23 février 2021 2 23 /02 /février /2021 08:50

 

 

Département :  07 - ARDÈCHE

 

 

 

Des rues goudronnées entourent les anciens remparts

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

    La commune de Joyeuse est située à 50km au Nord-Ouest de Bagnols sur Cèze (voir sa tour), à 40km au Ouest-Sud-Ouest de Montélimar (voir son château) et à 20km au Sud-Ouest d'Aubenas.

 

   Coordonnées du château :

44° 28' 46" N 04° 14' 24" E
 44.479646°  4.240199°

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

Pourquoi suis je ici ?

* Joyeuse !..... Que voila un nom très agréable à lire et à prononcer.

* Mais je ne suis point en cette cité pour tester la méthode Coué mais pour 3 raisons :

- Ce bourg organise une brocante. Etant sur ma route de retour de vacances, j'en profite pour chercher les livres régionaux.

- Anne de Joyeuse est un personnage que j'ai souvent rencontré dans mes lectures et écrits durant les Guerres de Religion.

- Cette commune du Vivarais possède un château dont au moins une pierre date de l'époque médiévale, but de ce blog.

 

 

Est ce le ciel qui donne la couleur aux volets ?

 

 

Hooo, haut rempart !

* Depuis la route principale, mon oeil de castellologue amateur est attiré par les hauts murs qui semblent entourer une hauteur.

* Hauteur = Château (en général).

* C'est donc avec assurance que je monte... monte ... monte...

* Deux détail architecturaux me questionnent :

- Les fenêtres alignées correspondent elles à un ancien chemin défensif ?

- Les fentes verticales dans le mur sont elles des archères ?

* Soudain, mon ascension est stoppée par une tour-porte nommée Sainte Anne.

* Elle possède :

- Au sommet des trous de boulin alignés que je pressens être un fantôme de hourdage servant de bretèche (voir vocabulaire).

- Puis un sas en angle droit piégeant l'assaillant et l'empêchant l'utilisation d'un bélier.

* Avec précaution, j'entre dans la ville fortifiée.

Tout est différent !

 

 

Avec un tel historique, il est logique que plusieurs siècles se croisent

Quelle différence entre touriste et castellologue amateur ?

* Errer dans cette ville, c'est croiser des architectures et des bâtiments de plusieurs siècles.

* Certaines constructions sont très remaniées mais d'autres ont survécu à leur origine.

* Je ne vais pas me transformer en guide touriste ni en architecte des monuments historiques. Je souhaite simplement vous montrer quelques détails qui m'ont intéressé. Par exemple :

- Un ancien magasin médiéval.

- Une église.

- La tour de recluse (élément du rempart du bourg) avec vestiges de crénelage et archères droites.

- Un mur dont les fenêtres bouchées montrent des personnages ayant laissé des traces dans l'histoire de la cité :

-- Marcus Jalius Bassus.

-- Charlemagne (bien que cela soit plus légende que réalité).

-- Le Duc Anne de Joyeuse.

-- Le cardinal François de Joyeuse.

-- La Duchesse Henriette Catherine de Joyeuse.

-- La Duchesse de Montpensier.

-- François Boissel.

-- Le général Pierre Chabert.

 

 

Que voila dessin mettant une ambiance Renaissance

Du haut de cette plateforme, des siècles d'histoire me contemplent

* Soudain, l'ambiance change à cause d'une architecture très rigoureuse, moderne, presque intemporelle.

* L'angle droit et la fenêtre moderne ont assagi ce château des Ducs.

 

 

 

L'intérieur :

* Hélas, le château est devenu une mairie, évidemment non visitable.

* Une partie du château a été transformé en habitations privées, donc non visitables.

* Je me console en admirant le panorama sur les monts des Cévennes.

 

 

Le diaporama du château est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Au 12ème siècle (?), construction d'une fortification au sommet d'une haute et longue butte naturelle. Rapidement un village se crée (à vérifier).

* En 1235 (?) le site obtient une charte de Franchise.

* Au milieu du 13ème siècle, la seigneurie est possession de Guigue de Châteauneuf, marié à Randone d’Anduze.

* En 1279, Dragonet de Châteauneuf, fils de Guigue, est seigneur de Joyeuse (à vérifier).

* Vers 1380, durant la révolte des Tuchins, les villageois ont l'autorisation d'aménager un rempart indépendant de celui du château. Certains chroniqueurs affirment que cette protection comporte 6 tours.

* Au 14ème siècle, l'ensemble défensif fait partie d'une Baronnie (voir titre de noblesse).

* Après 1423, suite à son combat exemplaire à la bataille de Cravant, Louis de Joyeuse reçoit le titre de Vicomte.

