* Comme pour beaucoup de ruines médiévales fortifiées, il y a une récompense pour celui qui a gravi les centaines de mètres.

(heu... il faut que je dise un secret..... je vous mens un peu).

* C'est évidemment le magnifique panorama...... sur Mon incroyable Dauphiné (sans chauvinisme bien sur). blush

 

 

Le diaporama du château est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* A la fin du 11ème siècle (?), construction d'un site fortifié pour surveiller les passages dans la vallée du Rhône et surtout la vallée d'Ay, route commerciale entre le massif central et la vallée du Rhône. Les historiens supposent qu'un péage existe. La seigneurie appartient à l'archevêque de Vienne (voir liste).

* Vers 1230, la seigneurie appartient à la puissante famille Pagan de Mahun (voir leur commune d'origine) :

- Guigues Pagan,

- Puis Raymond Pagan,

- Puis digues Pagan IV,

- Puis Aymon Pagan,

- .......

* Vers 1360, la seigneurie appartient à la famille de Tournon (voir leur château).

* Vers 1363, durant la Guerre de Cent Ans, les Routiers sans emploi attaquent de nombreux villages et petits châteaux. Revirand ne résiste pas.

* Vers 1570, la famille Polignac (la voir ici) possède la seigneurie.

* En 2011, la commune achète les ruines puis les consolident. Un parcours avec panneaux didactiques est créé.

* Au début du 21ème siècle, la découverte de la ruine est libre et gratuite. Veuillez ne pas monter sur les vieux murs.

 

 

En face.... Le Dauphiné !

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 07

Vers Menu châteaux de l'Ardèche

Partager cet article
Repost0

commentaires

chantal PESTRE 18/12/2020 09:01

bonjour et merci pour vos envois toujours autant appréciés. Ce château m'a d'autant intéressée que 2 de mes tantes ont habité PEYRAUD (07) limite ARRAS dont j'avais, enfant, juste entendu parler. Par contre une de mes tantes avec épousé un monsieur qui venait de St Rambert d'Albon (26) juste le pont à traverser et qui s'appelait : REVIRAND. Ils sont hélas tous décédés depuis longtemps...une petite anecdote personnelle qui m'interpelle bien sûr!! Cordiales salutation Chantal PESTRE.

Le Chevalier Dauphinois 18/12/2020 09:22

* Bonjour.
* Merci pour votre commentaire et votre témoignage.
* Durant des siècles, les gens du peuple n'avaient qu'un "prénom"....
..... donc, pour distinguer les Jean (par exemple), l'habitude était de leur attribuer un "qualificatif".
* C'est ainsi qu'il y eut (par exemples) des Jean du pont, Jean Vacher, Jean Pécheur, Jean la forge, etc.......
* Il est probable que votre "oncle" ait eu un ancêtre habitant proche du château ou du hameau ou du ruisseau éponyme.
* L'origine des noms est toujours fascinante car elle remonte à plusieurs siècles.
* J'ai fait un petit article sur l'origine des noms des villes : http://chateau.over-blog.net/article-1849617.html

Pierrote 10/12/2020 13:26

R ené Char a raison pour la « vraie vie ».*
E st-ce différent devant ruines qui
V ous transportent en rêve dans antan
I rrémédiablement « mort ». Cependant
R estes de murs savent Histoire conter
A lors qu’ils paraîssent inanimés.
N ous donnez aperçu, même éphémère,
D ‘un site de surveillance, naguère.

S ur notre faim on reste, oui, c’est vrai,
A vec si peu de vestiges, mais n’est
R egard « vide » lorsqu’on mire ce lieu.
R empart, ou courtines font de leur mieux,
A u mépris des siècles, des hommes, pour
S urvivre et être ainsi plus bel atour

D u castel jadis érigé ici.
U n « trou » ? En songe : belle archère** si

R éelle en mon esprit ! Elle ne put,
H élas, prévenir assauts des intrus…
O n lit que place « subit » les Routiers.***
N on, n’a t-elle mie, pour autant, fauté.
E tait poste de guet, peu fortifié.****

P alindrome nous a permis connaître
S i vieil castel... De tous, être le maître !

N ‘ai-je tenu compte des menteries !
B onheur c’est, même si c’est rêverie !

* § « A l’envers en mon endroit ».
** cf. § « L’immensité du tout ! », lien « vous savez observer » et « archère avec ébrasement ».
*** lu dans l‘historique.
**** du moins, je le suppose.

Le Chevalier Dauphinois 10/12/2020 14:19

* Que lis je ?
* Ma Dauphinoise, qui est pourtant femme, adore les mensonges.... ou plutôt MES mensonges.
* Femme parfaite vous êtes donc, puisque "amour" de moi même menteur vous ressentez.
* Je vais donc enfiler mon plus beau pourpoint pour quémander votre main au responsable de LA famille.
(heu... il faut que je dise un secret..... je vous mens un peu)....... Hihihi.