1 novembre 2019 5 01 /11 /novembre /2019 08:55

 

 

Département 04 - ALPES de HAUTE PROVENCE

 

 

 

Il va me falloir la journée pour tout voir

Le bourg :

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Simiane la Rotonde est située à 60km à l'Ouest de Dignes les Bains, à 40km au Nord de Pertuis et à 10km au Sud-Ouest de Banon (voir son château).

 

  Coordonnées du château :

43° 58' 52" N 05° 33' 42" E
 43.981314°  5.561681°

 

 

 

Le château : 

L'extérieur :

Je pressens qu'il va me falloir monter

* Il fait beau, mon destrier marche lentement vers l'Ouest.

* En levant les yeux, je vois au loin une colline dont les pentes sont attaquées par des centaines de maisons.

* Au sommet, une curieuse forme ressemblant plus à la tour de Babel qu'à un donjon médiéval.

* Je me dois de découvrir cette illusion d'optique.

Un passage en angle droit pour éviter le bélier des assaillants

 

 

Serpenter pour mieux piquer

* C'est donc à pied que j'erre dans les ruelles de cette cité médiévale.

* Sous le soleil les efforts sont plus intenses, la pente ressemble à l'ascension de l'Everest (ou presque).

* Pour me reposer des efforts terribles, je m'arrête devant chaque porte pour en admirer la beauté :

Porte Hôtel particulier Pélissier des Granges.

- Porte millénaire avec ses marches usées.

- Porte d'un magasin médiéval.

- Porte plein cintre.

* Bien que la cité ait été modernisée et assagie, il est possible de ressentir la présence des remparts et des portes qui devaient être défensives.

* Cet épais tunnel fut certainement un sas défensif avant d'accéder au château.

* Encore un effort presque inhumain surprise et j'arrive.

 

 

Vais je pouvoir franchir le rempart ?

 

 

Un nez, un cap, que dis je... une rotonde Babelisante !Il est si haut que les arbres ne lui font pas d'ombre

* Soudain, comme une apparition, une masse sort du feuillage.

* Mon Graal du jour est face à moi, gigantesque, presque irréel !

* Ce donjon est si unique par son architecture qu'il est nommé : La Rotonde.

* Sa forme est si incroyable pour un donjon médiéval que certains historiens et archéologues n'ont pas hésité à lui attribuer la fonction de : Lanterne des morts. Mais cette hypothèse semble avoir été abandonnée en notre siècle.

 

 

Le contourner c'est tourner, tourner, tourner......

* Timidement, comme un fan rencontrant son idole, j'avance, en tremblant, en titubant, en bredouillant, en.......

* Grâce à une blessure du temps (un pan du mur effondré) je vois un peu le début de ses entrailles.

Est ce la porte pour entrer ?

* Que nenni, c'est une ouverture de circulation  intérieure.

Avez vous remarqué l'épaisseur

de la paroi entre les 2 arrachements ?

 

 

Le confortable logis

* Mon regard se détache enfin de mon idole Babélien pour regarder le logis et sa cour.

* Les traces de vestiges de mâchicoulis (voir vocabulaire) sont encore visibles sur cette architecture très adoucie.

 

 

L'intérieur :

Mais qu'est ce qu'elle me dit ?

* Je cherche l'entrée.

* Je regarde les horaires d'ouverture... Ouf, je suis dans la plage d'accès.

* Je sors ma bourse pour donner des milliers de piastres à l'hôtesse d'accueil.

* Elle me dit : "Ce n'est pas ouvert".

* Je demande la raison. Elle me parle....... je ne comprends rien.

-"Seule, horaire, personne, été, hier......."

* Je ne vois aucune logique à son charabia.

* Ayant visité de très nombreux châteaux et musées payants durant ma longue vie (rappel, j'ai 800 ans), c'est la première fois que l'entrée m'est refusée (durant les heures d'ouverture) pour des raisons incompréhensibles et inarticulées. angry

 

 

La négociation pour 1 minute

* Après avoir tenté de comprendre, après avoir posé 789 fois la même question : "Puis je entrer s'il vous plait ?" crying 

    ...... j'ai le droit de prendre quelques images furtives.

* Hélas, mes réglages étant approximatifs, les deux images que j'ai pu récupérer sur ma rafale sont de piètre qualité.

