10 novembre 2020 2 10 /11 /novembre /2020 08:50

 

 

Département 04 - ALPES de HAUTE PROVENCE

 

 

 

Est ce une église ou les vestiges d'un château ?

Le bourg :

 Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Reillanne est située à 25km au Nord-Est de Perthuis, à 15km au Nord-Ouest de Manosque et à 10km au Sud-Ouest de Forcalquier.

 

 Coordonnées du château :

43° 52' 39" N 05° 39' 33" E
 43.877589°  5.659195°

 

 

 

Le château : 

L'extérieur :

Est ce un Mirage ?

* Tranquillement, je somnole bien assis sur mon destrier qui avance d'un pas paisible quand......

   ....... Soudain....... j'entends un bruit.

* Ce n'était point un Mirage (III ou 2000), ni un(e) Rafale faisant vibrer les arbres.

* C'est le bruit de mon armure touchant le sol avec votre Chevalier à l'intérieur.

* Mon palefroi ayant vu une colline fortifiée s'est mis à ruer (vers l'or bien sur) me faisant choir.

* Ce n'est donc point un Mirage ni un mirage, cette vision est un but de découverte médiévale (rimant avec Rafale).

Note de la rédaction : Cet article est patronné par Dassault Aviation. cheeky

 

Traverser une porte c'est... traverser le temps

 

Vais je être emporté ?

* Plus j'avance et plus la colline me parait proche. surprise

* Mais plus j'avance et plus le rêve castral s'éloigne. crying

Est ce une simple église ou les vestiges d'un château ?

* Ce questionnement me force à avancer au triple galop frôlant mach II.

* Soudain (je sais, je suis dans la soudaineté trop souvent ce jour) je suis stoppé par une porte ouverte.

* Cette construction est fascinante :

- Elle fut certainement une tour-porte.

- Les traces d'arrachement m'informe qu'un haut rempart existait.

- La porte sépare le Burgus (village bas) du Tournus (village haut).

-- Burgus : Bourg.

-- Tournus : Tour de défense.

- Bien qu'elle ait perdu ses portes en bois, elle montre encore les rails d'une herse disparue.

- Curieusement le mur de la tour s'appuie sur un autre mur (celui de l'ancienne église Saint Pierre).

* Etonnamment cette construction porte 2 noms :

- Porte des Forges.

- Porte Saint Pierre (à cause de l'église mitoyenne hélas détruite).

 

 

L'arbre cache le bâtiment moderne pour ne montrer que le rêve médiéval

L'intérieur :

A ses pieds

* Durant la montée, je me heurte à une abrupte paroi rocheuse. 

* Puis, je découvre une tour si haute...... que cela me donne un torticolis.

* C'est donc un Chevalier amoindri qui découvre l'actuel clocher, qui fut au Moyen Âge une tour castrale.

 

 

Vide et pourtant pleine

* En un bond (aie, mon cou) je suis sur la plateforme castrale.

* Derrière l'écran, je vois votre regard qui se plisse. Je vous entends bougonner :

"Chevalier, ce n'est pas un château mais une église !"

* Regarder attentivement, voici LE château médiéval "un petit peu" modifié.

 

 

Explication (presque) logique

* Sur la droite la tour de défense que j'avais vue depuis le pied.

* Cette étroite ronde construction est accolée à un clocher. Cela signifie que la chapelle du château côtoyait le rempart défensif.

* L'église paroissiale (dédiée à Saint Denis) utilise comme clocher les pierres et l'emplacement d'une tour du château médiéval. Pour rappeler l'histoire du site, des mâchicoulis ont été reconstitués.

 

 

J'espère qu'un petit farceur ne se cache pas au sommet...Aie ma tête

 

 

La fin, c'est le début de la descente

* Pour mieux comprendre la plateforme médiévale, je consulte un plan.

* Pensant avoir tout compris, je regagne mon destrier.

* Avant de partir, je jette un dernier regard sur cette colline arasée presque millénaire.

 

 

Le diaporama du château est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Au 12ème siècle, construction du château.

* Au 13ème siècle, construction des remparts du village haut.

* Vers 1792, les Révolutionnaires détruisent le château.

* Vers 1859 (?), l'une des tours de l'ancien château est transformée en clocher de l'église.

* En 1984, la porte Saint Pierre (entrée médiévale) est inscrite aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte du site est libre et gratuite depuis les rues et la plateforme. La visite de l'intérieur du clocher est interdite.

