4 février 2020 2 04 /02 /février /2020 11:50

 

 

Département 04 - ALPES de HAUTE PROVENCE

 

 

 

Voyez vous au loin un... hoooo ?

Le bourg :

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

    La commune de Peipin est située à 40km au Nord de Manosque, à 20km au Nord-Est de Dignes les Bains et à 7km au Sud de Sisteron (voir ses fortifications).

 

  Coordonnées du château :

44° 08' 12" N 05° 57' 32" E
 44.136863°  5.958881°

 

 

 

Le château : 

L'extérieur :

Je butte sur une butte

* Bercé par le pas lent de mon destrier, je somnolais quand un hennissement me réveille :

- "Qu'y a-t-il fougueuse Rossinante ?" qui, en réalité, n'a pas de patronyme.

- Un hochement directionnel de la tête est la réponse de mon palefroi.

* Au loin, une colline ayant des constructions diverses de siècles différents.

 

 

Est ce mon Graal... ou une illusion ?

James Bond

* En un bond, je suis au pied de la butte.

* En un autre bond, je suis au début d'une découverte mystérieuse.

 

 

L'intérieur :

Que voir ?

* Mes interrogations sont nombreuses :

- Est ce une arche d'un pont ou une salle de stockage ?

- Est ce une tour ou un moulin ?

- Puis est ce un rempart ou une courtine ?

- Et enfin, est ce l'angle d'un logis ?

* Tout se brouille dans ma compréhension des bâtiments.

 

 

Qu'importe.... c'est beau

* Evidemment, ceci est la chapelle castrale... à moins que le bâtiment ait été reconstruit.

* Evidemment, l'épaisseur du mur m'informe que c'est ancien et (peut être) prévu pour la résistance aux attaques.

* J'entre dans le tunnel.....

.... si c'est un trou noir, ce sera mon dernier article. surprise

 

 

Le diaporama du château est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Au 12ème siècle (à vérifier), construction d'un château et aménagement d'un village "fortifié'.

* Au 16ème siècle, avec '"amélioration des armes à poudre, le vieux château médiéval perché devient inutile. Le besoin de confort et pour se rapprocher des terres cultivables dans la vallée, les habitants désertent progressivement la butte.

* Au 17ème siècle, une nouvelle église paroissiale est construite en bas de la butte.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur des bâtiments est libre et gratuite. La visite de l'intérieur est difficile et partiellement interdite. Soyez très prudents proches des arbres et des murs.

 

 

Murs en ruine et modernité se partagent la butte

 

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 04

Vers Menu châteaux

Alpes de Hautes

Provence

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 05/02/2020 09:42

P uisque destrier a montré la voie,
E tes monté vers ce bourg d’autrefois.
I l s’avère qu’indices sont menus
P rouvant que ce site fut défendu.
I mages qu’offrez m’ont fort plu, pourtant.
N ous savons qu’ici y eut vie, antan.

P eut-être, oui, aurions aimé mirer
R angées d’archères, créneaux, de guerriers
O uvrages entiers, place du castel.
V ision d’aujourd’hui est toutefois belle.
E t le dites : peu importe quels murs
N ous sont donnés à voir. Ils nous murmurent
C e temps de voûtes ou arcs de décharge,
E t remparts, parois à l’appareillage

N imbé d’une aura tant particulière.*
O ncques ne seront « œuvres » ordinaires…
T unnel vous mena à trou noir ?… Avons
A lors « des évènements horizon » !**

P our sûr, me siet cette fin très… cosmique !
S avez donc être un Chevalier… magique !***

* à mes yeux, du moins.
** « l’horizon des évènements » : j’adore cette appellation pour les « abords »/ « limites » d’un trou noir… et l’image que vous nous en donnez : bel horizon, pour moi !
***cf. votre réponse au castel de La Baume Cornillane…

Le Chevalier Dauphinois 05/02/2020 10:34

* Ayant été absorbé par le trou noir, c'est donc du cosmos infini que je vous écris.
* Dans combien d'années ou de siècles recevrez vous ce message ?.... Je ne le sais point.
* Mais comme tout est relatif (d'après mon ami Albert), peut être le lirez vous AVANT que je l'écrive.
* La relativité du temps, je la vis chaque jour dans les ruines où les siècles se mélangent sur un simple mur.
* D'ailleurs, depuis que j'ai posé mes chausses au centre de la pangée, je me sens éternel et partout !