Je vois une immense salle dont les parois forment un incroyable dodécagone irrégulier.

* Chacun des 12 cotés est composé d'une arcade avec chapiteaux finement sculptés.

* Au sommet, la coupole est formée de 12 voûtes de croisée d'ogives.

* A 5 mètres du sol, un oculus termine le chef d'oeuvre. surprise

 

 

Le diaporama du château est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* En 1031, un castrum existe au sommet de la colline.

* Au début du 12ème siècle, à son retour de la première croisade, le seigneur de Simiane fait construire un château en pierre (à vérifier).

* A la fin du 12ème siècle, construction du donjon entouré d'un fossé.

* Au 13ème siècle (à vérifier), construction ou aménagement des remparts de la cité.

* Au 16ème siècle, modification du logis pour plus de confort et de lumière. Le vieux donjon semble abandonné.

* Vers 1792, le château est vendu comme Bien National. Sa vie va être tumultueuse car par le désintérêt de ses nombreux propriétaires.

* En 1862, le donjon est classé aux Monuments Historiques.

* A la fin du 20ème siècle (à vérifier), le château est acheté par la commune.

* En 1998, le château est inscrit aux Monuments Historiques.

* En 2000, logis, enceinte, citerne, puits, etc... sont classés  aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur des fortifications et du donjon est libre et gratuite depuis les rues du bourg. La visite de l'intérieur du donjon est possible "parfois", veuillez vous renseigner.

 

Voici... le clou du spectacle !

 

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 04

Vers Menu châteaux

Alpes de Hautes

Provence

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 03/11/2019 11:11

S ûr qu’ici vous n’avez pas eu de chance.
I l faut dire que vous voir en puissance –
M uni de votre armure et destrier –
I nvitait à méfiance ! N’a osé
A lors damoiselle la porte ouvrir.
N ous savons que cela provoqua ire,
E t vous fit, m’est avis, belle maudire !…*

L e plus embêtant est qu’aussi souffrons
A ne découvrir qu’incomplet donjon…

R estes offerts à mes yeux bien suffisent.
O u : cette « masse » eut sur moi moult emprise,
T out d’abord par spéciale architecture.
O uvrage tant élevé, dont les murs
N e trahissent vraiment, à l’extérieur,
D émesurée rondeur de l’intérieur.
E t ont-il aussi si grande épaisseur !

P orte interne de circulation a
R avi mon cœur : je revois hôtes, là,
O fficiant comme le firent antan.
V ivant était ce lieu, et maintenant
E n est-il de même. Cela me plait.
N ‘ai-je donc aujourd’hui trop de regrets.
C e sont les rêves qui ont remplacé «
E mbûche » de n’avoir pu tout montrer.

N ‘oublierai-je nom des seigneurs du lieu**
O u quand par l’Histoire j’apprécie mieux
T rès peu de vestiges, ou ceux dont partie
A mirer absolument ne l’est mie…

B ien sûr, les huis dans la cité m’ont plu.***
E xquises images de temps révolus.
N on pas que je m’y accroche !**** Je sais
E tre émerveillée devant ce qui est

P ourvu – quelque soit son âge – d’atours :
S avent m’émouvoir. C’est ainsi, toujours !

* l’émoticône de couleur rouge et grimaçante le prouve, n’est-il point vrai ?
** les Simiane rattachés quelque peu à nostre Dauphiné par certains faits…
*** sont-ils, ces huis, un peu « le clou du spectacle », c’est vrai ! (comme vous le dites dans l’info-bulle de la dernière image de l’article).
**** aux temps révolus (… mais à vos images : si !).

Le Chevalier Dauphinois 03/11/2019 12:20

* Toutes mes croisades ne sont point parfaites réussites...
....... Babel tour en est un exemple.
* Il est fort probable que j'y retourne un jour, car quelques ruines perdues, découvertes dans mes livres récemment, sont proches ou peu éloignées de cette commune.
* Mais avant, au bourgmestre, j'enverrais missive pour ne point avoir deuxième échec....
....... m'obligeant à défoncer la porte avec ma Dauphinoise masse d'arme.
* Si cette visite se réalise, je republierai l'article (jusque après une église dont j'ai le secret.... hihihihi....).