 

 

Au loin l'Horizon... encore plus loin, Mon Dauphiné (peut être)

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 04

Vers Menu châteaux

Alpes de Hautes

Provence

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 11/11/2020 20:28

… Mais, j’ai tout fait comme il faut, Mon Chevalier ! (les 3 points que vous notez au début de votre réponse… et puis, j’ai dit que ce n’était mie votre faute… pour une fois !!!)
… Et j’ai apprécié ce site malgré cet énorme moutier.
… Alors, pas de « punition », je vous en prie ! Je ne la mérite mie !
… Mais, je me devais bien de bougonner à cause de ce moutier qui empêche le rêve médiéval complet !… du moins, pour moi…

Le Chevalier Dauphinois 11/11/2020 20:37

* Pffff....... que cette vie est terrible.
* Moi, le merveilleux et fabuleux et "magnifiqueux" et "formidableux" ... je n'ai pas de droit de "raleux"...... hihihi.
* Hihihi...... je suis taquin et provocateur...... c'est à cause du confinement.
* Donc... je décide... de montrer.... une église..... fascinante (si, si c'est vrai)..... juste avant.... un donjon unique (si, si c'est vrai... en relisant son nom, j'ai des frissons).

Pierrote 11/11/2020 13:29

R aison avez : j’ai bougonné, ici !*
E st-ce vraiment votre faute ? Nenni.
I ndignée** suis-je qu’en clocher ait pu
L ‘une des tours castrales être « fondue ».
L e site perd toute magie, pour moi.
A i-je moult peine à rêver d’autrefois
N on religieux mais laïc, quand moutier
N ous écrase de sa masse !*** Mais avez
E ncontré bâti rond ; dans le passé

P reuve qu’était accolé au rempart.
R avie je fus, lors, que de toutes parts****
O uvrage médiéval, même en lambeaux,
V isible soit. Imaginer château,
E n nous aidant du plan pouvons fort bien.
N ous traversons porte, et voilà chemin,
C omme le dites,***** ouvert sur ancien temps.
E xquis pans de murs nous remémorant

N aguère… Et les jeux de mots qu’avez faits******
O mettre ne puis-je, car souri j’ai !
T ant bien fit destrier vous faire choir !
A insi, avons connu des brins d’Histoire

B lottis toujours dans ces quelques vestiges
E chappés de la destruction. Prestige !
N on, ce n’était pour vous, et nous, mirage !
E nvoûtants sont restes du Moyen-Âge !

* cf. § « Vide, et pourtant pleine ».
** le mot est un peu fort…
*** bien que cette église ne soit pas si énorme que ça, mais on ne voit qu’elle, ou presque… malheureusement !
**** exagéré un tant… mais une rime en « art » n’est mie aisée à trouver !
***** cf. info-bulle de la 2e image de votre article.
****** cf. 1er §.

Le Chevalier Dauphinois 11/11/2020 14:01

* Que lis je ?!
* Ma Pierrote a bougonné..... Rhôôôôô.
* Pourtant :
--- Jeux de mots je fais,
--- Plan j'offre (et Joffre avec les avions... hihihi).
--- Porte du temps je montre à une Star "guette" (ou Stargate hihihi).
* Il n'est point facile de faire plaisir à une damoiselle.... (moi aussi je râle... hihihi).
* De nombreux châteaux détruits sous Louis XIV ou à la révolution ont eu leur emplacement pris par une église ou une statut religieuse.
* Dernièrement, j'ai montré celui de Die et de Clansayes (tous les deux dans la Drôme) ou encore Luc en Lozère (avec une chapelle de remerciement dans le donjon) ou à Paziols dans l'Aude.
* Quand l'emplacement est beau, quand il est proche d'un bourg ou d'un village, quand il permet d'être vu de loin, il est classique qu'au 18ème ou 19ème une construction religieuse soit aménagée.
* Mais les traces médiévales sont si nombreuses que j'avoue ne pas avoir vu l'église moderne.
* Dans ma photothèque, j'ai de nombreux exemples de châteaux (presque) inexistants où une croix, statut, chapelle marque l'emplacement. Je ne vais pas montrer ces exemples tant les pierres médiévales défensives sont rares, mais ces sites sont/furent de notre histoire.
** Courage Ma Pierrote.... relisez cet article sans regarder l'église.....allez... faites un effort..... sinon....
........... je montre une église fortifiée (hihihihi).