18 février 2020 2 18 /02 /février /2020 08:50

 

 

Département 04 - ALPES de HAUTE PROVENCE

 

 

 

Je pressens que ce site va m'en faire voir de toutes les couleurs

Le bourg :

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

    La commune de Peyruis est située à 30km au Nord-Nord-Est de Manosque, à 25km à l'Est-Sud-Est de Dignes les Bains et à
20km au Sud de Sisteron (voir ses fortifications).

 

 Coordonnées du château :

44° 01' 43" N 05° 56' 18" E
 44.028767°  5.938451°

 

 

 

Le château : 

L'extérieur :

Elle ne veut pas

* Je suis en bas, elle est en haut.

* Je lui propose de descendre pour me rejoindre.....

    .... Elle me répond :

"Sois galant Chevalier, monte !"

 * Pourquoi est ce toujours moi qui dois monter vers la ruine ?

 

 

L'architecte avait oublié son compas pour réaliser des tours circulaires

Anguleuse structure

* En montant....... ho hisse.... je découvre.....que mon souffle et mes jambes n'ont plus 20 ans. frown

* En réalité, j'ai le souffle coupé car ce rempart est haut, massif. Certes il a été très cimenté, mais il reflète la puissance du site castral.

* Arrivé au sommet, je suis trempé et essoufflé....... par la beauté rustre du spectacle (et non par l’effort.... car Dauphinois invincible je suis). 

Nota : Il est possible de monter au sommet avec son destrier par une route du bourg. Mais j'avoue que j'ai plaisir à vous faire croire qu'exploit je fais. blush

* Que vois je ?

- Une imposante tour d'angle. Même si elle a été arasée, même si crénelage et mâchicoulis (voir vocabulaire) sont absents, même si les fentes défensives ont été gommées, sa puissance médiévale est présente.

- Un rempart épais.

- Un "raccord" me faisant comprendre que la paroi a été agrandie sur la gauche.

* Les parois ayant été consolidées pour plus de sécurité, je ne saurais pas vous dire si la piètre qualité du parement ainsi que mauvaise taille des pierres est d'origine.

* Qu'importe, la puissance est présente, c'est le plus important pour un découvreur.

* Il me faut maintenant visiter les entrailles en traversant cette porte peu défensive.

Nota : Si vous regardez la vue satellite sur Google Map ou Géoportail, vous verrez que l'entrée défensive était sur la gauche et derrière moi (au Nord-Ouest). 

 

 

L'intérieur : Pouvez vous reconnaître la fonction de chaque bâtiment ?

Il y en a partout !

* En entrant, je me précipite au fond du château pour mieux l'embrasser.

* A coté de la porte, je vois un grand bâtiment avec des arbres. Je pressens que ce fut la serre.... hihihi... cheeky

- Évidemment, vous avez imaginé un logis.

*  Plus loin, je m'aperçois qu'erreur j'avais faite en découvrant l'extérieur. La grande construction carrée dans l'angle n'était pas une simple tour mais : Le donjon habitable et défensif.

* Avec précaution, car je suis dans une ruine donc le risque existe, j'avance vers cette tour maîtresse.

- La porte en arc brisé m'informe que cette construction est très ancienne.

- L'intérieur est sobre, sans fenêtre, sans cheminée, sans cul de lampe, sans colonne, sans escalier.

- Je crois voir 3 niveaux. La séparation entre chaque devait être des planchers en bois accessible par un trou d'homme.

 

 

Arc arqué

* Je continue mon errance quand soudain, un arc se dresse devant moi. Ce n'est point un arc d'archer mais un arc de pierre.

* Est ce un pont ?

* Vous êtes si intelligents mes lectrices et lecteurs que vous me dites en chœur :

"Chevalier, ne fais pas l'imbécile. Ceci est le vestige d'une salle voûtée, peut être une réserve".

* Quel plaisir j'ai de vous entendre dans cette vérité.