* Vers 1540, sur les bases de l'ancienne fortification, Jean de Saint Sauveur, Vicomte de Joyeuse, fait construire un château de confort.

* Au milieu du 16ème siècle, en mettant au monde de nombreux enfants, Marie de Batarnay épouse de Guillaume VI de Joyeuse, ne se doutait point que 3 d'entre eux seraient d'illustres personnages de l'histoire.

* Durant durant 250 ans, la famille de Joyeuse et leurs descendants (avec parfois une dot) possèdent cette construction.

* Vers 1792, le château est partiellement détruit par les Révolutionnaires. Puis devient une "caserne" pour des troupes Révolutionnaires.

* En 1806, certaines parties du châteaux menacent de tomber. Quelques démolitions sont réalisées.

* Vers 1830, le château devient une école.

* En ce 19ème siècle, une partie des bâtiments est utilisée par les pompiers, puis par un centre des impôts, etc...... De nombreuses modifications sont réalisées aussi bien à l'extérieur qu'à l'intérieur.

* En 1988, une partie du château est inscrite aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite. La visite du château, devenu mairie et habitations privées, semble impossible.

 

La vidéo de Joyeuse est ici - CLIC

 

 

Un château, c'est d'bord une construction de guet !

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 07

Vers Menu châteaux de l'Ardèche

Partager cet article
Repost0

commentaires

Marina30 24/02/2021 19:40

J'allais à l'école dans ce château...nous montions en classe par un escalier à vis et jouions dans la cour d'honneur...au dessus du vide! mais point d'accident, nous n'étions pas trop idiots!

Le Chevalier Dauphinois 28/02/2021 18:50

* Bonjour et merci pour votre visite sur mon blog.
* Comme cela devait être fascinant d'étudier (et de faire des bêtises) dans un château.

Pierrote 24/02/2021 13:31

J e ne peux supporter, c’est vrai, castel !*
O r, le nom à mon ouïe sonne très bel !
Y vois-je en rêve Mon cher roi Louis,**
E t cela, le savez, n’a pas de prix !!!
U n tant dépité que nulle griffure
S oit aujourd’hui ? Qu’ayez mis votre armure
E n vain ?… Mon esprit est bien fol, parfois !

A ttirants patronymes d’autrefois !…***
R empart ne fut, nenni, pour me déplaire.
D isons qu’il met Moyen-Âge en lumière
E n montrant force des murs extérieurs :
C ontours du bourg n’étaient, du tout, un leurre !
H eureux habitants ainsi retranchés !
E ncontre ennemis étaient bien parés…

V ous avez déniché des éléments
I lluminant la vision d’un antan
V aillant, comme la tour aux attributs
A ustères, ayant pourtant défendu
R empart et ville.**** Porte d’entrée a
A ussi permis à ce que ne soient pas
I nconnus tentés pénétrer, ici,
S ans sauf-conduits. Tout cela m’a ravie !

P our sûr, du château je n’ai point parlé,
S inon, oui, j’aurais été fort iriée !

*réf. à votre réponse à mon commentaire sur l’église des Saintes Maries de la mer.
** par « ricochets » : parce qu’Anne de Joyeuse était l’arrière-petit-fils d’Ymbert de Batarnay, le favori Dauphinois de Mon Louis le Onzième (et mon Dauphinois préféré après vous, bien sûr !), et Henriette-Catherine de Joyeuse son arrière-arrière-petite-fille !… et tout cela bien que ces personnages ne soient mie du Moyen-Âge : Mon Ymbert de Batarnay l’était, et Mon Louis le Onzième aussi !
*** pour moi…
**** la tour de Recluse. Et, j’ai oublié les fenêtres du rempart ! (mes yeux ne verraient-ils que ce qu’ils veulent bien voir ?… qui sait !)

Le Chevalier Dauphinois 24/02/2021 15:58

* Quelle terrifiante épreuve j'ai vécue ce jour.
* En prévision à ce château qui fut si transformé que griffures et courroux immenses se devaient de tomber sur double armure en fer très épais.
* Hélas pour moi, les 50kg de ferraille que j'ai enfilée difficilement, que j'ai portée très difficilement ne servirent à rien.
* Caresse de vous j'ai eu...... mais avec cette ferraille, je n'ai rien senti.
* Que la vie d'un Chevalier (parfait évidemment) est difficile parfois ! ! ! ! ! ! !...... signé : Caliméro.
** Quel bonheur j'ai eu et ai encore de lire que je suis LE Dauphinois adulé...... AVANT Louis le 11ème.....Quel bonheur j'ai eu et ai encore.
*** Nananère...... je suis LE préféré.... Nananère.....