 

 

Elle a une forme plate ou une plateforme ?

* Pensant avoir tout vu, sans avoir tout compris, j'avance vers le Sud.

* Les traces au sol et les petits murets définissent d'autres bâtiments.

* Mais mon intérêt est pour le panorama, toujours magnifique depuis un site médiéval rocheux.

* A l'Est je vois la curieuse formation rocheuse nommée : Les Pénitents des Mées.

 

 

Le diaporama du château est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

L'histoire du château étant confuse et mêlée avec sa ville, je ne liste que les dates majeures.

* Au 2ème siècle, création d'un village et d'un oppidum sur la colline.

* Au 12ème siècle (?), construction du château avec un donjon (à vérifier).

* Au 16ème siècle, aménagement d'un logis pour plus de confort.

* Vers 1792, les Révolutionnaires saccagent le château puis le réquisitionnent comme Bien National.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite. La visite de l'intérieur des bâtiments est interdite. Bien que le site soit (partiellement) sécurisé, soyez prudents proche des murs et de l'à-pic.

 

 

L'infiniment beau !

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 04

Vers Menu châteaux

Alpes de Hautes

Provence

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 19/02/2020 14:33

P erfection est encore atteinte, ici.
E nfin, pour moi est-ce le paradis !
Y est tout ce que j’aime retrouver :
R uines bien ruinées et vous, Chevalier,
U n galant homme (se posant question
I l est vrai, incongrue, sur ascension *),
S achant aussi ne mie être insensible

A ux charmes d’une belle irrésistible !
L ‘impression j’ai, de plus, qu’avez talent
P our couture, les reprises voyant
E n cet ouvrage !** Connaisseur faut être.
S ûr, que des vestiges êtes le maître !

D éjà, pour les dénicher, les comprendre
E t composer articles pour surprendre

H abilement ceux qui vous lisent. Humour
A ugmente plaisir de vous lire, toujours !
U n hommage voilà, bien mérité
T ant par ce site je suis transportée ! ***
E st-ce que j’en fais un peu trop ? Rêver

P armi ces nombreux pans de murs j’ai pu.
R empart est si puissant ! A défendu,
O n s’en doute, cette place d’antan.
V eillait carré donjon, également.
E xtérieur, entrailles révèlent là
N on pas habitat mais lieu pour soldats.****
C ela ne prévint mie d’avoir un huis
E xquis à mes yeux ; adoucit bâti…

N ‘avons plus, loin de là, tous les repères «
O bligatoires » pour castel, naguère.
T outefois, ceux des éléments restés
A ident à le recomposer, entier,

P our voir bel ensemble fort, au final.
S uperbe est lors spectacle médiéval !

* cf. § « Elle ne veut pas ».
** en fait, vous parlez de raccord, mais c’est bien une sorte de reprise… de mur (§ « Anguleuse structure »).
*** j’ai décidé qu’aujourd’hui c’était la saint « Mon Chevalier » (!)… donc, je vous fête !
**** du moins, c’est ce que j’ai imaginé, vu que ce donjon semble quasi borgne, sans « équipement » à l’intérieur = un lieu pour défendre, non pour y vivre.

Le Chevalier Dauphinois 20/02/2020 17:16

* D'habitude lorsque l'on affirme : "Ben, c'est ma fête"..... point éloge cela signifie.
* Mais votre prose ne fait que complimenter Le Merveilleux et Fabuleux et "Extraordinaireux" que je suis...... toujours !
* Oui, j'ose l'écrire...... Toujours je suis parfait..... Est ce ma faute si je suis Dauphinois, le gratin de la chevalerie castrale ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !
* Haaaa, comme il est doux d'être caressée par Dame Pierrote, Ma Dauphinoise ! ! ! !
* Elle est si charmée par ma perfection que de suite (ou presque) je vais l'emmener à l'église (fortifiée bien sur).